SpaceX s’apprête à lancer les 60 premiers satellites du projet d’Internet planétaire Starlink

elon musk starlink
| Getty Images

Parmi les nombreux projets ambitieux annoncés par le CEO de SpaceX, Elon Musk, Starlink est l’un des plus prometteurs. Celui-ci vise à offrir au monde une connexion Internet globale, rapide et à faible coût, via une armada de satellites placés en orbite autour de la Terre. D’après les dernières informations données par Musk dans plusieurs tweets, le lancement des 60 premiers satellites Starlink devrait avoir lieu dans la nuit de mercredi à jeudi. 

Elon Musk a tweeté une image de 60 satellites embarqués dans la fusée Falcon 9 de SpaceX samedi, ainsi que de nouveaux détails sur son projet mondial de mise en réseau de satellites. SpaceX prévoit de lancer la fusée ce jeudi, a déclaré Musk, en promettant plus d’informations le moment venu. Le lancement est prévu entre 04h00 et 06h00 du matin (heure française), à bord d’une fusée Falcon 9 de plus de 70 mètres de haut. Vous pourrez suivre le lancement en direct en bas de cet article.

« Beaucoup de choses vont mal se passer lors de la première mission » a tweeté Musk.

Les satellites Starlink font partie des plans de Musk visant à créer un réseau sans précédent d’engins spatiaux fournissant des services Internet. Musk a annoncé cette idée en 2015, qui vise à constituer une flotte de près de 12’000 satellites. SpaceX a intensifié ses activités de collecte de fonds en préparation de cela et d’un autre projet de grande envergure.

starlink satellites falcon9
Images montrant les 60 premiers satellites du projet Starlink stockés dans la fusée Falcon 9, qui les acheminera en orbite. Le lanceur ayant permis d’envoyer en orbite et en direction de Mars, début 2018, une Tesla Roadster rouge (à droite) était le Falcon Heavy. Crédits : Elon Musk/SpaceX

Si l’entrepreneur répond à ses objectifs, les internautes du monde entier pourraient bénéficier d’une vitesse de téléchargement 40 fois supérieure à la moyenne, peu importe leur lieu de résidence. Musk et SpaceX n’ont pas révélé combien ils factureraient pour le service, mais l’objectif est de maintenir les prix bas tout en concurrençant les projets similaires, comme OneWeb ou le projet Kuiper de Jeff Bezos.

À LIRE AUSSI :
Détection de six galaxies « piégées » dans la toile cosmique d'un trou noir supermassif

Ce ne sera pas le premier lancement de ces satellites pour SpaceX. La société a précédemment lancé deux satellites expérimentaux à la fin du mois de février. Mais ces derniers, nommés Tintin A et Tintin B, étaient des satellites d’essai et le dernier en date était encore un simple prototype, selon Musk.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Pour obtenir une couverture Internet mineure, « 6 lancements supplémentaires de 60 satellites sont nécessaires » déclare Musk, tandis qu’une couverture modérée en exigerait 12. SpaceX a révélé vouloir mettre en place une couverture Internet globale à partir de 2020.

constellation satellites starlink
Illustration montrant la constellation de satellites Starlink autour de la Terre, offrant une connexion Internet rapide et globale. Crédits : Mark Handley/UCL

Sur le même sujet : Internet planétaire : lancement réussi pour les deux premiers satellites du projet Starlink

Comme l’a fait remarquer un utilisateur de Twitter en réponse à Musk, six lancements supplémentaires de 60 satellites totalisent 420 satellites. Et nous rappelons que la SEC a condamné Musk à une amende de 20 millions de dollars pour avoir prétendu qu’il pourrait vendre Tesla à 420 dollars par action.

« Ce ne serait peut-être pas mon chiffre porte-bonheur » plaisante Musk. Bien que le premier lancement de Starlink ait lieu via une fusée Falcon, la société travaille depuis des années sur un système de lancement ambitieux appelé Starship.

Musk a annoncé qu’il révélerait de nouveaux détails concernant le véhicule à deux étages vers le 20 juin, mais ses déclarations précédentes suggèrent qu’il pourrait atteindre près de 120 mètres de haut, être entièrement réutilisable et transporter environ 150 tonnes de charge utile en orbite. Si le vaisseau spatial devenait opérationnel au début des années 2020, comme l’espère Musk, il pourrait déployer des centaines de satellites Starlink à la fois, au lieu de dizaines.

À LIRE AUSSI :
Le niveau de radiation à la surface lunaire a été mesuré pour la première fois

Source : Space

Plus d'articles
caméra enregistre films 3D 100 milliards images seconde couv
Cette caméra ultra-rapide permet de filmer le déplacement et la polarisation de la lumière en 3D