2.3K Partages

Le président américain Donald Trump reproche à l’OMS, depuis le début de la pandémie, son laxisme et son manque de contrôle vis-à-vis de la Chine. En outre, pour Trump, c’est l’inertie de l’OMS qui a permis la propagation du virus. Condamnant l’organisation pour son manque d’efficacité, Trump a pris la décision de couper les financements américains de l’OMS le temps de mener une enquête sur la responsabilité de l’organisation. Une décision grandement décriée par le parti démocrate, qui reproche au président de renvoyer la faute à l’OMS afin de couvrir sa propre incompétence dans la gestion de la crise.

Le président Donald Trump a annoncé mardi qu’il arrêterait le financement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) alors que les États-Unis procèdent à un examen pour évaluer le rôle de l’OMS dans ce que le président a qualifié de « mauvaise gestion et dissimulation grave de la propagation du coronavirus ».

« Avec le déclenchement de la pandémie de COVID-19, nous avons de profondes inquiétudes quant à la meilleure utilisation possible de la générosité de l’Amérique. La réalité est que l’OMS n’a pas réussi à obtenir, à examiner et à partager les informations de manière opportune et transparente », déclare Trump.

Les reproches de Trump à l’OMS concernant la Chine

Malgré de nombreux rapports détaillant comment Trump a été informé de la gravité de l’épidémie de coronavirus en janvier et février, Trump affirme que l’OMS avait permis à la Chine de cacher l’étendue réelle de la contagion. Les États-Unis contribuent entre 400 et 500 millions de dollars par an à l’organisation, selon la Maison Blanche. La Chine contribue à environ 40 millions de dollars par an.

« L’épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts. Cela aurait sauvé des milliers de vies et évité les dommages économiques mondiaux. Au lieu de cela, l’OMS a volontairement pris les propos de la Chine comme argent comptant, et ont défendu les actions du gouvernement chinois, louant même la Chine pour sa soit disante transparence », avance le président.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

L’importance de l’OMS dans la gestion de la crise sanitaire selon le parti démocrate

Les démocrates sont monté aux créneaux, invectivant Trump pour ce qu’ils ont décrit comme une décision imprudente et une mascarade pour détourner le blâme de ses propres échecs. « Après avoir gaspillé des semaines à dire que le COVID-19 était aussi inoffensif que la grippe, Trump s’enfonce de nouveau. La coopération internationale en matière de santé publique n’a jamais été aussi critique. Le gel du financement de l’Organisation mondiale de la santé ne fera qu’empirer les choses », déclare le représentant démocrate de Californie, Adam Schiff.

Sur le même sujet : L’OMS enquête sur des cas de « réactivation virale » chez des patients guéris du coronavirus

La représentante démocrate Nita Lowey de New York, présidente du comité des crédits parlementaires, affirme que l’OMS « joue un rôle unique, à portée mondiale, et a pour mandat de coordonner la réponse globale de tous les acteurs ainsi que servir de principal responsable de l’application du Règlement sanitaire international, qui est essentiel pour suivre, isoler et vaincre une pandémie. Toute tentative du président de forcer des experts américains de la santé à travailler sans l’OMS serait contre-productive et entraînerait davantage de souffrances ».

Trump a menacé de couper le financement américain de l’organisation plus tôt ce mois-ci après avoir accusé l’organisation d’être trop sympathique envers la Chine. Les dirigeants de l’OMS ont minimisé la rhétorique de Trump à l’époque et ont déclaré que ses menaces n’étaient pas nécessaires au milieu de la pandémie.

trump oms

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.3K Partages
2.3K Partages
Partager via
Copier le lien