Un « faisceau de chuchotement » capable de recharger des drones à distance

rayon chuchoteur capable recharger drones distance couv
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), aux États-Unis, collabore avec une start-up pour créer le « Whisper Beam », une technologie capable de recharger des drones à distance avec efficacité.

La DARPA, ou Agence pour les projets de recherche avancée de défense, est une agence du département de la Défense des États-Unis qui travaille constamment sur des innovations plutôt frappantes. Récemment, nous rapportions par exemple son travail sur la création de jetpacks, ou encore de technologies « anti-gravité »… Il s’agit de technologies développées en priorité pour l’armée américaine.

Pourtant, certaines de ces innovations ont pris ensuite une importance prépondérante dans notre vie quotidienne. Comme l’Arpanet, ancêtre de notre Internet actuel… L’agence travaille aussi avec des entreprises extérieures, et possède notamment un programme pour subventionner de petites entreprises. C’est ainsi qu’une start-up nommée Electric-Sky a récemment reçu une subvention qui s’élève, selon le média Gizmodo, à 225 000 $.

Objectif : développer le Whisper Beam, qu’on pourrait traduire par « faisceau de chuchotement » en français. L’entreprise affirme dans un communiqué récent que ce fameux « faisceau » sera capable de recharger des drones, ou globalement tout appareil électrique volant, à distance. Il générerait une puissance de chargement électrique qui ne s’affaiblit pas à mesure que l’appareil volant s’éloigne de l’émetteur.

Une faisabilité démontrée à plusieurs reprises

Le concept de rechargement à distance n’est pas nouveau et de nombreuses expérimentations ont été menées en ce sens. En mai 2020, par exemple, nous relayions les recherches de scientifiques qui avaient mis au point un système de rechargement à distance pour des objets en mouvement. « C’est un mythe de dire que la transmission d’énergie à longue distance est impossible », a d’ailleurs déclaré Jeff Greason, co-fondateur d’Electric Sky, à ce sujet. « Ça n’a simplement jamais été économique. Cette nouvelle méthode réduit le coût de l’émetteur au sol et la taille du récepteur embarqué du véhicule ».

Les fondateurs d’Electric Sky soulignent que jusqu’ici, ces technologies de rechargement, appliquées aux drones utilisent souvent le principe du laser, ou des micro-ondes. Or, ce sont des signaux qui ont tendance à s’affaiblir avec la distance. Le fameux faisceau de chuchotement utiliserait, lui, des ondes radio qui ont tendance au contraire à se focaliser sur le récepteur, et qui deviennent plus puissantes à mesure qu’elles se rapprochent de lui.

À LIRE AUSSI :
Stockage d'hydrogène sous forme de poudre : une avancée majeure pour une pétrochimie plus verte

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« La technologie Whisper Beam est l’équivalent électromagnétique d’une galerie de chuchotement », a ainsi déclaré Robert Millman, PDG d’Electric Sky, pour en expliciter le fonctionnement. Il a ainsi comparé la technologie d’Electric Sky à certaines de ces grandes constructions en murs circulaires qui font « rebondir » les ondes sonores de façon bien particulière. « Dans une galerie de chuchotement, un seul auditeur de l’autre côté de la pièce peut entendre l’orateur, mais personne d’autre ne le peut, pas même les personnes se tenant directement entre l’orateur et l’auditeur. Le son est trop faible pour qu’ils l’entendent », explique l’entrepreneur. Selon lui, un autre des atouts de leur faisceau est qu’il ne serait pas perturbé par les intempéries.

Des tests sur un chargement à courte distance

Ce Whisper Beam serait notamment bien utile pour les phases très énergivores du vol des appareils aériens : « Tout type d’avion électrique consomme beaucoup d’énergie en vol – batterie électrique, pile à combustible à hydrogène et hybride -, mais cette consommation dépend surtout des phases de vol », affirme Jeff Greason, un autre des cofondateurs de l’entreprise. « La technologie Whisper Beam est particulièrement utile dans les phases gourmandes en énergie du décollage et de la montée, permettant aux concepteurs de véhicules de répondre à d’autres exigences pour étendre la portée, améliorer la sécurité des vols, réduire les charges de pointe sur les batteries et raccourcir les délais d’exécution au sol ».

À LIRE AUSSI :
Des araignées mortes transformées en pinces robotiques

Dans un premier temps, ces 225 000$ serviront à développer les prémices de la technologie. Au cours de la première phase, Electric Sky compte faire une série de tests sur un chargement à courte distance. Les données issues de ces tests serviront par la suite à optimiser le système sur des distances de plus en plus longues. À terme, la DARPA espère voir naître une technologie capable de recharger des flottes de drones en les suivant où qu’ils aillent.

Laisser un commentaire