3K Partages

Des centaines de milliers de poissons ont été retrouvés morts le long d’une rive australienne, à cause d’une forte prolifération d’une algue toxique. Le gouvernement accuse les changements climatiques, mais il se pourrait que les véritables responsables soient leurs propres actions.

Le phénomène est plus inquiétant qu’impressionnant. Quelques jours avant Noël, plus de 10’000 perches, daurades et morues ont été retrouvées mortes sur 40 kilomètres, le long de la rivière Darling, en Nouvelle-Galles du Sud. Mais l’hécatombe s’est répétée cette semaine avec une ampleur considérable, portant le nombre de poissons morts à plus de 1 million au même endroit.

 


Mais ce nombre serait exagéré selon les autorités de l’état australien, qui aurait estimé que 100’000 poissons auraient perdu la vie. Même si cette rectification s’avère exacte, cet événement reste une catastrophe sans précédent dans la région.

La forte présence d’une algue en serait la cause. Les conditions environnementales de la rivière de la petite ville de Menindee auraient favorisé leur prolifération. « Je n’ai jamais vu deux tueries de poissons de cette ampleur, aussi proches temporellement l’une de l’autre, en particulier dans le même tronçon de rivière », déclare Iain Ellis, du département des industries primaires de la Nouvelle-Galles du Sud (DPI).

Vous allez aussi aimer : Première observation d’une mante religieuse capturant et dévorant des poissons

Selon le DPI, les causes de la prolifération des algues dans la région seraient les périodes de sécheresse, ainsi que la haute température et le manque d’apport d’eau, provoquant une plus forte concentration des nutriments dans la rivière, conditions nécessaires pour le développement de la plupart des algues.

Un changement soudain de la météo serait encore plus mortel pour les poissons, car cela causerait certes la mort des algues, mais aussi par leur disparition brutale une importante réduction du niveau d’oxygène dans l’eau. C’est ce qui se serait produit cette semaine : une baisse de la température de l’eau de la rivière aurait tué de nombreuses algues.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
poissons morts Menindee

Des poissons morts ramassés au bord de la rivière de Menindee. Crédit : Rob Gregory

Mais pour les habitants de Menindee, ce serait dû à une mauvaise gestion de l’eau de la rivière. Les lacs de la région de Menindee sont des zones importantes pour la reproduction des poissons et constituent donc une réserve non négligeable dans le pays. Mais depuis 1960, ces lacs ont souvent été modifiés afin qu’ils puissent être utilisés comme réservoirs d’eau pour le bassin Murray-Darling, et aussi pour approvisionner la ville de Broken Hill.

Pour réduire le problème d’évaporation, le gouvernement voudrait réduire les lacs et modifier la gestion de l’eau, grâce à un pipeline entre Murray et Broken Hill (en cours de construction), afin de fournir la ville de l’intérieur avec un autre système d’approvisionnement en eau.

Ce projet très controversé pourrait causer des sécheresses encore plus fréquentes de la rivière Darling, sans que le gouvernement ne s’en soucie. Certains éleveurs l’accusent de vouloir volontairement réduire son niveau d’eau par sa diversion afin de bénéficier des producteurs de cotons en amont.

« Cela n’a rien à voir avec la sécheresse naturelle, c’est un désastre causé par l’Homme », déclare un habitant de Menindee.

Malheureusement, selon le scientifique environnemental Richard Kingsford, il y a de fortes chances que la situation s’empire. La résolution du problème de la rivière de Menindee est entre les mains du gouvernement de la Nouvelle-Galle du Sud.

« Ce type d’événement est susceptible de devenir plus fréquent, car il y a beaucoup de détournement d’eau pour l’irrigation en amont. S’il y avait plus d’eau dans la rivière, la sécheresse n’aurait pas autant d’impact, la qualité de l’eau serait meilleure et les poissons ne seraient probablement pas aussi affectés ».

Une vidéo montrant deux habitants de Menindee en colère :

Source : ABC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3K Partages
3K Partages
Partager via
Copier le lien