De nouvelles fissures détectées sur la Station spatiale internationale

nouvelles fissures detectees station spatiale internationale
| NASA

Lancée le 20 novembre 1998, la Station spatiale internationale (ISS) fêtera bientôt ses 23 ans d’activité. Depuis sa mise en service, elle est le lieu d’occupation d’astronautes de différentes nationalités et est un véritable laboratoire orbital dans lequel différentes expériences scientifiques sont menées quotidiennement. De l’avis de plusieurs experts, l’ISS est vieillissante et les risques de dysfonctionnements ou de dégradation s’accentueront avec le temps. Récemment, un exemple de cette détérioration a été détecté par des cosmonautes russes sous l’apparence de plusieurs fissures dans la structure du module Zarya.

Des cosmonautes russes ont découvert des fissures sur le module Zarya de la Station spatiale internationale (ISS) et craignent que les fissures ne se propagent avec le temps, a rapporté lundi 30 août un haut responsable de l’espace. « Des fissures superficielles ont été découvertes à certains endroits sur le module Zarya », a déclaré Vladimir Soloviev, ingénieur en chef de la S. P. Korolev Rocket and Space Corporation Energia.

« C’est mauvais et suggère que les fissures commenceront à s’étendre avec le temps ». Le module Zarya, également appelé Functional Cargo Block, a été le premier composant de l’ISS à être lancé, mis en orbite le 20 novembre 1998, selon la NASA. Soloviev a récemment déclaré que l’ISS commençait à montrer son âge et a averti qu’il pourrait y avoir une « avalanche » d’équipements hors service après 2025.

module zarya iss
Photo du module Zarya en orbite après son lancement le 20 novembre 1998. © NASA

La suite d’une série d’incidents techniques

L’émergence de ces nouvelles fissures fait suite à plusieurs incidents récents sur l’ISS. En mars, des cosmonautes russes ont scellé deux petites fissures – à peu près aussi larges que des cheveux humains – dans le module Zvezda. Le module Zvezda contient des quartiers d’habitation pour deux cosmonautes et prend en charge les systèmes de survie de la station, ainsi que des systèmes de survie de secours dans la partie américaine de la station.

On pensait que les minuscules fissures dans le module étaient à l’origine d’une fuite d’air sur laquelle la NASA et l’agence spatiale russe Roscosmos enquêtaient depuis des mois. Et en août, les propulseurs à réaction du module de recherche russe Nauka se sont déclenchés de manière inattendue et ont déplacé toute la station.

À LIRE AUSSI :
Des astronomes détectent un mystérieux signal radio provenant du centre de notre galaxie

Le module venait de s’amarrer à la station quelques heures auparavant, et lorsque les propulseurs ont soudainement raté l’allumage, Nauka a essentiellement essayé de s’éloigner de son point d’amarrage, entraînant l’ISS avec lui. Des responsables russes ont déclaré qu’un problème logiciel et une touche d’erreur humaine ont probablement conduit à l’incident.

Laisser un commentaire