Deux singes arrêtés après le massacre de 250 chiens en Inde

Un responsable forestier estime quant à lui que seuls trois ou quatre chiens auraient été tués.

singes massacre chiens inde vengeance
À gauche : un singe de Majalgaon (Beed, Inde) kidnappant un chiot. À droite : un singe suspecté du massacre capturé. | Suresh Jadhav (News18)/ANI
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

250 chiens auraient été massacrés dans le district de Beed (centre de l’Inde). Les responsables de ces morts ? Des singes. Selon les témoins, ils agiraient par vengeance après qu’un de leurs bébés a été tué par des chiens. Deux primates ont été capturés par le Département des forêts.

Oeil pour oeil, dent pour dent. Les singes des villages de Majalgaon et Lavool en Inde semblent avoir fait de la loi du talion un principe. Depuis environ un mois, une véritable guerre semble déclarée entre les singes et les chiens de cette partie du district de Beed.

Les villageois supposent qu’un bébé singe aurait été tué par les canidés, déclenchant l’ire vengeresse des primates. D’après l’agence de presse indienne ANI, deux singes ont été capturés ce dimanche 19 décembre.

« Deux singes impliqués dans le meurtre des chiens ont été capturés par une équipe du Département des forêts Nagpur. Ils seront transférés à Nagpur pour être relâchés dans une forêt voisine », indique Sachin Kand, agent forestier de Beed.

singes massacre chiens
L’un des deux singes capturés. © ANI

D’après les villageois de Lavool, les singes élèvent leur progéniture au sein du village et l’un d’eux aurait été tué par un chien. Toujours selon les habitants, les primates se seraient vengés en kidnappant tous les canidés qui croisaient leur route. Puis, ils les auraient emmenés dans des endroits en hauteur comme le toit d’un immeuble ou le haut d’un arbre pour les jeter dans le vide et attendre qu’ils meurent en s’écrasant au sol.

À LIRE AUSSI :
Existe-t-il des méthodes naturelles et réellement efficaces pour repousser les moustiques ?

Les singes, mauvais maîtres pour les chiots

Une supposition que contredit Amol Munde, responsable forestier, à PTI. Selon lui, les singes ont « l’habitude » d’emporter des chiots avec eux. « Ils les gardaient sur les toits ou dans les grands arbres. Les chiots ne pouvaient pas survivre dans de tels endroits où ils n’avaient accès ni à l’eau ni à la nourriture. Si un chiot s’échappait, il mourait en tombant ».

D’après le spécialiste, seuls 3 ou 4 chiots seraient morts ainsi dans le village de Lavool et la mort d’un bébé singe n’a pas été signalée au cours des derniers mois, semblant ainsi écarter la « théorie » des singes vengeurs. Néanmoins, selon les habitants, la purge faite par les singes aurait vidé les villages de leur population de chiens.

« Les animaux sont capables de se venger »

« Les animaux sont capables de se venger et plus susceptibles de cibler des animaux qui ressemblent à leur agresseur » déclarait l’an passé à Gizmodo Stephanie Pointdexter, professeure adjointe d’anthropologie à Suny Buffalo.

« De toute évidence, nous ne pouvons pas connaître leur intention, car nous ne pouvons pas leur demander ce qu’ils prévoyaient de faire ou pourquoi ils l’ont fait. Mais dans ces études sur des primates en captivité, nous avons vu que lorsqu’un individu est attaqué d’une manière ou d’une autre, la probabilité qu’il attaque une personne liée à son agresseur est plus élevée ».

singe massacre chiens inde
Les deux singes capturés (relâchés dans une forêt voisine). © ANI

L’étude de Peter Judge, professeur de comportement animal et de psychologie et directeur du programme de comportement animal à l’Université de Bucknell, menée sur les macaques à queue de cochon, semble confirmer les dires de Pointdexter : « Ce n’est pas très courant, mais cela arrive plus qu’on ne le pense. Lorsque j’étudiais ce comportement de réciprocité, il ne survenait pas toujours dans l’immédiat. L’animal A frappe l’animal B. Puis, plus tard, l’animal B attaque l’enfant de l’animal A. Ce comportement a également été trouvé chez d’autres macaques ».

À LIRE AUSSI :
Un youtubeur crée un exosquelette pour « rendre leurs pattes » aux serpents

Des enfants auraient été pris pour cible

Les habitants des deux villages de Beed ont fini par contacter les autorités concernées car les singes, après s’en être pris aux chiens, auraient retourné leur colère contre les hommes venus leur prêter main forte selon News 18. Des enfants scolarisés auraient été la cible des attaques de primates.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Les singes n’attaquent généralement pas les humains, mais les gens ont peur. Certains ont été blessés ces derniers jours en fuyant les singes. Cependant, aucun incident de morsure n’a été signalé dans le village de Lavool », précise Amol Munde.

Les internautes ont créé un hashtag sur Twitter pour échanger autour de ce qu’ils qualifient comme une « guerre des gangs » : #MonkeyVSdog.

Laisser un commentaire