La plus ancienne corde jamais retrouvée serait d’origine néandertalienne

corde neandertal
| B. L. Hardy et al. 2020

Il y a environ 30’000 ans, l’Homme de Néandertal disparaît pour laisser Homo sapiens se développer à la surface du globe. Longtemps, les paléoanthropologues ont pensé que les néandertaliens possédaient des capacités cognitives limitées, ce qui ne leur permettait qu’une forme très restreinte d’artisanat. Mais au cours des dernières années, l’accumulation de découvertes a montré que l’Homme de Néandertal était en réalité bien plus intelligent qu’on ne le pensait. Et récemment, la découverte d’une corde tressée — une forme complexe d’artisanat — d’origine néandertalienne vient renforcer cet état de fait.

Les néandertaliens fabriquaient des cordes à partir de fibres bien avant que Homo sapiens ait commencé à en fabriquer, selon une nouvelle découverte archéologique. Les chercheurs ont trouvé un fragment de fibre de 6.2 millimètres qu’ils datent d’il y a environ 41’000 à 52’000 ans — donc un peu plus âgé que le précédent détenteur du record, un fragment vieux de 19’000 ans trouvé en Israël. La découverte a été faite dans une grotte en France, qui aurait été un site de vie néandertalienne à l’époque. Cela suggère qu’ils étaient plus intelligents et plus habiles en artisanat que les archéologues et paléoanthropologues ne le pensaient.

« La compréhension et l’utilisation des fibres torsadées impliquent l’utilisation d’une technologie complexe à composants multiples ainsi qu’une compréhension mathématique des paires, des ensembles et des nombres. Ajouté aux preuves récentes de goudron d’écorce de bouleau, d’art et de perles de coquillage, l’idée que les néandertaliens étaient cognitivement inférieurs aux humains modernes devient de plus en plus incorrecte », écrivent les chercheurs.

À LIRE AUSSI :
Près de soixante sarcophages en parfait état découverts en Égypte

Homme de Néandertal : il était capable d’élaborer un artisanat complexe

Après avoir découvert le fragment, les chercheurs ont utilisé des techniques de spectroscopie et de microscopie pour l’analyser et déterminer d’où les fibres provenaient à l’origine — probablement l’écorce interne d’un arbre non fleuri, comme un conifère, avant qu’il ne durcisse. L’équipe suggère que nous avons une mauvaise compréhension des néandertaliens parce que les matériaux périssables comme celui-ci ont généralement disparu avant que nous les retrouvions.

images cordes
a : Image en microscopie électronique à balayage du fragment de corde. b : photo du fragment. c : dessin de la structure. d : surimpressions colorées indiquant les principales structures d’intérêt. Crédits : B. L. Hardy et al. 2020

Les outils et les os sont donc de précieuses informations. Si ces anciens hominidés étaient en mesure de fabriquer de la ficelle, ils auraient dû connaître la croissance et la saisonnalité des arbres dont les fibres ont été extraites, et avoir pu appliquer certaines compétences en calcul pour tordre et regrouper les fibres en fil.

Sur le même sujet : Une maladie infantile commune a-t-elle provoqué la disparition de Néandertal ?

En d’autres termes, fabriquer des fibres et des cordes est plus compliqué qu’on ne le pense au premier abord. Les chercheurs pensent que le fragment qu’ils ont découvert pourrait avoir été une poignée pour l’outil en silex auquel il était attaché, ou une partie d’un filet ou un sac pour contenir des outils. Et cela ne se résume pas à de la simple corde. Une fois que vous pouvez faire un cordon comme celui-ci, il n’y a qu’un pas pour fabriquer du tissu, des paniers, des nattes et même des bateaux.

Une espèce aux capacités cognitives plus développées que prévu

Cela tend à confirmer que la société néandertalienne possédait sa part de sophistication. Certains experts ont encouragé la prudence au sujet des résultats, suggérant que la fibre pourrait avoir été laissée par les premiers Homo sapiens — mais cette étude est loin d’être la première à montrer que les néandertaliens sont plus intelligents qu’on ne le pensait et aptes à produire ce genre d’artisanat.

« Les capacités cognitives pour la fabrication de cordes sont très similaires à celles nécessaires à la construction d’un langage. Cela témoigne des capacités cognitives des néandertaliens », conclut l’anthropologue Bruce Hardy.

Sources : Scientific Reports

Plus d'articles
pneus routes
Construire des routes plus stables à l’aide de pneus usagés et de gravats