La violente éruption du volcan Kilauea a plongé Hawaï dans un chaos de coulées de lave, de vapeurs toxiques et de bombardements rocheux. Toutefois, au milieu de cette débâcle volcanique, le volcan a également recraché des flots d’olivine sous la forme d’une véritable pluie de gemmes vertes translucides.

Après des vortex volcaniques, des étendues de flammes bleues (dues à la combustion du méthane contenu dans les marais) ou encore la vaporisation partielle du Green Lake (l’un des plus grands lacs de l’île), le volcan Kilauea n’a pas fini de faire parler de lui. En effet, au nombre de ces manifestations spectaculaires, viennent de s’ajouter des pluies d’olivine ; ces gemmes vertes translucides étant recrachées par le volcan depuis quelques jours.

olivine hawai

Depuis quelques jours, le volcan Kilauea recrache de grandes quantités d’olivine, donnant lieu à des pluies de gemmes vertes translucides. Certains habitants ont pris des photos de leurs trouvailles sur le sol hawaïen. Crédits : Twitter/GEOetc/Erin Jordan

L’olivine est un minéral du groupe des silicates et de formule (Mg,Fe)2[SiO4], pouvant arborer un spectre de couleurs diversifiées. C’est un composant extrêmement commun des roches volcaniques et du manteau terrestre (l’olivine est le minéral dominant des péridotites). Des gisements d’olivine sont remontés en surface par l’activité volcanique et incrustent les différentes roches magmatiques. L’olivine est ainsi omniprésente à Hawaï. La plage de Papakolea en est un exemple frappant ; des cristaux d’olivine, plus lourds que le sable, ont envahi la plage et ont fini par donner naissance à un véritable paysage vert.

plage olivine

Les dépôts d’olivine volcanique ont érodé certaines plages hawaïennes. C’est particulièrement le cas de la plage de Papakolea, où les cristaux d’olivine se mêlent au sable, donnant une plage de « sable vert ». Crédits : Tomintx/Wikimedia Commons

Dans le cas du Kilauea, la température du magma — environ 1116 °C — a permis aux silicates ferreux inclus dans les roches en fusion éjectées dans les airs, de rapidement cristalliser en olivine avant de retomber sur le sol, créant de véritables pluies de pierres vertes. L’olivine est aussi présente dans les pierres ponces, c’est-à-dire des roches volcaniques très poreuses formées à des températures d’environ 500 °C ; lorsque ces pierres sont expulsées, elles se fragmentent et libèrent les cristaux d’olivine qu’elles contiennent. Certains géologues ont également rapporté la chute de péridots, une variété de gemme plus rare, appréciée des joailliers.

olivine roche

L’olivine recrachée par le volcan provient de deux sources distinctes. Pour une partie, elle s’est directement formée par cristallisation dans les roches en fusion avant de retomber sur le sol. Pour une autre, elle provient de la fragmentation de pierres volcaniques qui en contenaient déjà, comme c’est le cas sur cette photo. Crédits : Tomintx/Wikimedia Commons

Malgré l’apparence spectaculaire du phénomène, inutile de prendre le premier billet d’avion pour Hawaï en espérant devenir millionnaire. En effet, l’olivine étant un minéral très commun, son prix est actuellement bas. Seuls les péridots présentant une structure automorphe parfaite, pure et sans inclusion, intéressent véritablement les joailliers. Toutefois, même s’il ne s’agit pas ici d’une occasion de devenir riche, le spectacle en vaut quand-même le détour.

2 Réponses

  1. philippe

    la nature de la lave est en train de changer, la vitesse des coulées va changer : cela n’annonce pas la fin de l’éruption, et c’est une mauvaise nouvelle

    Répondre
  2. Georges ILUNGA KAPONSOLA

    Je viens de transmettre un message, Ici, je voudrai particulièrement soliciter l’ajoute à votre liste de diffusion.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.