7K Partages

Plus de 11’000 oiseaux aquatiques et des zones humides sont tombés du ciel, morts à la suite d’une importante averse de grêle, qui a ravagé l’état du Montana plus tôt cette semaine. Les oiseaux ont été blessés ou tués sur le coup par des grêlons “de la taille d’une balle de baseball”.

Des biologistes de la faune travaillant dans la partie orientale de l’État ont découvert et collecté “des canards et des oiseaux de rivage morts, aux ailes cassées, le crâne brisé, montrant des lésions internes et d’autres blessures compatibles avec un traumatisme important” annonce le Montana Fish, Wildlife, and Parks. Les oiseaux ont été blessés ou tués par les grêlons et auraient de plus été perturbés par de puissants vents. Une combinaison d’éléments ravageurs.

Les images postées par l’agence montrent le littoral de la zone de gestion de la faune de Big Lake jonchée de nombreuses espèces d’oiseaux, tandis que les responsables de la faune rapportent des milliers d’oiseaux aquatiques et des zones humides blessés, trouvés dans et autour du lac. Près du tiers des oiseaux ont probablement été tués ou blessés lors de la tempête de grêle de la fin de l’été, avec des vents atteignant jusqu’à 112 km/h.

Justin Paugh, biologiste de la faune sauvage, a déclaré que parmi les oiseaux vivants observés sur le lac, 5% des canards et jusqu’à 40% des pélicans et des cormorans présentaient des signes de blessure ou de mouvements perturbés, notamment des ailes et des plumes cassées.

La Zone de gestion de la faune de Big Lake est une zone humide incluant un lac saisonnier qui fournit un lieu de nidification à des dizaines d’espèces d’oiseaux de rivage migrateurs et d’oiseaux aquatiques, notamment des canards, des oies, des cormorans, des pélicans et des goélands. Un printemps particulièrement humide a rempli le lac, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Au total, près de 13’000 oiseaux aquatiques et de rivage ont été touchés par la tempête de grêle, la plupart des morts ayant été emportés par le vent dans les quatre jours qui ont suivi. Parmi les survivants, un certain nombre d’oiseaux succomberont à leurs blessures.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
oiseaux aquatiques morts tempete grele montana

Les carcasses des oiseaux tués par les grêlons de la taille d’une balle de baseball et par le vent soufflant à 112 km/h, sur la rive de la zone de gestion de la faune de Big Lake. Crédits : Montana FWP

Un nombre aussi élevé de carcasses en décomposition inquiète les responsables de la faune sauvage quant au risque de propagation de maladies et de dévastation des populations d’oiseaux locales.

Vous allez aussi aimer lire : Les oiseaux peuvent voir une « couleur » que les humains ne perçoivent pas

Parmi les maladies que les scientifiques craignent, il y a le botulisme aviaire, provoqué par la bactérie Clostridium botulinum. C. botulinum est un bacille à Gram positif sécrétant l’une des toxines les plus puissantes du monde vivant (la toxine botulique), pouvant entraîner la paralysie et un comportement inhabituel. Cette bactérie a toujours été responsable de la mortalité généralisée des oiseaux.

« Sur une note positive », a déclaré dans un communiqué Justin Paugh, biologiste de la faune sauvage. « Le lac est toujours couvert d’oiseaux aquatiques vivants et en bonne santé. La vie continuera ». Néanmoins, les responsables du PT ont déclaré qu’ils continueraient à surveiller la situation.

L’année dernière, l’État voisin de l’Idaho a également perdu plus de 100 oies dans un violent orage printanier, qui a entraîné une tempête de grêle avec des grêlons “de la taille d’une balle de golf”, des vents violents ainsi qu’un orage intense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7K Partages
7K Partages
Partager via
Copier le lien