La psilocybine est un psychédélique issu de certaines espèces de champignons. Elle est utilisée à des fins récréatives et thérapeutiques, comme dans le cadre du traitement de certains troubles psychologiques. Cependant, la maîtrise des doses pose toujours un problème, le corps médical et les consommateurs ne disposant d’aucun matériel pouvant contrôler les doses administrées. C’est donc ce que propose de fournir la société Silo Wellness, en développant le premier spray à psilocybine microdosée.

La start-up de l’Oregon, Silo Wellness, a créé un spray nasal qui élimine les besoins du microdosage en fournissant une quantité précise de psilocybine avec chaque pompe — et la société pense que ce n’est qu’une question de temps avant de pouvoir commencer à vendre le spray aux États-Unis.

« Nous avons résolu le problème séculaire de la médecine à base de plantes et de champignons : comment savez-vous quelle est la bonne dose ? Comment évitez-vous d’en prendre trop, comme le dilemme du cannabis légal ? Nous avons également réussi à résoudre l’une des plaintes les plus courantes de certains utilisateurs de champignons : le goût et les maux d’estomac » explique Michael Hartman, co-inventeur du spray.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
synthese psilocybine

Voie de synthèse de la psilocybine. Crédits : ChemIndex

Alors que la psilocybine et d’autres psychédéliques gagnent du terrain dans le monde de la médecine, les champignons hallucinogènes sont toujours illégaux aux États-Unis, et seules deux villes les ont dépénalisés : Denver, dans le Colorado et Oakland, en Californie. Cela a forcé Silo à développer son spray en Jamaïque, où les champignons contenant de la psilocybine sont légaux.

Sur le même sujet : La FDA accorde le statut de « thérapie révolutionnaire » à la psilocybine dans le traitement de la dépression

Cependant, près d’une centaine d’autres villes aux États-Unis envisagent actuellement la dépénalisation des psychédéliques, et Silo Wellness mise sur la légalisation éventuelle de la psilocybine à des fins récréatives dans le pays.

« L’Oregon est sur la bonne voie pour passer sa pétition sur l’initiative de la psilocybine à l’automne 2020 » indique le PDG Mike Arnold, ajoutant que la société s’attend à ce que « les États tombent comme des dominos par la suite, un peu comme le cannabis mais avec un calendrier beaucoup plus compressé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.