Selon un prix Nobel, la domination de l’intelligence artificielle est inévitable

selon prix nobel domination intelligence artificielle inevitable
| Getty

L’essor de l’intelligence artificielle a amené les scientifiques à repenser la place de l’humain dans la civilisation. Dans de nombreux domaines, l’IA se montre déjà bien plus performante que l’Homme, et cette capacité ne fait que croître. Bientôt, elle aura majoritairement remplacé les humains dans de nombreux domaines. Peut-on s’opposer à ce développement rapide ? Pour le prix Nobel d’économie Daniel Kahneman, la réponse est non. Tout simplement car l’Homme est fortement limité par sa manière de penser et d’analyser le monde qui l’entoure. Selon Kahneman, c’est simplement une question de temps : l’IA écrasera les humains dans la presque totalité des domaines, et nous ne pouvons rien faire contre cela.

Il est de notoriété publique que l’intelligence artificielle sera bientôt capable de surpasser les humains — voire de les dominer complètement — dans de nombreux domaines. La mesure dans laquelle nous serons dépassés et à quelle échelle, reste à débattre.

Mais dans une nouvelle interview publiée par The Guardian au cours du week-end, le lauréat du prix Nobel Daniel Kahneman avait une opinion assez intéressante sur la question : dans la bataille entre l’IA et les humains, a-t-il dit, ce sera une révolution absolue — et les humains vont être battus.

La domination inexorable de l’intelligence artificielle

« Il est clair que l’IA va gagner contre l’intelligence humaine. Ce n’est même pas débattable. La manière dont les gens vont s’adapter à cela est un problème fascinant », déclare Kahneman au journal. Pourquoi écouter Daniel Kahneman ? Son livre de 2011, « Thinking, Fast and Slow » — plus de deux millions d’exemplaires vendus — est l’un des livres les plus influents dans le domaine de l’économie comportementale, explorant comment et pourquoi les humains pensent comme ils pensent (la pensée « rapide » du titre étant intuitive, la pensée « lente » étant rationnelle), et ce qui nous laisse préparés (ou non) à prendre des décisions concernant notre avenir.

À LIRE AUSSI :
Anonymous menace Elon Musk suite à ses récentes critiques contre le Bitcoin
domaines application intelligence artificielle
L’IA impacte déjà de nombreux domaines, de la technologie à la justice en passant par la médecine. © Pinterest

En outre, il a remporté le prix Nobel 2002 pour la « théorie des perspectives » pionnière, qui explique comment les gens rationalisent la différence entre les gains et les pertes, et comment fonctionnent leurs seuils d’aversion et d’appétit pour le risque. Et pourquoi, selon Kahneman, sommes-nous si peu préparés à la prochaine prise de contrôle de l’édition génique ?

Parlant de la façon dont la pandémie a plongé dans la catastrophe un monde non préparé, Kahneman cite la croissance exponentielle du virus et la façon dont les esprits humains ne sont essentiellement pas équipés pour effectuer les estimations de base derrière la façon dont quelque chose comme cela peut devenir incontrôlable.

Les limitations intrinsèques à la pensée linéaire

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Les phénomènes exponentiels sont presque impossibles à saisir pour nous. Nous sommes très expérimentés dans un monde plus ou moins linéaire. Et si les choses s’accélèrent, elles s’accélèrent généralement dans des limites raisonnables. Le changement exponentiel, comme avec la propagation du virus, est vraiment autre chose. Nous ne sommes pas équipés pour cela. Il faut beaucoup de temps pour éduquer l’intuition », déclare-t-il.

Toujours dans la discussion sur l’IA, Kahneman note le problème avec les esprits humains : « Il va y avoir des perturbations massives. La technologie se développe très rapidement, peut-être de façon exponentielle. Mais les gens sont linéaires. Lorsque des personnes linéaires sont confrontées à des changements exponentiels, elles ne peuvent pas s’y adapter très facilement ».

À LIRE AUSSI :
Google a cartographié un échantillon de cerveau humain comme jamais auparavant

Kahneman cite la médecine comme domaine où les humains vont être remplacés, « certainement en matière de diagnostic ». Et ailleurs, il envoie un message clair aux conseils d’administration du monde entier : « Il y a des scénarios plutôt effrayants lorsque vous parlez de leadership. Une fois qu’il sera manifestement vrai qu’une IA puisse avoir un bien meilleur jugement commercial, par exemple, quel impact cela aura sur le leadership humain dans les entreprises ? ».

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.