Un rayon laser qui recharge les appareils électroniques à 30 mètres de distance

rayon laser recharge appareils electroniques 30 metres distance
| Pixabay
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Recharger son téléphone simplement en restant dans une pièce… pratique, et bientôt possible. Une équipe de chercheurs travaille actuellement sur un système laser capable de recharger des appareils électroniques à trente mètres de distance.

Capter des données à distance est devenu habituel. Nous en recevons quotidiennement, à travers des ondes radio, wi-fi, et 4G/5G… Mais quand il s’agit de recevoir de l’énergie à distance, c’est une autre paire de manches. Une équipe de scientifiques de l’université de Sejong, à Séoul, s’est penchée sur cette question. Leurs recherches ont été publiées dans la revue Optics Express.

Ils ne sont pas les premiers à tenter cette aventure technique. En effet, de nombreuses recherches ont été menées sur le sujet, pour tenter de transmettre de l’énergie par ondes radio, par micro-ondes, ou encore par le biais des rayons laser. Les scientifiques ont cette fois-ci choisi de se pencher sur les potentialités des rayons laser infrarouges. Ils sont parvenus à créer un système capable de transmettre de l’énergie à trente mètres de distance.

Le dispositif est composé de deux parties principales : un récepteur, et un émetteur. L’émetteur peut être installé dans une pièce. Il s’agit d’une source d’énergie optique : en l’occurrence, elle produit un faisceau de lumière infrarouge, émis à travers l’air. Le récepteur, lui, doit être intégré à l’appareil à recharger.

schema rechargement infrarouge
Schéma de fonctionnement du système de rechargement laser. © Nadeem Javed et al.

Il réceptionne ce faisceau pour initier le rechargement. Il est composé d’un « rétroréflecteur à lentille sphérique »: concrètement, cela signifie qu’il concentre la lumière reçue en un point central. À cet endroit, la lumière est convertie en électricité au moyen d’une cellule photovoltaïque. Si la ligne de visée entre l’émetteur et le récepteur est interrompue, l’appareil passe rapidement et automatiquement dans un mode à faible consommation d’énergie.

Un système à améliorer

Les premiers tests de ce dispositif semblent avoir été concluants. L’équipe a été en mesure de transmettre un faisceau de lumière de 400 mW sur une distance de 30 mètres. Le récepteur de 10 x 10 mm l’a alors converti en 85 mW de puissance électrique… ce qui n’est pas beaucoup. Le dispositif reste, de fait, insuffisant pour le moment pour alimenter un appareil gourmand en énergie, comme un smartphone. En l’état actuel, il pourrait seulement alimenter l’équivalent d’un ou deux petits capteurs, peu gourmands en énergie.

À LIRE AUSSI :
Une société américaine a créé la première « imprimante moléculaire » de boissons

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Les scientifiques affirment cependant que leur technologie pourrait être améliorée et mise à l’échelle pour permettre l’alimentation de plus grands appareils tels que des smartphones. Il suffirait alors potentiellement d’entrer dans une pièce équipée d’un émetteur pour que celui-ci se voie rechargé automatiquement.

Bien entendu, les chercheurs ne sont pas les seuls à travailler sur ce délicat sujet du rechargement à distance. En décembre dernier, nous avions par exemple évoqué dans un article un « rayon chuchoteur » capable d’alimenter un drone à distance grâce à des ondes radio, sans déperdition importante d’énergie. Le prototype des chercheurs coréens présente toutefois quelques avantages. Le dispositif émetteur ne nécessite pas de gros aménagement de la pièce. Il n’est pas non plus sensible aux ondes électromagnétiques.

Le récepteur, quant à lui, présente une forme arrondie, qui permet de capter le rayonnement infrarouge depuis n’importe quelle orientation. La distance à laquelle le dispositif fonctionne est aussi assez honorable. L’équipe travaille actuellement à l’amélioration de la cellule photovoltaïque. L’objectif des scientifiques est maintenant d’augmenter la production électrique, et d’offrir la possibilité de recharger plusieurs appareils à la fois.

Source : Optic Express

Laisser un commentaire