Un petit objet du système solaire est sur le point de nous rendre visite une troisième fois depuis sa découverte en 2015. Il a été nommé « 2015 TB145 », mais est également connu sous le nom d’astéroïde Halloween.

Sous certaines conditions et angles, l’astéroïde fait en effet penser à un crâne humain. L’objet est presque aussi noir que le charbon et lors de sa visite précédente, son approche la plus proche de la Terre avait eu lieu le 31 octobre 2015.

Il s’agit très probablement d’une comète morte. D’après ce qu’ont pu constater les scientifiques, l’ancienne comète se serait « éteinte » à force de passer près du Soleil. Il ne s’agirait aujourd’hui plus que d’une pierre au noyau de glace et de poussière inerte. Un magnifique mélange de circonstances parfaitement adaptées au thème d’Halloween.

Il y a cependant quelques différences avec la visite de cette année. Le premier survol de l’astéroïde d’Halloween était très rapproché, situé juste au-delà de l’orbite de la Lune, à 486’000 kilomètres. Par contre, l’inclinaison orbitale est importante (orbite très inclinée), donc quand il bascule par rapport à la Terre, sa distance par rapport à cette dernière varie. Son survol de 2015 a été le plus proche de la Terre, et le record sera maintenu pendant encore 500 ans.

Vous aimerez également :

Une femme a été « hantée » pendant des mois par une chanson enfantine

Cependant, bien évidemment, l’astéroïde ne rend pas toujours visite à la planète bleue durant les fêtes d’Halloween : sa période orbitale est de 1112 jours, soit un peu plus de trois ans. Donc, à chaque fois qu’il nous rend visite, c’est un peu plus tard dans l’année que la fois précédente. Le survol de cette année aura lieu début novembre, et l’astéroïde sera aussi beaucoup plus éloigné que lors du survol précédent : environ 105 fois la distance entre la Terre et la Lune.

Il s’agit d’un objet fascinant, que les chercheurs se sont empressés d’étudier en détail dès sa découverte. C’est à l’aide de toute une variété de télescopes que les chercheurs ont pu en apprendre beaucoup sur l’astéroïde lors de son approche, de son survol et de son départ, en 2015.

« L’objet mesure entre 625 et 700 mètres, sa forme est un ellipsoïde légèrement aplati et son axe de rotation était approximativement perpendiculaire à la Terre au moment de sa proximité la plus proche », a déclaré l’astrophysicien Pablo Santos-Sanz de l’Institut d’astrophysique d’Andalousie. « De plus, son inertie thermique (la quantité de chaleur qu’il retient et la vitesse à laquelle il absorbe ou transfère la chaleur) est compatible avec celle d’astéroïdes de taille similaire », a-t-il ajouté.

asteroide forme crane halloween

Crédits : NAIC-Arecibo/NSF

asteroide crane orbite

Orbite de l’astéroïde Halloween (2015 TB145) et sa position en décembre 2017. Crédits : JPL-NASA

S’il n’a pas été découvert avant 2015, c’est en partie en raison du fait qu’il passe la majeure partie de son temps au-delà de l’orbite de Mars, et que son diamètre est vraiment très faible. De plus, comme l’ont découvert les chercheurs, l’astéroïde est également très sombre : son albédo (ou la quantité de lumière qu’il peut refléter) est à peu près équivalent à celui d’un bloc de charbon.

L’excentricité et l’inclinaison orbitales de l’objet suggèrent que l’astéroïde était autrefois une comète qui a depuis perdu tous ses composés volatiles, après de nombreuses orbites autour du Soleil. Il est donc maintenant devenu un rocher mort perdu dans l’espace. Lorsque l’astéroïde Halloween reviendra cette année, il sera bien plus éloigné de la Terre, mais les chercheurs en profiteront tout de même pour en apprendre davantage à son sujet.

Sources : Astronomy & Astrophysics, SINC, JPL/NASA

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies servent également à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous vous garantissons une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.