Vidéo bannie de la télévision. Un supermarché britannique a affirmé que sa publicité télévisée de Noël avait été jugée trop politique, tandis que celle-ci soulignait le sort des orangs-outans dans la production d’huile de palme.

Dans le cadre d’une campagne menée avec Greenpeace, l’Islande a créé une publicité animée mettant en vedette une fille et un orang-outan, qui expliquait comment son habitat avait été détruit par la déforestation quant à la production de l’huile de palme.

« Il y a un humain dans ma forêt et je ne sais pas quoi faire. Il a détruit tous nos arbres pour votre nourriture et votre shampooing », explique l’orang-outan dans la vidéo, qui a été visionnée plus de 3 millions de fois sur YouTube à l’heure où nous écrivons cet article.

Cette publicité survient après que l’Islande ait annoncé qu’elle supprimerait l’huile de palme de tous les aliments de ses propres marques, (dont dans ce supermarché au Royaume-Uni, une chaîne d’épiceries). En effet, le statut extrêmement menacé des orangs-outans est causé en partie par la production d’huile de palme.

Cependant, selon l’organisation de contrôle Clearcast, qui vérifie les publicités au nom des quatre principaux diffuseurs commerciaux britanniques, cette publicité aurait violé le 2003 Communication Act, qui interdit les publicités qui sont « dirigées vers un but politique », dans le cadre du code de diffusion des pratiques publicitaires (BCAP).

Ci-dessus : « Vous ne verrez pas notre publicité de Noël à la télévision cette année, car elle a été interdite. Mais nous voulons partager l’histoire de Rang-tan avec vous… Voulez-vous nous aider à partager l’histoire ? », explique Iceland Foods sur Twitter.

Vous aimerez également : L’agriculture industrielle est majoritairement responsable de la disparition alarmante des forêts

Dans une brève déclaration, Clearcast a déclaré évaluer « toutes les publicités par rapport aux règles du code britannique de la publicité radiodiffusée ». Pourtant, Clearcast a également indiqué ne « pas être un régulateur, et nous n’interdisons pas les publicités », en ajoutant que la vidéo était de Greenpeace et que cette dernière était sur leur site internet depuis des mois.

Bien entendu, l’Islande n’était pas très heureuse de cette décision. « Nous avons obtenu la permission de l’utiliser et de retirer le logo de Greenpeace », explique Malcolm Walker, fondateur d’Iceland Foods. Certains utilisateurs sur Twitter ont rapidement relevé le fait que cette publicité a probablement reçu beaucoup plus de vues qu’elle ne l’aurait fait uniquement à la télévision, si elle n’avait pas été interdite.

Même si vous ne verrez pas cette publicité à la télévision de sitôt, il est toujours possible de la visionner sur YouTube. En espérant que cette dernière, puisse davantage mettre en avant la problématique de la déforestation et du sort des orangs-outans.

Sources : Reuters, The Guardian

Une réponse

  1. Sylvain HECK

    faire de la pub pour des produits destructeur, c’est ok; mais quand il s’agit de faire le contraire, c’est politique ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.