Des archéologues israéliens découvrent un œuf de poule intact vieux de 1000 ans

decouverte oeuf poule intact vieux 1000 ans
| Yoli Schwartz/IAA

Bien qu’ils soient impressionnants, les ossements de dinosaures ou l’artisanat lithique ne constituent pas les seules trouvailles intéressantes en paléontologie et archéologie. Récemment, une équipe d’archéologues israéliens a découvert un œuf de poule intact vieux de 1000 ans dans l’actuelle ville de Yavné. Bien qu’il se soit ensuite accidentellement brisé au sein du laboratoire, cette découverte extrêmement rare devrait en apprendre plus aux chercheurs concernant le contexte social de l’époque et l’environnement dans lequel l’œuf était conservé. 

Il y a un millier d’années, une poule pondait un œuf dans l’actuelle ville israélienne de Yavné. Il y resta enterré jusqu’à ce que les archéologues de l’Autorité des antiquités d’Israël (IAA) arrivent, effectuant une fouille de récupération dans l’ancienne zone industrielle de la ville centrale d’Israël avant la construction, et le trouvent. Aguerris à l’extraction de matières extrêmement délicates, ils sont parvenus à sortir l’œuf de la fosse, encore en parfait état.

« Nous avons été étonnés de le trouver. De temps en temps, nous trouvons des fragments de coquilles d’œufs, mais un œuf entier est extraordinaire », déclare l’archéologue de l’IAA, Alla Nagorsky, responsable de cette partie des fouilles. L’œuf avait apparemment été conservé toutes ces années — excepté la fissuration, il ne pourrissait pas — car il était enfermé dans des déchets mous, ce qui créait des conditions anaérobies.

photo oeuf poule yavne
Photo de l’œuf de poule intact trouvé par les archéologues. © Dafna Gazit

Et puis il s’est cassé dans le laboratoire ; une petite fissure dans le fond, selon Lee Perry Gal de l’IAA. Un peu de jaune est resté dans la coquille et servira aux futures analyses de l’ADN. Et peut-être qu’il aurait dû être brisé à un moment donné de toute façon pour étudier son intérieur, expliquent les chercheurs.

À LIRE AUSSI :
Des « méga-ondulations » de plus de 15 mètres de haut, laissées par l’astéroïde de Chicxulub, découvertes au fond d’un lac

Une découverte rare et riche en informations

L’IAA ajoute que l’écologiste Ilan Naor a restauré la coquille de l’œuf qui a été pondu il y a mille ans à Yavné. Comment savent-ils que la poule a vécu pendant la période islamique ? À cause d’autres trouvailles dans ladite fosse, qui n’était pas énorme : 1.20 mètre sur 80 centimètres, et environ 1.3 mètre de hauteur. Les autres trouvailles comprennent trois poupées en os, typiques de toute la période abbasside du VIIe siècle à la fin du XIe siècle, et une lampe à huile.

photo poupees os yavne
Photo des trois poupées en os découvertes avec l’œuf. © Gilad Shtern

Cette lampe était d’un type fabriqué uniquement à la fin de la période abbasside, explique Nagorsky, il y a environ 1 000 ans. Et ainsi, ils ont daté l’œuf de poule de cette époque. La zone dont Nagorsky est responsable n’est qu’une partie des fouilles à grande échelle dirigées par Elie Haddad, Liat Nadav-Ziv et Jon Seligman, qui ont découvert l’ancienne zone industrielle de Yavné à l’époque byzantine.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Des fragments de coquilles d’œufs sont connus depuis des périodes antérieures — par exemple, dans la Cité de David et à Césarée et Apollonia. Mais en raison des coquilles fragiles des œufs, pratiquement aucun œuf de poule entier n’a été conservé. Même au niveau mondial, il s’agit d’une découverte extrêmement rare », déclare Gal de l’IAA, un expert de premier plan sur la volaille dans le monde antique. Il ajoute qu’il est un peu moins rare pour les archéologues de trouver des œufs d’autruche, qui sont plus épais.

À LIRE AUSSI :
De l'ADN d'un humain d'une population inconnue découvert dans des sédiments vieux de 25 000 ans

Le commerce des œufs d’autruches et de poules

En fait, il y avait un commerce international assez soutenu d’œufs d’autruche décorés dans l’antiquité. Les anciens commerçants appréciaient apparemment les œufs d’autruche « sauvages » par rapport aux offres absolument identiques d’autruches captives. Dans tous les cas, la décoration des œufs d’autruche remonte à au moins 60 000 ans.

On ne sait pas quand les gens ont commencé à décorer des œufs de poule. Mais il convient d’ajouter que dans le monde classique, les poules et poulets étaient appréciés principalement pour leur mauvais caractère — les anciens Grecs, et plus tard les Romains, pratiquaient les combats de coqs. Cependant, la découverte d’une coquille d’œuf de poule (pas un œuf entier) d’il y a 2 600 ans à Jérusalem a conduit les archéologues à la conclusion que les anciens Jérusalemites mangeaient des œufs à l’époque.

Laisser un commentaire