Dans son livre Fluent Forever, le chanteur d’opéra Gabriel Wyner suggère que l’un des meilleurs moyens d’apprendre une nouvelle langue est d’exercer sa mémoire : par exemple, au lieu de lire et relire une liste de mots de vocabulaire, il serait plus judicieux de lire une fois la liste pour ensuite se tester par rapport à cette dernière, à plusieurs reprises. À présent, de plus en plus de recherches scientifiques confirment cette hypothèse, et ce, pour à peu près tout ce que vous espérez mémoriser. Les psychologues appellent ce phénomène « l’effet de test ».

Une étude datant de 2003, citée dans une méta-analyse par Henry L. Roediger III et Jeffrey D. Karpicke, met en évidence le pouvoir des tests pour la « fabrication » des informations. Dans cette étude, des chercheurs dirigés par Mark Wheeler ont demandé à un groupe de participants de réviser une liste de 40 mots cinq fois de suite puis à un autre, de réviser les mots une seule fois puis passer quatre tests de rappel. Ensuite, les deux groupes ont effectué un test de rappel 5 minutes plus tard puis une semaine plus tard.

Les résultats ont démontré que les participants qui avaient lu la liste de mots cinq fois avaient obtenu de bien meilleurs résultats au test de rappel cinq minutes plus tard, tandis que les participants qui avaient lu le test une seule fois pour être testés quatre fois de suite ont eu de meilleurs résultats lors du test effectué une semaine plus tard. En d’autres termes, les tests ont aidé à stimuler la mémoire à long terme des participants.

Sur le même thème :

Mémoire et études : la méthode du « palais de la mémoire » fonctionne

Des recherches plus récentes suggèrent que combiner ce type de test avec un feedback immédiat (savoir si vous avez répondu correctement ou non) est plus efficace encore et peut même améliorer la mémoire dès que les informations sont apprises.

Dans une autre étude menée en 2014 par Carola Wiklund-Hörnqvist, 83 étudiants en psychologie ont étudié une série de concepts psychologiques pendant quatre minutes. La moitié des participants a continué d’étudier ces faits alors que chacun des concepts était présenté sur un écran d’ordinateur pendant 15 secondes.

L’autre moitié quant à elle a subi six tests consécutifs, au cours desquels les participants devaient trouver le concept décrit à l’écran. Les participants pouvaient ensuite découvrir si la réponse était correcte ou non.

À la fin de la période d’apprentissage, tous les participants ont passé un test au cours duquel ils ont reçu un fait et devaient trouver le concept correspondant. Ils ont passé le même test dix-huit jours, puis cinq semaines plus tard. Les participants qui avaient été testés au préalable (deuxième groupe) ont obtenu de bien meilleurs résultats au test final que le premier groupe.

Dans l’ensemble, ces études suggèrent que la stratégie la plus efficace pour se souvenir de quelque chose (que vous appreniez une nouvelle langue ou que vous étudiez pour un examen par exemple), consiste simplement à entraîner votre mémoire (en vous testant à plusieurs reprises) dans le but de mémoriser spécifiquement les éléments souhaitant être appris.

Sources : NCBI (1), NCBI (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.