La construction d’hôtels en orbite terrestre n’est pas une idée nouvelle du tourisme spatial. En effet, depuis le début des années 1990, de nombreuses entreprises ont lancé des projets visant à construire des hôtels spatiaux sans que ceux-ci aient dépassé le stade de concept. Cependant, certains acteurs du privé sont encore dans la course. C’est le cas d’Orion Span qui prévoit la mise en orbite de son hôtel spatial, l’Aurora Station, d’ici fin 2021.

Malgré le peu de personnes ayant eu la possibilité de bénéficier du tourisme spatial depuis l’avènement des vols orbitaux publics, certaines entreprises comme Bigelow Space Operations, Blue Origin ou Virgin Galactic ambitionnent d’être les pionniers de l’hôtellerie spatiale. L’entreprise Orion Span, basée à Houston, n’y fait pas exception. Cette dernière compte en effet placer l’Aurora Station, un module de 11 m par 4 m, en orbite basse terrestre d’ici fin 2021.

Prévu pour accueillir 4 voyageurs ainsi que 2 membres d’équipage, l’hôtel spatial transportera ses clients pendant 12 jours à haute vitesse autour de la Terre. Pour profiter de la vue, les intéressés devront débourser 7.75 millions d’euros par personne, soit environ 650’000€ la nuit. Un premier dépôt (entièrement remboursable) de 65’000€ peut d’ores et déjà être effectué en ligne pour réserver sa place.

« Nous voulons amener les gens dans l’espace car il s’agit de l’ultime frontière de notre civilisation » explique Franck Bunger, fondateur d’Orion Span. Celui-ci révèle que la principale raison pour laquelle son entreprise peut viser des prix inférieurs à 10 millions d’euros est la baisse des coûts des lancements spatiaux. « Tout le monde prévoit une baisse du prix des lancements. Pratiquement chaque semaine, une nouvelle entreprise d’aéronautique propose une nouvelle manière de placer un objet en orbite moins coûteuse, plus rapide et plus efficace ».

L’annonce d’Orion Span arrive au milieu d’un regain d’intérêt général pour le tourisme spatial. Le lancement de la fusée Falcon Heavy par SpaceX en février dernier est la plus récente des étapes clé ayant ravivé l’intérêt des entreprises pour l’espace. Cette réussite a relancé le débat sur la possibilité pour SpaceX et d’autres acteurs de permettre à l’Homme de retourner dans l’espace. Cette ambition pourrait d’autant plus se concrétiser avec la restructuration de la NASA et les nombreux partenariats envisagés avec des entreprises privés et différents acteurs internationaux.

aurora station

Vue d’artiste de l’Aurora Station. L’hôtel spatial d’Orion Span pourra accueillir 4 voyageurs pendant 12 jours d’ici 2022. La station est prévue pour être étendue avec l’ajout de nouveaux modules. Crédits : Orion Span

L’Aurora Station offrira plusieurs activités à ses clients parmi lesquelles : le vol en gravité zéro à travers la station, l’observation d’aurores australes et boréales ainsi que celle des villes de résidence des voyageurs, la participation aux expériences scientifiques telle que la production de nourriture en orbite ou encore des visioconférences avec amis et famille grâce à une connexion internet ultra-rapide.

Puisque l’accès à l’Aurora Station nécessite un lancement depuis le sol terrestre, les futurs clients de l’hôtel devront subir un entraînement de trois mois commençant par des cours en ligne, dans le but d’apprendre les rudiments concernant les vols orbitaux, la mécanique spatiale, l’évolution en environnement pressurisé, etc. Ils suivront également un entraînement de gestion des situations d’urgence au siège de l’entreprise à Houston. Au terme de cette période, ils se verront délivrés l’Orion Span Astronaut Certification (OSAC).

« Orion Span a pris ce qui était auparavant un entraînement de 24 mois pour préparer des touristes à visiter la Station Spatiale et l’a condensé en un entraînement de 3 mois, avec une fraction du coût initial » explique l’entreprise. « Notre objectif est de rendre l’espace accessible à tous en continuant à améliorer nos standards tout en réduisant les coûts ».

Bunger rappelle toutefois que cette expérience ne sera pas ouverte à tout le monde. L’Aurora Station s’adressera principalement aux personnes passionnées par l’espace et l’astronomie. « Nous ne vendons pas un équivalent spatial de « Hey, allons à la plage ! » » précise Bunger. « Nous vendons une expérience similaire à celle d’un astronaute. Vous reconnaîtrez sans mal que certaines personnes sont prêtes à payer pour vivre cette expérience ».

Source : Orion Span

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share