Une vidéo de Neuralink montre un singe jouant à Pong uniquement via son esprit

video neuralink montre singe jouant pong via esprit
| Neuralink

Axée sur le développement d’interfaces cerveau-ordinateur, l’entreprise Neuralink ne cesse d’enchaîner les avancées technologiques depuis les deux dernières années. L’un des objectifs ultimes d’Elon Musk étant de permettre aux personnes paralysées de remarcher. Pour arriver à ce stade, les chercheurs doivent tout d’abord se livrer à des tests préliminaires. Récemment, une vidéo YouTube montrant un singe jouant au jeu Pong avec son esprit a été publiée par Neuralink. Cela pourrait être un témoin des avancées de la société dans le domaine.

Neuralink, la société d’Elon Musk spécialisée dans le développement d’interfaces cerveau-machine, a publié une vidéo sur YouTube qui semble montrer un singe manipulant un curseur à l’écran en utilisant uniquement son esprit. Pager, un macaque de 9 ans, s’est vu implanter une puce Neuralink environ six semaines avant le tournage de la vidéo. On lui a d’abord appris à jouer à des jeux vidéo avec un joystick pour une récompense de smoothie à la banane, livrée à travers une paille en métal.

Pendant qu’il faisait cela, le dispositif Neuralink a enregistré des informations sur les neurones qui s’activaient — apprenant, essentiellement, à prédire les mouvements de la main en enregistrant les régions actives. Après avoir appris les modèles, le joystick que Pager utilisait pour jouer a été déconnecté de l’ordinateur. Le singe semble continuer à jouer à Pong en utilisant uniquement son esprit, sans joystick.

implant cérébral neuralink
La nouvelle version de l’implant Link est beaucoup moins intrusive que les précédentes. Équipé d’une batterie longue durée rechargeable par induction, il peut transmettre des données à un débit de l’ordre du mégabit par seconde. Crédits : Neuralink/YouTube

Ce style de révélation scientifique est inhabituel ; d’ordinaire, des vidéos comme celle-ci sont un complément aux articles évalués par des pairs publiés dans des revues scientifiques. Ces articles contiennent des données qui peuvent être vérifiées par d’autres scientifiques. Il est vraisemblable qu’un singe puisse jouer à des jeux vidéo en utilisant un implant cérébral — après tout, un homme paralysé a déjà utilisé un bras robotique et un implant cérébral non Neuralink pour boire de la bière.

À LIRE AUSSI :
Un tissu intelligent réémet la chaleur absorbée pour garder son porteur au frais au Soleil

Pong est un classique des interfaces cerveau-machine — en 2006, Matthew Nagle a réalisé un exploit similaire après quatre jours d’entraînement. En juillet 2019, Musk a déclaré qu’un singe avait déjà pu contrôler un ordinateur avec son cerveau et l’implant Neuralink. Depuis, nous avons assisté à des démonstrations de la technologie Neuralink chez les porcs.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Aujourd’hui, Musk a tweeté que Neuralink pourrait « permettre à une personne paralysée de tweeter plus rapidement qu’une personne utilisant ses mains sur un smartphone ». Un objectif ultérieur, a-t-il déclaré, sera d’envoyer des signaux des puces Neuralink dans le cerveau à des puces Neuralink situées dans les principaux groupes neuronaux du corps, permettant ainsi, par exemple, aux paraplégiques de marcher à nouveau.

Vidéo montrant le singe Pager jouer à Pong via un implant Neuralink :

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.