La Terre est un sphéroïde. Ce fait est connu de l’Homme depuis des centaines d’années et a été définitivement confirmé avec le lancement du premier satellite artificiel terrestre Sputnik 1 en 1957 par l’Union soviétique. Depuis, les données, les observations et les images à ce sujet se sont accumulées par centaines de milliers. Cependant, un groupe de personnes, nommées Flat-Earthers, persuadées que la Terre est plate, a émergé au cours des dernières années, concoctant des théories expliquant pourquoi la Terre se comporte comme si elle était ronde alors qu’en réalité elle est en forme de disque. Même si la sphéricité de la Terre correspond à toutes les observations effectuées par l’Homme au cours du dernier millénaire. Toutefois, si la Terre était vraiment plate, que se passerait-il ?

Pour façonner un corps cosmique en disque (plutôt qu’en sphère), il faut le faire tourner très rapidement, explique David Stevenson, planétologue à Caltech. Cela détruirait malheureusement la planète en la déchirant en minuscules particules. Dans les années 1850, l’astronome James Clerk Maxwell a montré mathématiquement qu’une forme solide en forme de disque n’est pas une configuration stable dans le cosmos, dans le cadre de ses travaux sur les anneaux de Saturne.

Les recherches de Maxwell ont prédit que les anneaux de Saturne seraient faits de beaucoup de petites particules non liées ; il s’est avéré qu’il avait raison. Ses calculs expliquent également pourquoi aucun disque de la taille d’une planète ne flotte autour de la galaxie. Pour aplatir la Terre sans la faire tourner très rapidement, cela ne nécessiterait pas de la physique, mais de la magie. En tout cas, une Terre aplatie ne durerait pas longtemps. En quelques heures, la force de gravité ramènerait la planète en forme de sphéroïde.

Gravité : elle s’oppose à la possibilité d’une planète plate

La gravité tire également de tous les côtés, ce qui explique pourquoi les planètes sont des quasi-sphères (en fonction de la vitesse de rotation d’une planète, ces forces peuvent travailler contre la gravité pour créer un renflement à l’équateur). Une Terre stable et solide en forme de disque n’est tout simplement pas possible dans les conditions de gravité réelles, comme l’ont montré les calculs de Maxwell.

formation lune

Que ce soient l’hypothèse des impacts successifs (haut) ou celle de l’impacteur géant (bas), peu importe les scénarios de formation de la Lune considérés, la gravité terrestre est toujours le facteur essentiel. Crédits : Quanta Magazine

Et si l’on souhaite retirer la gravité terrestre pour se débarrasser de ces obstacles, et bien tout disparaît. L’atmosphère ? Elle est retenue par la gravité. Les marées ? Elles sont une conséquence de l’impact gravitationnel sur les océans. La lune ? Disparue aussi, car tous les scénarios de formation lunaire impliquent la gravité. Dans le scénario le plus largement accepté, la Lune a été créée lorsqu’un corps géant de la taille d’une planète s’est écrasé sur la Terre primitive ; les débris de l’accident ont été capturés par la gravité terrestre. Un autre scénario suggère que la Lune s’est formée en même temps que la Terre (encore une fois, grâce à la gravité).

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

La gravité est également responsable de la structure en couches de la Terre, les matériaux les plus denses s’enfonçant dans le noyau, les matériaux plus légers constituant le manteau et les matériaux les plus légers formant la croûte. Sans cette structure en couches, la planète se comporterait très différemment. Le noyau externe liquide de la Terre, par exemple, agit comme un aimant géant et dynamique, qui crée le champ magnétique de la planète par effet dynamoconvectif.

L’absence de champ magnétique et de tectonique des plaques

Le champ magnétique aide à protéger l’atmosphère de la planète contre l’effet du vent solaire, qui a détruit l’atmosphère de Mars après que le champ magnétique de cette planète a faibli il y a 4 milliards d’années. Si la Terre était plate, la tectonique des plaques — le mouvement des plaques rigides qui composent la croûte de la planète — ne fonctionnerait pas non plus, explique James Davis, géophysicien à l’Observatoire de la Terre Lamont-Doherty de l’Université Columbia. « Lorsque vous effectuez les calculs, de très simples calculs de mouvement des plaques, vous devez le faire sur une sphère. Vous n’obtenez pas la bonne réponse, la réponse qui correspond aux observations du monde réel, si vous effectuez ces calculs sur un modèle plat ».

Sur le même sujet : Les platistes organisent une grande croisière ! Mais savent-ils que la navigation est basée sur une Terre ronde ?

tectonique plaques

Sur une Terre en forme de disque, les phénomènes de tectonique des plaques tels que nous les observons aujourd’hui seraient tout simplement impossibles. Crédits : Britannica

Les Flat-Earthers expliquent comment toutes ces observations pourraient être possibles sur une planète plate. Le problème, dit Davis, est que ces explications n’ont aucune base en mathématiques ou en réalité physique. Lorsque Maxwell a prédit dans les années 1850 que les anneaux de Saturne étaient faits de beaucoup de petites particules, il l’a fait en appliquant ses connaissances générales sur le fonctionnement de la gravité et des forces de rotation. Son essai sur le sujet, en fait, était principalement des équations mathématiques.

Les théories de la Terre plate ne fonctionnent pas de cette façon. La vision du monde de la Terre plate implique également de choisir différentes explications pour différents phénomènes. Dans la vraie vie, la Terre et la Lune sont toutes les deux rondes pour la même raison quantifiable — la gravité. Les Flat-Earthers doivent inventer des explications indépendantes pour les deux, et ces explications indépendantes se contredisent souvent. Ce n’est pas ainsi que la méthodologie scientifique fonctionne, rappelle Davis. « Si nous pouvons expliquer mille observations avec une théorie, une théorie simple, c’est mieux que d’expliquer mille observations avec mille théories ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite