1.5K Partages

Une offre pour le moins particulière : les acheteurs européens se réjouissent de l’offre de subventions pour les voitures électriques. En effet, ils peuvent désormais mettre la main sur des véhicules électriques à un prix inférieur au coût typique d’un contrat de téléphonie mobile. Oui, vous avez bien lu. Grâce à de nouvelles subventions, très généreuses, certains véhicules sont même presque gratuits en leasing.

Les acheteurs ont envahi des salles d’exposition virtuelles en Allemagne et en France (car les achats en personne ont été fortement affectés par la pandémie), après que leurs gouvernements aient renforcé les incitations d’achat de véhicules électriques, dans le but de stimuler la demande. Leurs subventions à l’achat seraient désormais parmi les plus favorables au monde.

Le soutien de l’État permet à Autohaus Koenig, une chaîne de concessionnaires comptant plus de 50 sites en Allemagne, d’annoncer un leasing pour la Renault Zoe électrique entièrement couverte par des subventions.

Au cours des 20 jours qui ont suivi la mise en ligne de l’offre, environ 3000 personnes ont posé des questions, et environ 300 ont signé des contrats. « Si nous avions plus de vendeurs, nous en aurions vendu encore plus », a déclaré Wolfgang Huber, responsable des ventes de voitures électriques pour le concessionnaire de Berlin, qui a publié sur Facebook un message demandant aux clients d’être patients. « Nous nous attendions à une augmentation des ventes avec les subventions, mais cette frénésie nous a vraiment frappés ».

augmentation voiture electriques vente subventions

L’augmentation des ventes de voitures électriques en Europe a été propulsée vers le haut grâce aux subventions. Crédits : Bloomberg

La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron ont cherché à adoucir le coup dur porté par la pandémie de coronavirus au secteur automobile, gravement touché. En effet, les ventes en Europe ont repris plus lentement qu’en Chine ou en Amérique du Nord, poussant les décideurs à soutenir les principales sources d’emploi et d’activité économique.

En France, selon les experts, les ventes du modèle Renault Zoe devraient doubler cette année alors que la demande de véhicules à essence est en baisse. Aux Pays-Bas, où la ville d’Amsterdam interdit les voitures non électriques à partir de 2030, un fonds de 10 millions d’euros pour soutenir les achats de véhicules électriques a été utilisé en seulement huit jours ce mois-ci.

Les subventions accordées par l’Allemagne à 9000 euros par véhicule électrique ont permis de décupler les ventes de Carfellows, un site internet allemand de commerce automobile : « C’est une opportunité en or pour nous », a déclaré Rainer Westdoerp, porte-parole de la startup berlinoise, qui proposera mercredi des baux du Smart EQ alimenté par batterie de Daimler AG, pour 9,90 euros par mois.

Carfellows a retiré une offre similaire pour le modèle Smart en juin, après qu’environ 1000 clients aient contacté l’entreprise dans les trois jours et que le constructeur automobile ne pouvait pas fournir autant de voitures aussi rapidement.

Vous aimerez également : Une nouvelle batterie lithium-ion pourrait permettre de charger une voiture électrique en seulement 10 minutes

Tandis que les meilleures offres – y compris l’offre Smart de Carfellows – sont généralement prévues pour des acheteurs de voitures de société en raison d’avantages comme des remises de taxes et autres, les clients privés en Allemagne peuvent toujours louer un véhicule électrique sur le site pour 39 euros par mois. En France, où le gouvernement a relevé les subventions à 7000 euros par voiture cette année, les clients peuvent louer la Zoe à partir de 79 euros par mois.

Bien entendu, les acheteurs devront être vigilants et bien lire les contrats, car certaines offres s’accompagnent de frais ponctuels supplémentaires, ou d’acomptes. Dans tous les cas, ce type d’offre est un signe prometteur que l’élimination progressive des voitures à moteur à combustion est en cours. Par ailleurs, un certain nombre de pays européens ont annoncé leur intention d’interdire les voitures à essence au profit des véhicules électriques d’ici quelques décennies.

Reste également à noter qu’en Europe, tous les pays ne dépensent pas de l’argent pour accélérer l’adoption des véhicules électriques : le Royaume-Uni et la Belgique, par exemple, ont même récemment réduit leur aide dans ce domaine. La Chine, quant à elle, avait prévu de mettre fin à ses subventions cette année, mais les a prolongées jusqu’en 2022, en réponse à la pandémie.

Sources : Renault, CarFellows, TNW

renault zoe france subvention voiture electrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.5K Partages
1.5K Partages
Partager via
Copier le lien