Nous savons que d’énormes morceaux de glace se détachent de l’Antarctique à un rythme absolument alarmant, mais parfois, il faut le visualiser pour mieux comprendre l’ampleur du problème. C’est exactement ce que vous pouvez observer dans cette vidéo de moins d’une minute, qui résume parfaitement la fonte des glaces en Antarctique ces 40 dernières années.

Les animateurs scientifiques de Pixel Movers & Makers (Marlo Garnsworthy et Kevin Pluck) ont réalisé un clip de 50 secondes illustrant le mouvement des icebergs entre 1976 et 2017, ce qui permet au grand public de comprendre réellement combien de glace a disparu durant ces 40 dernières années.

La vidéo met particulièrement en évidence l’effondrement de la banquise Larsen B en 2002 et le voyage de B-15 (qui possède une superficie d’environ 11’000 kilomètres carrés), le plus grand iceberg jamais enregistré, qui s’est détaché de l’Antarctique en mars 2000. « J’ai été surpris et pas surpris en même temps, de ne pas voir une légère hausse apparente du flux d’icebergs ces dernières années », a déclaré Garnsworthy. « Certes, la séparation et la dissolution de B-15, ainsi que l’effondrement de la banquise Larsen B en 2002 sont assez spectaculaires », a-t-il ajouté.

Les données utilisées pour réaliser cette visualisation ont été recueillies auprès de diverses sources et agences, notamment le centre de télédétection de l’université Brigham Young (BYU) dans l’Utah, le laboratoire de propulsion par réaction de la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA).


L’une des sources d’informations était la base de données de suivi des icebergs de l’Antarctique, gérée par la BYU, qui rassemble les données de six satellites équipés de diffusiomètres, des instruments qui permettent de suivre des objets à la surface de la Terre grâce à leur énergie réfléchie. Les icebergs que nous pouvons voir dans la vidéo sont donc ceux qui sont assez grands pour être suivis par ces diffusiomètres.

Vous aimerez également : Une immense faille dans la glace de l’Antarctique vient de se frayer un nouveau passage dévastateur

Comme le montre l’animation, une fois que les icebergs sont détachés de l’Antarctique, ils ont tendance à se déplacer dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, avant de descendre le long de l’allée des icebergs (Iceberg Alley) jusqu’au courant circumpolaire antarctique, qui contourne le continent gelé. À ce stade, les icebergs sont à la merci des vents et des courants océaniques et finiront par fondre, avant que leur eau ne retourne dans les océans.

Garnsworthy et Pluck ont réalisé toute l’animation en un seul week-end : « Heureusement, les données étaient fiables et ne nécessitaient aucune conversion afin que je puisse commencer à les exploiter presque immédiatement. Nous étions également en discussion avec des scientifiques de l’Antarctique qui nous ont suggéré de souligner le vêlage de B-15 et la séparation de Larsen B », a déclaré Pluck. « Cela montre bien la nature dynamique des icebergs et leur longévité », a-t-il ajouté.

L’animation permet de mettre en lumière des faits absolument alarmants. En effet, le taux de perte de glace sur le continent s’accélère : plus de trois milliards de tonnes de glace ont disparu depuis 1992, et 40% de cette perte s’est produite entre 2012 et 2017.

À l’heure actuelle, d’énormes icebergs continuent de se détacher de l’Antarctique, ce qui permet à la glace de s’écouler plus facilement dans les océans, ce qui contribue à son tour à l’élévation du niveau de la mer. Selon les estimations des experts, si l’Antarctique venait à fondre dans son intégralité, le niveau de la mer pourrait augmenter de plus de 50 mètres.

Il est donc absolument vital de mieux comprendre pourquoi, et comment, l’Antarctique perd de la glace, afin de pouvoir contrôler (ou tenter de contrôler) cette fonte ainsi que la hausse des températures dans la région. Espérons au moins que la visualisation de ces données pourra aider certains à mieux comprendre les événements dramatiques qui se produisent dans l’Antarctique.

Source : Pixel Movers & Makers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.