Après les missions Apollo menées par la NASA, l’intérêt pour l’exploration lunaire des agences spatiales avait grandement diminué, les efforts se concentrant particulièrement sur Mars. Cependant, depuis ces dernières années, un puissant regain d’intérêt pour le satellite naturel de la Terre a animé les institutions, comme en témoignent les récentes sondes spatiales d’exploration envoyées sur la Lune. Récemment, l’entreprise automobile Toyota a annoncé sa coopération avec l’agence spatiale japonaise dans le but développer et envoyer un rover sur la Lune d’ici 2029.

Toyota va construire un rover lunaire autonome qui permettra aux astronautes de voyager à la surface de la Lune sans combinaison spatiale, le Japon soulevant les enjeux face au regain d’intérêt international pour l’exploration lunaire. Le constructeur automobile japonais et l’agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA) espèrent que le véhicule fera partie d’une mission sur la Lune entre 2029 et 2034.

Le rover à six roues, qui en est encore au stade de la conception, sera alimenté par une pile à combustible et pourra accueillir deux personnes — ou quatre en cas d’urgence — plusieurs semaines d’affilée, déclare Toyota, ajoutant qu’il aurait une autonomie de croisière de plus de 10’000 km.

concept rover lunaire

Le rover de Toyota possédera 6 roues et sera capable de transporter 2 ou 4 personnes. Crédits : Toyota

« En tant qu’ingénieur, il n’y a pas de plus grande joie que de pouvoir participer à un tel projet lunaire par le biais de la fabrication de voitures Toyota et, en outre, grâce à nos technologies appliquées aux véhicules électriques – telles que les piles à combustible – et à nos technologies associées de conduite autonome et automatisée » affirme le vice-président exécutif de Toyota, Shigeki Terashi.

« Les piles à combustible, qui utilisent des méthodes de production d’énergie propres, n’émettent que de l’eau et, en raison de leur densité d’énergie élevée, peuvent fournir beaucoup d’énergie, ce qui les rend particulièrement adaptées au projet en cours de discussion avec la JAXA ».

Dans cette vidéo, l’entreprise Toyota présente son concept de rover lunaire en collaboration avec la JAXA :

Le président de la JAXA, Hiroshi Yamakawa, a déclaré : « Le fait que Toyota se joigne à nous pour relever le défi de l’exploration spatiale internationale renforce considérablement notre confiance. Les rovers habités avec des cabines pressurisées sont un élément qui jouera un rôle important dans l’exploration et l’utilisation à part entière de la surface lunaire ».

« La gravité lunaire est un sixième de celle de la Terre. La lune a un terrain complexe avec des cratères, des falaises et des collines. De plus, elle est exposée à des conditions de rayonnement et de température beaucoup plus sévères que celles de la Terre, ainsi qu’à un environnement de vide très poussé ».

rover panneaux solaires

Comportant une pile à combustible comme principal générateur d’énergie, le rover pourra également compter sur ses panneaux solaires comme source d’énergie secondaire. Crédits : Toyota

Sur le même sujet : Elon Musk prévoit d’atteindre la Lune le plus vite possible grâce à son vaisseau Spaceship

« Pour une exploration humaine de la Lune à grande échelle, un rover pressurisé pouvant parcourir plus de 10’000 km dans de tels environnements est une nécessité. Le concept de “mobilité spatiale” de Toyota répond à ces exigences. Toyota et la JAXA étudient conjointement le concept de véhicule mobile sous pression depuis mai 2018 ».

Le Japon est l’un des nombreux pays qui investissent de grandes sommes dans l’exploration lunaire. La Chine est récemment devenue la première nation à lancer une sonde sur la face cachée de la Lune. Le mois dernier, Israël a commencé sa première mission sur la Lune avec le lancement du satellite Beresheet, financé par des fonds privés. L’Inde devrait lancer son propre rover lunaire plus tard cette année.

Les États-Unis quant à eux, prévoient de lancer un mini avant-poste en orbite lunaire pour servir de base aux missions habitées sur la Lune et, éventuellement, sur Mars.

Source : Toyota

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.