Une start-up crée une moto volante inspirée de la saga Star Wars

xturismo moto volante inspiree star wars
I Aerwins Technologies
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Marquant un tournant dans l’histoire de l’industrie automobile, des projets de véhicules volants dignes des films de science-fiction se concrétisent de jour en jour. L’un d’eux — une moto volante d’une autonomie de près de 40 minutes, a été exposé ce mois-ci au dernier Salon de l’auto de Détroit (États-Unis). Conçu par une start-up japonaise possédant une filiale aux États-Unis, le bolide futuriste, baptisé XTurismo, est inspiré des « Landspeeders » de la saga Star Wars, un rêve devenu réalité pour toute la génération « geek » des années 90, mais également pour les amateurs de sensations fortes.

Qui n’a pas un jour rêvé d’une voiture ou d’une moto volant au-dessus de la circulation ? Shuhei Komatsu, le fondateur et PDG de la start-up japonaise Aerwins Technologies aurait été un grand fan de Star Wars et surtout de ses véhicules futuristes ultrarapides, directement nés de l’imagination débordante de George Lucas. « Je voulais que quelque chose du film soit réel. C’est un Landspeeder (des sortes de motos volantes que des personnages des films utilisent pour se déplacer) pour le côté obscur », déclare Komatsu.

Il s’agit de l’une des premières motos volantes disponibles à la vente au Japon. XTurismo a cependant été exposée pour la première fois aux États-Unis lors du Salon de l’auto de Détroit. Lors de la démonstration, un pilote d’essai installé confortablement a manipulé l’engin à environ un mètre du sol.

Une moto croisée avec un drone

Dans sa conception générale, XTurismo est en fait la combinaison d’un drone et d’une moto. Aerwins Technologies se spécialise notamment dans la conception de drones et de véhicules aériens autonomes. Leur nouvel engin fonctionne avec un moteur hybride Kawasaki à combustion interne et une batterie de contrôle autonome électrique. Pour voler de façon stable, il est équipé de quatre hélices réparties à l’avant et à l’arrière.

À LIRE AUSSI :
Des marquages routiers phosphorescents fascinent Internet

XTurismo pèse près de 300 kg pour une longueur de 3,7 m, une largeur de 2,4 m et une hauteur de 1,5 m. Il peut voler pendant une quarantaine de minutes et supporter une charge utile de 100 kg sur une distance de 40 km. Sa vitesse maximale est de 100 km/h.

Un extrait vidéo de la démonstration de XTurismo à Détroit. © Aerwins Technologies

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Bien qu’il soit encore loin des 250 km/h du Landspeeder X-34 de Star Wars (le modèle de Luke Skywalker), XTurismo offrirait déjà un confort de conduite étonnant. De plus, il est équipé d’une multitude de capteurs et de radars anticollision afin d’assurer la sécurité du conducteur. Toutefois, le véhicule est encore trop bruyant pour la conduite publique et doit encore être surveillé à distance lors du décollage et de l’atterrissage.

Une possibilité d’homologation aux États-Unis ?

Bien que ce genre véhicule ne soit pas encore légal à proximité ou sur les routes américaines, Aerwins Technologies espère que le gouvernement américain pourra le considérer plus tard en tant que non-aéronef. De ce fait, il serait plus aisé de légaliser sa conduite, comme au Japon. « Le Japon ne classe pas le véhicule comme un avion et n’exige pas de licence pour le piloter », explique Komatsu. S’il devait être classé en tant qu’aéronef, il ne pourrait pas être conduit sur les routes, mais uniquement sur des zones réservées aux engins volants.

Le constructeur prévoit de sortir un nouveau modèle de XTurismo (une version plus petite que la première) aux États-Unis en 2023. Le prix de vente au lancement sera de 777 000 dollars, mais l’entreprise espère pouvoir le proposer pour 50 000 dollars d’ici 2025. Komatsu estime que les particuliers pourraient acheter XTurismo pour leurs loisirs et les gouvernements pour compléter leur gamme de véhicules de sécurité.

Laisser un commentaire