Abonnez-vous pour supprimer toute la publicité

Planète Mars : une fenêtre d’observation parfaite cet automne

fenêtre observation Mars automne
| Bluedharma/Flickr

Cet automne devrait fournir une belle fenêtre d’observation sur Mars jusqu’à fin novembre pour les amateurs du ciel. Après Uranus et Neptune le mois dernier, c’est au tour de la planète rouge de montrer son meilleur profil à travers les télescopes. Dans les prochains jours, Mars sera en opposition périhélique, dépassant de loin en luminosité plusieurs objets brillants classiques du ciel.

Les astronomes utilisent une échelle appelée magnitude pour évaluer la luminosité des objets célestes et ces jours-ci, Mars brille à une magnitude remarquable de -2.6. Plus la magnitude est faible, plus l’objet est brillant. Les objets les plus brillants du ciel ont des magnitudes négatives : Sirius, l’étoile la plus brillante, brille à une magnitude de -1.4, Vénus peut culminer à -4.8, la pleine Lune est de -12.7 et le soleil brille à -26.7.

Pendant la plus grande partie du mois d’octobre, Mars et sa lueur topaze brilleront plus que tout autre objet dans sa région du ciel, sauf, cependant, les nuits où la Lune est à proximité (comme le 2 octobre et le 29 octobre). Bien sûr, toute approche inhabituellement proche de Mars par rapport à la Terre donnera à la planète une apparence exceptionnellement brillante et en effet, à partir de maintenant jusqu’à la fin novembre, Mars surpassera facilement Sirius et même Jupiter, qui est généralement la deuxième planète la plus brillante.

Mars, la Terre et le Soleil : une question d’opposition

Le 13 octobre, Mars atteindra « l’opposition », le moment où le soleil, la Terre et Mars forment une ligne droite dans l’espace. Lorsqu’une planète atteint l’opposition, elle se trouve exactement à l’opposé du Soleil dans le ciel de la Terre : elle se lève au coucher du soleil, atteint son point culminant dans le ciel à minuit et se couche au lever du soleil. Mars vient à l’opposition environ tous les 26 mois. Mais comme les orbites de la Terre et de Mars sont elliptiques, toutes les oppositions ne sont pas égales.

À LIRE AUSSI :
Starman vient de faire son premier vol rapproché de Mars à bord de sa Tesla Roadster

L’opposition de cette année est particulièrement prometteuse pour les observateurs, car Mars a récemment dépassé son point le plus proche du Soleil, ou périhélie, le 3 août. Cela signifie que Mars s’approchera à moins de 64 millions de kilomètres de la Terre. De telles « oppositions périhéliques » (comme on les appelle) de Mars sont plutôt rares, se produisant généralement tous les 15 à 17 ans.

opposition alignement Mars Terre Soleil
Cet automne, Mars sera à son opposition : elle sera alignée avec la Terre et le Soleil, à moins de 64 millions de km de notre planète. Crédits : Space
Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Mais parfois, Mars peut se rapprocher inhabituellement de la Terre lors d’oppositions consécutives, qui se sont produites pour la dernière fois en 1986 et 1988. Cette approche est la deuxième d’une autre paire : il y a un peu plus de 26 mois, le 27 juillet 2018, Mars est venue à seulement 4.48 millions de km plus près de la Terre qu’elle ne le fera cette année. Mais pour les résidants de l’hémisphère nord, l’opposition de cette année améliorera considérablement l’observation du ciel.

Des oppositions périhéliques récentes ont vu Mars s’approcher de la Terre à moins de 56.1 millions de km en août 1971, 60.4 millions de km en juillet 1986 et 58.7 millions de km en septembre 1988. Puis, le 27 août 2003, Mars est arrivée au périhélie à peine 42 heures après son opposition. C’était la position la plus proche de Mars en près de 60’000 ans : 55.7 millions de km.

Sur le même sujet : Tout un réseau de lacs sous-glaciaires découverts sur Mars

Mars : elle conservera une bonne luminosité jusqu’à fin novembre

C’est donc un bon moment pour observer Mars dans un petit télescope. Parce que c’est une planète relativement petite (seulement environ deux fois la taille de la Lune), elle apparaît rarement très grande à travers un télescope. Si vous avez un télescope de 7 cm, essayez d’utiliser un oculaire de 80x, qui devrait transformer Mars en un disque de grande taille et faire ressortir certaines de ses caractéristiques de surface les plus sombres. Des ouvertures plus grandes apporteront des vues encore meilleures. Avec un instrument de 15 cm, vous pouvez essayer un grossissement de x160 ; et pour 30 cm, utilisez un x360.

À LIRE AUSSI :
Que sont exactement les solstices et les équinoxes ?

Après le 13 octobre, cependant, la perte de luminosité inévitable de Mars commencera très lentement et progressivement. Mars continuera à briller à une magnitude de -2.6 jusqu’au 17 octobre et surpassera encore Jupiter jusqu’au 27 octobre. La planète rouge continuera de rivaliser avec Sirius, l’étoile la plus brillante, jusqu’au 20 novembre.

La prochaine opposition de Mars viendra début décembre 2022, mais comme Mars sera alors à plus de 19 millions de kilomètres de la Terre par rapport à l’opposition extrême de ce mois-ci, elle semblera briller avec seulement la moitié de sa luminosité actuelle ; dans les télescopes, son disque apparaîtra 24% plus petit qu’actuellement.

Plus d'articles
Le venin d’abeille permet de tuer les cellules cancéreuses du sein