Comment arrêter de fumer en 2021 ? Que dit la science à ce sujet ?

meilleures facons arreter fumer 2021
| Pixabay

Les résolutions pour la nouvelle année, il y en a qui en profitent pour améliorer leur santé… Cela implique souvent une motivation (du moins passagère) de se mettre au sport, d’éliminer des mauvaises habitudes ou, plus difficile encore, de mettre fin à une addiction. Cesser de fumer est psychologiquement et physiquement très difficile pour tout fumeur, même pour celui qui en a fortement envie, et ce en raison de l’effet très (trop) addictif de la nicotine. Mais aujourd’hui, il existe un certain nombre de méthodes efficaces pour aider à l’arrêt du tabagisme, dont certaines qui n’étaient pas disponibles il y a quelques années, et dont la plupart sont scientifiquement approuvées. En voici une liste non exhaustive.

1. Conseils comportementaux. La science montre que l’aide psychologique à l’arrêt du tabac augmente les chances d’arrêter de fumer sur le long terme. Les professionnels de la santé et les conseillers en matière d’arrêt du tabac offrent de nombreux conseils précieux. Des données de grande qualité, issues de plus de 300 études menées auprès de plus de 250’000 personnes, montrent que le fait de bénéficier de conseils pour arrêter de fumer augmente les taux d’abandon à long terme.

2. Soutien à distance. Il existe de nombreuses raisons, en particulier cette année, pour lesquelles vous ne pouvez pas voir quelqu’un en personne pour un soutien comportemental.

La bonne nouvelle est que des études n’ont pas trouvé de différence notable entre les effets de l’aide fournie en personne et à distance — par exemple par téléphone ou par appel vidéo. Il est également de plus en plus évident que l’aide au sevrage tabagique par SMS peut également augmenter les taux d’abandon.

À LIRE AUSSI :
Une étude confirme le lien entre les niveaux cérébraux de lithium et la santé mentale

Une telle aide peut également être apportée par des applications pour smartphone, qui souvent permettent un suivi détaillé avec des chiffres importants à la clé et des récompenses fictives. Un système de notification permet également de soutenir le fumeur tout au long de sa journée et de son parcours de sevrage. Certaines proposent, de façon journalière, des faits scientifiques concernant l’amélioration de la santé au fil des jours, à mesure que les poumons et le système cardiovasculaire se nettoient de ces années d’intoxication volontaire.

3. Récompenses financières pour l’abandon du tabac. Oui, ça existe (dans certains pays) ! Et il y a maintenant de nouvelles preuves que les programmes qui récompensent les individus qui réussissent à arrêter de fumer augmentent le succès à long terme. Ces récompenses peuvent prendre la forme d’argent ou de bons pour des biens ou des services.

Ces programmes peuvent être proposés sur les lieux de travail et, dans certaines régions du monde, sont également disponibles par l’intermédiaire des autorités locales. Ils offrent l’avantage d’un résultat positif immédiat de l’arrêt du tabagisme, car de nombreuses personnes ont du mal à penser aux avantages à long terme pour leur santé.

4. Les thérapies de remplacement de la nicotine, connues sous le nom de TRN, sont utilisées en toute sécurité pour aider à l’arrêt de la cigarette depuis des décennies. Elles peuvent être prescrites par des professionnels de la santé, mais dans de nombreux pays, les substituts peuvent être achetés sans ordonnance dans les épiceries et les pharmacies.

Il est prouvé que l’utilisation de deux formes de TRN plutôt qu’une seule augmente les chances de réussite, notamment avec l’utilisation d’un patch et d’une autre forme de traitement comme les gommes à la nicotine, les sprays ou les pastilles.

5. La varénicline, communément appelée Champix ou Chantix, est un médicament qui agit en réduisant le plaisir éprouvé à fumer. Elle atténue également les symptômes de sevrage lors de l’arrêt. Des études montrent que la varénicline double presque les chances de réussite à long terme. La varénicline est disponible sur ordonnance auprès des prestataires de soins de santé.

À LIRE AUSSI :
La Chine signale le premier cas humain connu de grippe aviaire H10N3

6. Les cigarettes électroniques (ou e-cigarettes). Une étude récente portant sur 50 études et plus de 12’000 participants a montré que les e-cigarettes à la nicotine aideraient à arrêter de fumer pendant au moins six mois, et qu’elles seraient plus efficaces que les TRN et les e-cigarettes sans nicotine. L’étude n’a pas trouvé d’association directe avec de graves préjudices sur la santé, du moins pas concernant les produits de qualité et approuvés par les autorités. Cependant, davantage de preuves sont nécessaires pour attester de la sureté des e-cigarettes sur le long terme, et le cas échéant, pour définir précisément quels types de e-cigarettes ou e-liquides sont les plus nocifs sur le long terme.

7. Combiner médicaments et soutien comportemental. Des études montrent que le recours à la fois à un soutien comportemental, tel que des conseils, et à un médicament de thérapie de substitution de la nicotine, augmente davantage les taux de réussite que le recours à l’une ou l’autre méthode seule. Donc, pour optimiser vos chances, essayez une combinaison de certaines des méthodes ci-dessus.

8. Réduire la quantité de cigarettes journalières. Si vous avez l’impression que vous ne pouvez pas arrêter, que passer de vos 20 cigarettes journalières à 0 est absolument impossible, alors essayez au préalable de réduire la dose… En effet, il a été prouvé que si vous réduisez votre consommation de tabac, vous avez plus de chances de réussir à arrêter à long terme. Et c’est logique…

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
Relation entre mouvement/sport et émotions : un lien profond et direct

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Lorsque vous êtes prêt à essayer d’arrêter complètement de fumer, envisagez de vous appuyer sur une ou plusieurs des méthodes énumérées ci-dessus. Ce qui fera votre réussite, en plus de la motivation, c’est de trouver et combiner les méthodes qui vous conviennent le mieux, selon votre personnalité, votre mode de vie, votre situation de vie et votre dépendance initiale.

Important : ne vous inquiétez pas trop du risque de devenir temporairement dépendant de certains médicaments pour arrêter de fumer. La plupart des gens parviennent à cesser leur TRN sans problème. Si vous finissez par utiliser une TRN à long terme, rappelez-vous que les dommages causés par la cigarette proviennent surtout de l’inhalation de la fumée, et non de la nicotine.

Ne vous découragez pas… Physiquement, vous risquez de vous sentir à bout les premiers jours, votre corps étant simplement malade du manque de nicotine… Puis il y a l’habitude, le vice, contre lesquels il faut également lutter (fini la petite pause cigarette, fini le combo café/cigarette, etc.). Mais tenez bon, ce n’est que passager (quelques jours). Enfin, ne vous découragez pas si vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer par le passé et que ça n’a pas marché… Beaucoup de personnes ayant essayé sans succès d’arrêter de fumer finissent par y parvenir. Il faut parfois plusieurs tentatives pour y arriver, comme cela est le cas pour de nombreux autres défis au cours d’une vie.

Source : The Conversation

Laisser un commentaire