Une nouvelle espèce de serpent nommée d’après Salazar Serpentard

salazar serpentard harry potter crotale serprent decouverte
| Mirza et al., ZSE, 2020

Un serpent résidant dans les forêts du nord-est de l’Inde vient d’être découvert, et ce dernier a reçu un nom que de nombreuses personnes jugent comme étant très approprié : le magnifique serpent vert est à présent connu sous le nom Trimeresurus salazar, ou crotale de Salazar.

Le personnage éponyme est le fondateur de l’une des quatre maisons de Poudlard dans l’univers de Harry Potter, un sorcier connu sous le nom de Salazar Serpentard, qui pouvait converser avec des serpents. « L’épithète spécifique est un nom en apposition avec le co-fondateur de l’école de sorcellerie de Poudlard dans l’univers magique de J.K. Rowling : Salazar Serpentard », a écrit l’équipe de recherche, dirigée par le National Centre for Biological Science de Bangalore, en Inde.

salazar serpentard harry potter crotale serprent decouverte
Gros plan de la tête d’un crotale de Salazar mâle. Crédits : Mirza et al., ZSE, 2020

Le crotale de Salazar est le deuxième serpent de ce type récemment découvert, lors d’une étude dans les forêts de l’Arunachal Pradesh, une zone d’intérêt quant à la biodiversité au pied de l’Himalaya oriental : zone dont la faune et la flore sont gravement menacées par l’activité humaine.

Cette récente découverte n’est pas uniquement due à la documentation très limitée concernant la biodiversité de la région. En effet, il faut savoir que les serpents de type crotale (ou Crotalinae, qui sont une sous-famille des Viperidae) peuvent beaucoup se ressembler, ce qui signifie que la diversité des espèces peut parfois être négligée.

salazar serpentard harry potter crotale serprent decouverte
Crédits : Mirza et al., ZSE, 2020

Dans le cas du crotale de Salazar, il faut savoir que cette nouvelle espèce est l’une des quelque 50 de son genre (soit les Crotalinae), nommés ainsi en raison de leurs fossettes sensorielles qui permettent de détecter le rayonnement infrarouge. Ces fossettes sensorielles sont localisées de chaque côté de la tête, entre l’œil et la narine dans la mâchoire supérieure. À noter que la fossette sensorielle peut distinguer des changements de température allant jusqu’à 0.003 °C. Grâce à cet organe, les serpents peuvent chasser même dans l’obscurité la plus complète.

À LIRE AUSSI :
Pour la première fois, des chercheurs extraient l'ADN d'insectes incrustés dans de la résine

Selon les chercheurs, T. salazar ressemble le plus à T. septentrionalis, T. insularis et T. albolabris. Mais lorsque l’on y regarde de près, il y a quelques différences clés, notamment le nombre de dents que possède le serpent, ainsi que la forme de son hémipénis. Le crotale de Salazar mâle possède une bande orange vif sur la tête.

salazar serpentard harry potter crotale serprent decouverte
Crédits : Mirza et al., ZSE, 2020

Le crotale de Salazar, une espèce bien distincte

Lorsque l’équipe a collecté et analysé l’ADN génomique des serpents, cela a confirmé leur évaluation : le crotale de Salazar est en effet une espèce distincte.

Par ailleurs, il ne s’agit pas de la seule espèce à posséder un nom inspiré de l’univers de Harry Potter. En effet, une guêpe décrite en 2014 a été nommée Ampulex dementor, dementor (en français, détraqueur) étant le nom d’une créature des ténèbres considérée comme la plus abjecte qui soit au monde (plus précisément les dévoreurs d’âme à Azkaban, la prison des sorciers).

Vous aimerez également : Une maladie fongique défigure les serpents à travers tous les États-Unis

Une araignée décrite quant à elle en 2016, a été nommée Eriovixia gryffindori, faisant allusion à l’une des maisons de Poudlard, Gryffondor, car sa forme fait penser à un chapeau de sorcier.

salazar serpentard harry potter crotale serprent decouverte
Un Trimeresurus salazar vu d’en-dessus (a) et d’en-dessous (b). Crédits : Mirza et al., ZSE, 2020

Et ces noms ne sont pas juste là pour nous faire sourire. Selon les chercheurs, un nom accrocheur peut générer une attention supplémentaire et positive, ce dont la zone d’Arunachal Pradesh aurait grandement besoin. « Les futures enquêtes qui seront menées dans le Nord-est de l’Inde aideront à documenter la biodiversité, qui est menacée par de nombreuses activités humaines de développement, notamment l’élargissement des routes, l’agriculture et les projets hydroélectriques », ont expliqué les chercheurs.

À LIRE AUSSI :
COVID-19 : l'aéroport d'Helsinki utilise des chiens renifleurs pour détecter les infections, et les résultats sont prometteurs
Source : Zoosystematics and Evolution

Plus d'articles
effondrement humanite
Un nouveau modèle prévoit un risque d’effondrement irréversible de la civilisation d’ici les prochaines décennies