La Russie possède désormais dans son arsenal militaire, un missile nucléaire surnommé Satan 2. Ce missile serait capable de détruire un territoire de la taille de la France.

Le 23 octobre dernier, la Russie a présenté son plus grand missile balistique nucléaire ayant jamais existé : RS-28 Sarmat. En effet, ce dernier a pour mission de remplacer le SS-18 Satan, conçu par l’Union Soviétique dans les années 1960 (et qui n’est plus compatible avec les systèmes de défense actuels). Ce nouveau missile nucléaire surnommé Satan 2, est le plus puissant jamais conçu et aucune technologie de défense antimissile ne serait en mesure de l’arrêter. En plus de sa puissance, il est équipé d’une technologie furtive pour tromper les systèmes radars ennemis.

Développé par le Bureau d’étude Makeïev (ou Makeyev), il était prévu pour 2020 mais a finalement été mis au point plus rapidement. C’était en 2014 déjà que l’armée russe annonçait l’accélération du projet. Le missile RS-28 Sarmat est clairement une réponse au programme américain Prompt Global Strike, qui a pour but de pouvoir atteindre n’importe quelle cible sur la planète en moins d’une heure. Une véritable course aux armements.

De plus, le président russe a décidé récemment de suspendre l’accord nucléaire sur le plutonium avec ces derniers. Les États-Unis n’envisagent pas de recycler le plutonium (ce qui est prévu par le traité) mais de le mêler à d’autres matériaux et ainsi l’envoyer dans des centres de stockage de déchets radioactifs, violant de ce fait les termes du traité. La loi a été publiée sur le site officiel gouvernemental russe des informations légales.

missile nucléaire balistique russe sarmat satan

Le missile nucléaire RS-28 Sarmat, surnommé Satan 2. Crédits : Makeyev Rocket Design Bureau

Voici certaines caractéristiques du nouveau missile nucléaire russe :

  • RS-28 Sarmat peut posséder 10 (lourdes) à 15 (plus légères) têtes nucléaires en son bord : cela lui donne la capacité de détruire en quelques secondes un territoire « de la taille du Texas ou de la France », selon les informations de la télévision russe.
  • Le missile peut parcourir jusqu’à 10’000 kilomètres.
  • Sa vitesse de pointe est de 7 kilomètres par seconde : à cette vitesse, il pourrait faire le trajet Moscou-Londres en 6 minutes seulement.
  • La puissance maximale du missile est d’environ 50 mégatonnes : il est par conséquent 2000 fois plus puissant que les bombes nucléaires lâchées sur Hiroshima et Nagasaki durant la Seconde guerre mondiale.

Prévu pour être déployé en 2018, il s’agit sans conteste d’un missile plus que redoutable.

Sources : Makeyev, The Moscow Time, Carnegie Endowment for International Peace

4 Réponses

  1. rav

    mon dieu…..et ces gens qui le on créer vont à l église comme ceux qui les revendiqués. ..ces gens sont inhumain. Être juger pour crimes contre l’humanité humanité …Ça est pas après. ..mais avant…tout comme les alertes pollution ..une fois que elle est la…les mesures nécessaires évitent pas les morts ect ect Alors que mettre cela en place Avant…SI

    Répondre
  2. Dylan

    C’est tellement énorme qu’il faut être naïf pour croire qu’elle puisse être utilisée un jour. Il n’y a rien à craindre de ces menaces nucléaires, ce sont juste des démonstration de talent que les dirigeants se montrent l’un l’autre.

    Répondre
    • Rob

      Bonjour, je crois que vous avez oublié ce qui il s est passé au Japon lors de la seconde guerre mondial. Il y a eu qd mm 2 gros paquets atomique largués dans chaque 2 villes. Ce fut un désastre !! Tant que nous sommes dirigé par des tarés obsédés par la pensée unique, sous la forme d un nouvel ordre mondial , ne ne sommes à l abri de rien…

      Répondre
  3. NDENZAKO Hussein

    Une arme de cette capacité de frappe,vraiment les USA ont mille raisons de s’inquiéter.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.