Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [et supprimez la pub]
[-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Observateurs du ciel d’outre-Atlantique, ne manquez pas l’éclipse lunaire de pénombre ce lundi

observer eclipse lunaire penombre
| NASA/Rami Daud

Le mois de novembre n’a pas été avare en phénomènes astronomiques à observer, et il devrait se terminer avec le même brio. En effet, dans les jours suivants, les observateurs du ciel d’Amérique du Nord, du Canada, d’Asie et d’Australie pourront admirer un double spectacle. La pleine lune et une éclipse lunaire de pénombre ce lundi 30 novembre. Le voile de pénombre généré par l’éclipse étant très faible, seuls les observateurs disposant d’outils d’observation pourront en profiter.

La Lune ne sera véritablement pleine que pendant un instant (en Amérique du Nord et au Canada entre autres) — le lundi, cela se produira à 4h30 HNE (9h30 UTC), mais la Lune apparaîtra pleine pendant trois jours : du samedi soir au mardi matin (28 novembre au 1er décembre). Les observateurs du ciel doivent noter trois moments bien précis pour observer l’éclipse : elle commence avant la pleine lune à 2h32 HNE (7h32 UTC) ; atteint son maximum à 4h42 HNE (9h42 UTC), lorsque 83% de la Lune sera recouverte de la faible ombre de la Terre ; et se termine à 6h53 HNE (11h53 UTC) lundi matin.

Éclipses de pénombre, partielle et totale

Les éclipses de pénombre sont différentes des éclipses totales ou partielles. Lors d’une éclipse lunaire totale, la Terre passe directement entre le Soleil et la Lune, empêchant la lumière du Soleil d’atteindre notre satellite naturel. En revanche, lors d’une éclipse partielle, la Lune traverse une partie de l’ombre intérieure de la Terre.

À LIRE AUSSI :
La source des « jets bleus » stratosphériques enfin identifiée, depuis la Station spatiale internationale
schema explication eclipse penombre
Schéma illustrant le principe d’une éclipse lunaire de pénombre. La Lune passe à travers l’ombre extérieure de la Terre. Crédits : timeanddate

Enfin, lors d’une éclipse de pénombre, la Lune traverse une partie de l’ombre extérieure plus faible de la Terre. Il peut être difficile de voir l’éclipse de pénombre de novembre, car l’ombre apparaîtra alors comme un voile sombre. « L’obscurcissement de la Lune pendant cette éclipse ne sera probablement pas perceptible sans instrumentation, mais pour les engins spatiaux sur ou autour de la Lune tels que le Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO), la réduction de l’énergie solaire sera perceptible », explique la NASA.

Une pleine Lune célébrée dans de nombreux endroits

La pleine Lune de novembre, connue par beaucoup sous le nom de Lune du castor, arrive à la fin du mois cette année parce qu’octobre a eu deux pleines lunes ; la deuxième Lune, appelée Lune bleue, signait la première fois en 76 ans qu’une pleine Lune était visible à travers l’Europe durant Halloween.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !

J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

La pleine Lune sera également célébrée lors du Kartik Purnima (un festival culturel hindou, sikh et jain, célébré différemment par chaque culture), du Karthika Deepam (un festival de lumières observé par certains hindous), du Tazaungdaing Festival Moon (observé par les bouddhistes au Myanmar, anciennement Birmanie) et du Ill Poya (célébrée au Sri Lanka), selon la NASA.

Les autres phénomènes astronomiques à observer

La Lune du castor est la dernière pleine lune avant le solstice d’hiver, le jour le plus court d’ensoleillement de l’hémisphère nord, qui tombe le 21 décembre de cette année. D’autres observations célestes à ne pas manquer à la fin de novembre et au début de décembre incluent Jupiter et Saturne, qui sembleront se rapprocher progressivement l’une de l’autre, apparaissant plus près que le diamètre apparent de la Lune du 17 au 25 décembre.

À LIRE AUSSI :
De nouvelles images époustouflantes montrent le plus grand canyon du Système solaire (sur Mars)

Elles apparaîtront à leur plus proche, environ un cinquième du diamètre de la Lune, le 21 décembre 2020, selon la NASA. Les personnes possédant des télescopes amateurs devraient pouvoir voir les quatre lunes brillantes de Jupiter : Ganymède, Callisto, Europa et Io, et même les anneaux éclairés de Saturne et Titan, sa plus grande lune. Voir Jupiter et Saturne si près l’une de l’autre devrait être spectaculaire au télescope et à l’œil nu, précise la NASA.

Laisser un commentaire
Plus d'articles
trous noirs binaires pourraient avoir électrons gravitationnels couv
Les trous noirs binaires pourraient posséder des « électrons gravitationnels »