Abonnez-vous pour supprimer toute la publicité

Une nouvelle procédure permet une rémission prolongée de la maladie de Crohn, pouvant aller jusqu’à 20 ans

maladie crohn
| Shutterstock

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) caractérisée par un ensemble de symptômes de gravité variable touchant le système digestif mais également la peau, les articulations et les yeux. Nécessitant des traitements lourds pour soulager les poussées inflammatoires, la maladie est longtemps restée incurable. Mais récemment, une équipe de médecins australiens a mis au point une procédure entraînant une rémission quasi complète.

Le Center for Digestive Disease (CDD), dirigé par le professeur Thomas Borody, a partiellement guéri la maladie de Crohn ; c’est ce que rapportent Gaurav Agrawal et son équipe dans la revue Gut Pathogens. Le professeur Borody est reconnu internationalement pour guérir les ulcères d’estomac causés par H. Pylori et étudie actuellement le lien avec l’infection associée aux maladies cardiaques. Il est également un leader dans le transfert de microbiote fécal (FMT) et a été le pionnier du processus de traitement innovant en Australie.

Maladie de Crohn : une maladie répandue à l’étiologie incertaine

La maladie de Crohn était jusqu’à aujourd’hui une maladie intestinale incurable qui touche plus de 140’000 personnes en France et près de 3 millions dans le monde. La guérison de la maladie de Crohn est une priorité mondiale avec 1455 études de recherche clinique sur la maladie de Crohn actuellement répertoriées sur ClinicalTrials.Gov.

« La maladie de Crohn (MC) est un processus inflammatoire chronique du tube digestif caractérisé par des ulcérations profondes, des lésions disséminées, une inflammation transmurale, des fistules et des granulomes, sans remède connu. Elle a un impact négatif sur de nombreux aspects de la qualité de vie, y compris physique, le fonctionnement social, psychologique et sexuel ».

À LIRE AUSSI :
Pour le corps humain, il n’y aurait que deux « saisons » dans l’année
inflammation mc
Physiopathologie de la maladie de Crohn. Crédits : HPAB
Cliquez ici pour supprimer les publicités.

« La maladie de Crohn (MC) augmente en incidence et a une morbidité élevée et une mortalité accrue au fil du temps. Le traitement actuel inclut des immunosuppresseurs mais les rechutes sont fréquentes. Il a été démontré qu’il existe un déséquilibre dans le microbiome intestinal (dysbiose) avec une étiologie infectieuse possible – Mycobacterium avium subsp. paratuberculosis (MAP) étant le plus proposé. La thérapie antibactérienne et la transplantation de microbiote fécal (FMT) sont des traitements émergents qui peuvent entraîner une rémission clinique et endoscopique, s’ils sont utilisés correctement ».

Sur le même sujet : Le transfert de bactéries fécales chez des enfants souffrant d’autisme réduit significativement la sévérité des symptômes

Une rémission prolongée par le rétablissement d’un microbiome intestinal sain

La rémission prolongée a été obtenue pendant 3 à 23 ans avec des traitements individualisés, les patients ne répondant pas initialement aux traitements standards. Borody et son équipe ont conçu un traitement de combinaisons et de doses d’antibiotiques spécifiques et/ou de FMT. Le FMT est une procédure dans laquelle les bactéries du microbiome intestinal d’un donneur sain sont transférées dans l’intestin d’un patient dont l’écosystème intestinal est endommagé, pour repeupler l’intestin avec un microbiome sain et équilibré.

colon rectum
(Gauche) : Début de l’étude. a) rectum et b) côlon sigmoïde montrant des signes d’ulcères, de détérioration vasculaire et des pseudopolypes. Droite : 24 mois après transfert de microbiote fécal. a) rectum et b) côlon sigmoïde. Crédits : Gaurav Agrawa et al. 2020

Chaque année, la maladie de Crohn entraîne des hospitalisations et des interventions chirurgicales fréquentes et met la vie en danger. L’étude de recherche a été financée par le CDD et a impliqué 10 patients australiens. Le professeur Borody a supervisé plus de 37’000 processus FMT au CDD, faisant de lui le spécialiste du FMT le plus expérimenté au monde. Lui et son équipe utilisent le FMT pour traiter et gérer une gamme de diverses pathologies intestinales.

À LIRE AUSSI :
Des chercheurs développent un moyen d’éditer génétiquement les organes, directement
Sources : Gut Pathogens

Plus d'articles
internet quantique
Les États-Unis révèlent leur plan de développement d’un Internet quantique « virtuellement inviolable »