William Shatner (capitaine Kirk) devient l’homme le plus âgé à s’être rendu dans l’espace ! Il se dit comblé de joie

vol spatial william shatner blue origin succes
William Shatner (2e à g.), entouré de Chris Boshuizen, Audrey Powers et Glen de Vries, prêts au décollage. | AP/SIPA

Après des décennies de voyages intergalactiques fictifs à bord de l’USS Enterprise, l’acteur canadien, célèbre pour avoir tenu le rôle du Capitaine Kirk dans Star Trek (entre autres), a réalisé hier un vol spatial d’une dizaine de minutes à bord de la fusée New Shepard de Blue Origin. À 90 ans, Shatner est devenu l’homme le plus âgé à avoir volé dans l’espace — battant le précédent record détenu par l’aviatrice Mary Wallace Funk, qui a participé en juillet au premier vol suborbital avec équipage organisé par Blue Origin à l’âge de 82 ans.

« C’est un moment incroyable pour nous tous de voir le capitaine James Tiberius Kirk aller dans l’espace », a déclaré Jacki Cortese, commentatrice du lancement de Blue Origin, avant le décollage. Aux côtés de Shatner se trouvaient Audrey Powers, cadre chez Blue Origin, Chris Boshuizen, ancien ingénieur de la NASA et fondateur de Planet Labs, puis Glen de Vries, directeur général de Medidata Solutions.

Il s’agit du deuxième vol spatial habité pour la société de Jeff Bezos, qui a lui-même fait partie de l’équipage du premier vol ; comme au mois de juillet, ce vol suborbital s’est déroulé sans encombre. Après s’être séparée de sa fusée, la capsule New Shepard — ainsi nommée en l’honneur d’Alan Shepard, premier Américain à être allé dans l’espace en 1961 — a atteint une altitude maximale de 107 kilomètres, soit au-delà de la ligne de Kármán reconnue internationalement comme la limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace. L’équipage a ainsi pu bénéficier de trois à quatre minutes d’apesanteur. « J’espère que je ne m’en remettrai jamais », a déclaré Shatner après son atterrissage.

À LIRE AUSSI :
Une tempête géomagnétique est en cours, avec des aurores boréales visibles à des latitudes inhabituelles

« C’est tellement plus grand que moi et la vie »

Le vol de mercredi, baptisé Mission NS-18, était initialement prévu pour mardi, mais a été différé en raison de vents violents. Il a également décollé plus tard que prévu (à 9h49 au lieu de 8h30, heure locale) en raison de problèmes de fusée non spécifiés. Avant cela, la NASA a posté sur son compte Twitter un message d’encouragement à l’attention de l’acteur : « Nous vous souhaitons le meilleur pour votre vol vers l’espace. Vous êtes, et vous serez toujours, notre ami ».

Jeff Bezos a serré la main de chacun des passagers avant qu’ils ne montent à bord de la fusée et a lui-même fermé l’écoutille de la capsule. Après son retour dans notre atmosphère, la capsule a atterri en douceur, freinée par trois parachutes et un rétropropulseur, 10 minutes et 30 secondes après le décollage. Le lanceur réutilisable a également atterri comme prévu, après huit minutes de vol, comme on peut le voir dans cette vidéo publiée par Blue Origin :

La série Star Trek est diffusée pour la première fois aux États-Unis en 1966. Ont suivi plusieurs séries dérivées, ainsi qu’une large saga cinématographique — le dernier film en date, Star Trek Beyond, est sorti en 2016, le prochain est prévu pour 2023 — qui ont sans aucun doute suscité l’attrait de plusieurs générations pour l’exploration spatiale. Pour les fans de la saga, voir William Shatner dans l’espace, en tant que premier acteur à avoir incarné le personnage de James T. Kirk, constitue tout un symbole.

retour capsule William Shatner
Mercredi 13 octobre, la capsule embarquant l’acteur de Star Trek, William Shatner, et ses trois coéquipiers revient tranquillement sur Terre, près de Van Horn, au Texas, après avoir accompli le deuxième vol touristique suborbital de Blue Origin. © LM Otero/AP

Des vols spatiaux suborbitaux réguliers dès 2022

Pour l’acteur, l’expérience fut tout aussi bouleversante : « Je suis tellement rempli d’émotion par ce qui vient de se passer. C’est extraordinaire, extraordinaire. C’est tellement plus grand que moi et la vie. Ça n’a rien à voir avec les petits hommes verts et l’orbe bleu. Ça a à voir avec l’énormité, la rapidité et la soudaineté de la vie et de la mort », déclare-t-il en larmes à son retour sur Terre, ajoutant que tout le monde devrait pouvoir vivre cette expérience.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
C'est confirmé, le cratère Jezero sur Mars est bien un ancien lac !

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Dans un tweet publié alors qu’il se trouvait dans l’espace, Shatner se compare à « un garçon jouant au bord de la mer, se distrayant en trouvant de temps en temps un galet plus lisse ou un coquillage plus joli que l’ordinaire, alors que le grand océan de la vérité se trouvait tout entier devant [lui], sans être découvert ».

Avec ce deuxième vol réussi, Blue Origin assure sa position dans le secteur du tourisme spatial. À l’instar de ces concurrents (SpaceX, Virgin Galactic), la société de Jeff Bezos prévoit de proposer des vols spatiaux suborbitaux réguliers et ce, dès l’année prochaine. Un formulaire en ligne permet d’ores et déjà de réserver un siège à bord de la capsule New Shepard, qui peut accueillir six personnes au total.

Le jour même de l’ouverture des ventes (le 20 juillet dernier, jour du premier vol suborbital avec équipage), Blue Origin aurait vendu 100 millions de dollars de tickets à des futurs touristes de l’espace. L’entreprise n’a pas divulgué le prix de ses billets pour le vol de ce mercredi, mais Shatner aurait été invité à monter gratuitement à bord de la capsule selon The Guardian.

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.