785 Partages

L’entreprise spatiale d’Elon Musk, SpaceX, construit à présent de véritables ports spatiaux flottants qui serviront lors des futurs lancements de missions vers la Lune et vers la planète rouge.

Un passionné de SpaceX aux yeux affutés a repéré sur une liste d’emplois, un poste d’ingénieur d’exploitation offshore (de l’anglais « Offshore Operations Engineer »), à Brownsville, au Texas. Les responsabilités de ce nouveau poste comprennent « la direction d’une équipe d’ingénieurs et de techniciens chargés de concevoir et de construire une installation opérationnelle et extraterritoriale de lancement de fusées ». Et le directeur de SpaceX, Elon Musk, n’a pas tardé à confirmer que cette offre d’emploi est légitime, et qu’elle fait partie d’un projet important. « SpaceX construit des ports spatiaux flottants de classe ultra-lourde pour Mars, la Lune et les voyages hypersoniques autour de la Terre », a expliqué Musk sur Twitter.

Brownsville est proche du site de test de l’entreprise, à Boca Chica, au Texas, où SpaceX développe des prototypes de son vaisseau spatial Starship, également connu sous le nom de Super Heavy. Plus précisément, Super Heavy est le nom du premier étage et Starship du second.

Les premières idées de la vision grandiose de SpaceX concernant son vaisseau spatial Starship, un véhicule actuellement dans sa phase de prototype et conçu pour transporter un jour jusqu’à 100 passagers vers la Lune et Mars, comprenaient également des aires d’atterrissage au large dans l’océan.

starship spacex

La pointe du lanceur orbital super-lourd Starship de SpaceX. Crédits : Loren Elliott/Getty Images North America/AFP

En novembre 2019, Musk a tweeté que « la plupart des spatioports de vaisseaux spatiaux devront probablement être à environ 32 kilomètres au large pour des niveaux de bruit acceptables, en particulier pour les vols quotidiens fréquents, comme cela se produirait pour les vols point à point sur Terre », se référant au fait que sa compagnie spatiale prévoit également d’utiliser Starship comme transporteur de longue distance dans l’espace.

Vous aimerez également : Un succès pour le premier vol habité de SpaceX vers l’ISS

À noter qu’un transit dit de « point à point » est un système de transport dans lequel un avion, un bus ou un train se rend directement à une destination plutôt que de passer par un hub central. Ce système a pour but de minimiser les escales et les temps de voyage avec des déplacements directs uniquement.

Convergence

Dans le but d’élaborer ces ports spatiaux flottants, Musk envisage de creuser des tunnels sous l’eau, ce sur quoi son autre entreprise, The Boring Company, travaille déjà. Selon Musk, ce système pourrait même intégrer le transport hyperloop, un autre de ses projets secondaires.

« Rénover les plates-formes pétrolières avec un hyperloop comme transport depuis la Terre ?! », a demandé Russ Parrish, un utilisateur de Twitter. « Plus ou moins », a répondu Musk.

Il faut savoir que SpaceX a une certaine familiarité avec les plates-formes d’atterrissage, bien que pour l’instant, ce soit à une échelle beaucoup plus petite. Par ailleurs, l’entreprise utilise des drones pour permettre aux propulseurs de fusées d’atterrir lors de leur descente. De grands projets sont donc en cours chez SpaceX et la priorité totale de l’entreprise est actuellement sa fusée Starship.

Sources : SpaceX (offre d’emploi)
spacex

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

785 Partages
785 Partages
Partager via
Copier le lien