À l’heure actuelle, il y a plus de 2000 satellites actifs en orbite autour de la Terre. Cela vous semble beaucoup ? Sachez que SpaceX prévoit de lancer au total quelque 42’000 satellites dans l’espace, dans le cadre de son projet Starlink, en orbite autour de la Terre — dans le but de fournir une connexion internet globale.

À ce jour, SpaceX a déjà lancé 122 satellites Starlink et cela inquiète de nombreux astronomes. Ceux-ci estiment qu’un tel nombre de satellites finira forcément par encombrer le ciel.

starlink satellites falcon9

Les 60 premiers satellites du projet Starlink, placés dans la fusée Falcon 9 qui les a acheminés en orbite. Crédits : Elon Musk/SpaceX

Et il semblerait aujourd’hui que les préoccupations des astronomes aient commencé à se concrétiser…

De 89Marvaz : Wow!! Je suis en état de choc! L’énorme quantité de satellites Starlink a traversé notre ciel ce soir à @cerrotololo. Notre capture avec DECam a été fortement affectée par 19 d’entre eux ! Le passage des satellites Starlink a duré plus de 5 minutes !! C’est plutôt déprimant… Ce n’est pas cool!

En effet, aux premières heures de la matinée du 18 novembre 2019, à l’Observatoire interaméricain Cerro Tololo (CTIO), dans le nord du Chili, la horde de satellites Starlink récemment lancés était pleinement visible dans le ciel. La Dark Energy Camera (DECam) en a profité pour prendre une image de ces derniers.

satellite starlink spacex internet

Chaque « point» constituant les traits que l’on peut apercevoir sur cette photographie est un satellite Starlink. Crédits : Cliff Johnson/Clara Martínez-Vázquez/DELVE Survey

Bien que la plupart du temps, les satellites sont sombres dans le ciel nocturne (ce qui pose toutefois encore quelques problèmes), il reste possible de les voir, juste après le coucher du soleil ou très tôt le matin, lorsque le ciel est encore/déjà noir et que la lumière du soleil peut atteindre les satellites, les rendant ainsi visibles aux yeux des télescopes et également aux jumelles.

« Ces objets sont suffisamment gros pour que, lorsqu’ils sont éclairés par le soleil, ils soient assez brillants pour être vus par le biais de jumelles et autres objets d’observation plus puissants », a déclaré Cebass Bassa, de l’Institut Néerlandais de Radio Astronomie.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
constellation satellites starlink

Illustration montrant la constellation de satellites Starlink autour de la Terre (lorsque le projet sera achevé), offrant une connexion Internet haut débit et globale. Crédits : Mark Handley/UCL

Et les astronomes ne sont pas impressionnés. En effet, ces derniers ont tout de suite discuté de problèmes majeurs liés au projet Starlink. Premièrement, il y aura beaucoup d’objets en orbite, ce qui pourrait avoir un impact considérable sur la manière dont les astronomes peuvent observer le ciel. « Une constellation complète de satellites Starlink sera probablement la fin des radiotélescopes basés sur Terre (…) », a déclaré l’astronome Alan Duffy, de l’Université Swinburne à Maya, après le premier lancement des satellites Starlink.

Sur le même thème : SpaceX ; lancement prévu des 60 premiers satellites du projet d’un Internet planétaire, le projet Starlink

Le deuxième lot de 60 satellites Starlink a été lancé le 11 novembre dernier. Ils n’ont donc pas encore atteint leur altitude opérationnelle finale, mais cette altitude devrait être inférieure à celle du premier lot.

Les observateurs du ciel ont également constaté que les satellites Starlink étaient plus réfléchissants que d’autres satellites. Donc, si le déploiement de milliers de satellites supplémentaires ne constituait pas déjà un problème en soi, le fait qu’ils soient très brillants ne fait que s’ajouter à la pile d’éléments que les astronomes ont à soulever.

De Cosmic_Penguin : Pouvez-vous voir s’il y a un moyen de réduire la lumière réfléchie des derniers lots de satellites Starlink, car ils semblent être ‘plus brillants/avoir un plus grand albédo’ que les autres. Peut être que des revêtements/miroirs supplémentaires pourraient aider. Merci !

La réponse d’Elon Musk : Entendu, j’ai envoyé une note à l’équipe de Starlink la semaine dernière concernant spécifiquement la réduction de l’albédo. Nous aurons une meilleure idée de cela lorsque les satellites atteindront l’orbite prévue et que les réseaux seront dirigés vers le soleil.

Bien entendu, il est tout à fait possible pour les astronomes de supprimer les traces des satellites se retrouvant sur leurs images, mais il faut savoir qu’une très grande partie des informations utilisées par les scientifiques se trouvent dans les images brutes, et non pas dans les jolies images que nous voyons circuler ensuite sur Internet. En outre, c’est une chose de supprimer une trace de satellite, mais c’est une autre histoire de devoir en supprimer 19 (voire plus…).

À présent, certaines personnes profitent de la situation en se moquant gentiment d’Elon Musk et de SpaceX sur les réseaux sociaux :

De astro_noel : J’ai Starlinké Elon Musk

De SuperASASSN : Nouvelle définition de mot. ‘Starlinker une photo : ajouter des ‘traits satellites’ à une photographie (…)’. Par exemple : ‘Regarde Leonardo, j’ai starlinké Mona Lisa pour toi !’

À l’heure actuelle, nous ne savons pas exactement comment les astronomes et SpaceX vont résoudre ces problèmes conflictuels. Dans tous les cas, ce qui est certain, c’est que SpaceX prévoit d’effectuer encore deux lancements supplémentaires cette année encore. Il est donc très probable que ce ne soit pas la dernière fois que nous entendrons parler de cette problématique.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous tout de même heureux de profiter d’une connexion internet globale haut débit, malgré tous les satellites présents en orbite ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.