493 Partages

La matière noire représente environ 85% de la matière totale de l’Univers, contre 15% pour la matière baryonique. Dans le modèle standard de la cosmologie, elle permet d’expliquer la courbe de rotation des galaxies et la formation des grandes structures cosmiques. À ce titre, elle interagit donc par le biais de la gravité. Dès lors, pour quelles raisons ne peut-elle pas s’effondrer en trous noirs ?

Dans les premiers instants de l’Univers, ce dernier est rempli d’un plasma quarks-gluons, c’est-à-dire une « soupe » de quarks et de gluons libres à très haute densité et température. Une fraction de seconde plus tard, les quarks et les gluons se regroupent au sein des hadrons pour former les premiers noyaux atomiques. Ils sont parallèlement accompagnés par les électrons, les neutrinos, les photons et la matière noire.

Tous ces objets évoluent ensemble et interagissent les uns avec les autres. Bien qu’ils soient tous sensibles à la gravité, y compris les photons, celle-ci n’est pas la seule interaction à jouer un rôle. Les photons et les électrons subissent majoritairement les effets de l’interaction électromagnétique : ils entrent sans cesse en collision et sont diffusés en permanence, échangeant énergie et quantité de mouvement. Les noyaux atomiques, étant plus massifs, subissent déjà un peu moins ces effets.

interactions univers primordial

Dans l’Univers primordial, les particules interagissent en permanence entre elles sous l’effet de l’interaction électromagnétique. Seuls les neutrinos et la matière noire sont épargnés. Crédits : Amanda Yoho

Les neutrinos, quant à eux, ne sont sensibles qu’à la gravité et l’interaction faible, rendant les collisions avec d’autres particules extrêmement peu fréquentes. Mais en matière de liberté, c’est la matière noire la grande gagnante. Celle-ci n’interagissant que par l’intermédiaire de la gravité, elle n’est impliquée dans aucune collision, et peut seulement attirer, et être attirée, par la matière baryonique.

Sur le même sujet : Trous noirs primordiaux : il ne peuvent, à eux seuls, constituer la totalité de la matière noire

Les collisions et les interactions empêchent la matière baryonique de former des agglomérats denses et de s’effondrer gravitationnellement. Tandis que la matière noire, dénuée de ces obstacles, voit sa densité augmenter progressivement dans certaines régions de l’Univers. Toutefois, le phénomène est différent que pour la matière ordinaire.

gaz matiere nebuleuse

Au sein des nébuleuses, le gaz baryonique se contracte et s’effondre gravitationnellement pour former des étoiles. Cela n’est possible que parce que les atomes du gaz sont liés entre eux par l’interaction électromagnétique. Crédits : ESO

Dans le cas d’un gaz de matière baryonique, la gravité permet effectivement au gaz de devenir plus dense. Mais les atomes (ou molécules) qui le composent sont également liés les uns aux autres par l’intermédiaire de l’électromagnétisme, permettant au gaz de devenir encore plus dense et de s’effondrer pour former étoiles, planètes et autres objets du cosmos.

Mais sans l’interaction électromagnétique pour former une structure densément liée, seule une structure faiblement liée et diffuse sous forme de halo ou de filament est possible. C’est pourquoi la matière noire ne peut former que ces deux types de structures, et pas d’autres objets.

halo matiere noire

En interagissant que par l’intermédiaire de la gravité, la matière noire ne peut que former des structures diffuses, faiblement liées, comme des halos galactiques. Crédits : ESO

Sans la possibilité d’entrer en collision inélastique, d’échanger énergie, quantité de mouvement et moment cinétique, les amas de matière noire, aussi denses soient-ils, ne peuvent que former des structures diffuses, façonnant l’Univers autour d’eux via la gravité, sans pour autant pouvoir s’effondrer eux-mêmes en étoiles, planètes ou trous noirs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

trou noir supermassifUn trou noir est un objet compact au champ gravitationnel si intense qu'aucune matière ni aucun rayonnement ne peut s'en échapper. Puisque ces astres n'émettent aucune lumière, ils ne peuvent être... [...]

Lire la suite

Dans le Modèle Standard, les hadrons sont des particules composites constituées de quarks liés entre eux par... [...]

Lire la suite

electron particule elementaireL’électron est une particule élémentaire qui, avec les protons et les neutrons, constitue les atomes. C’est donc l’un des composants principaux de la matière baryonique. À ce titre, il revêt... [...]

Lire la suite

Partager via
493 Partages
493 Partages