Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
BLACK WEEK : -50% sur l'abonnement Premium ! [+ supprimez la pub]
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

Le cerveau d’une victime de l’éruption du Vésuve a été transformé en verre par la chaleur

victime brulee
| Pier Paolo Petrone

Le 24 octobre de l’an 79, le volcan Vésuve entre dans une éruption spectaculaire et destructrice, recouvrant de gravats, cendres et flammes les villes et colonies alentours, dont Pompéi et Herculanum. Les milliers de personnes tuées par l’événement ne sont pas toutes mortes de la même manière : certaines ont été ensevelies sous les roches, d’autres ont été asphyxiées par les gaz mortels et d’autres encore ont été brûlées par les flammes ardentes. Récemment, des chercheurs ont analysé les restes d’une victime retrouvée brûlée dans la ville d’Herculanum et ont découvert qu’une partie de son cerveau a été transformée en verre sous l’intense chaleur de la lave.

Dans les années 1960, les archéologues ont découvert les restes d’un humain dans les ruines d’Herculanum allongé sur un lit en bois et étouffé par des cendres volcaniques. En rapportant leurs découvertes dans la revue New England Journal of Medicine, des chercheurs italiens de l’Université de Naples Federico II ont étudié le contenu du crâne de cette personne et ont découvert un éclat noir brillant en verre.

Ils soutiennent que le matériau est du tissu cérébral qui a été brûlé à une température extrêmement élevée et a subi un processus appelé vitrification. En règle générale, les tissus cérébraux sont extrêmement rares à trouver lors de travaux archéologiques car ils se décomposent rapidement. Dans certaines situations, les tissus cérébraux peuvent être quelque peu préservés car les graisses des tissus se convertissent en glycérol et en sels d’acides gras, se transformant ainsi en « savon ».

À LIRE AUSSI :
Cette créature ressemblant à un calmar géant en forme de trombone pouvait vivre plus de 200 ans

Un cerveau vitrifié par l’extrême chaleur de l’éruption

Dans ce cas, cependant, le tissu a été soumis à une température si intense, peut-être aussi élevée que 520 °C, qu’il s’est vitrifié. C’est le processus par lequel une substance est transformée en verre, généralement par exposition à des températures extrêmement chaudes. Il y avait plusieurs indices suggérant qu’il s’agissait d’un tissu cérébral véritablement vitrifié.

cerveau verre
Morceau de cerveau vitrifié retrouvé par les chercheurs sur des restes humains dans la ville d’Herculanum. Crédits : Pier Paolo Petrone

Pour commencer, le verre contient plusieurs protéines présentes dans les tissus du cerveau humain. Les chercheurs ont également détecté des acides gras trouvés dans la graisse des cheveux humains dans le matériau. Enfin, il n’y avait aucune trace d’aucun autre matériau vitreux similaire ailleurs sur le corps ou autour du site.

Sur le même sujet : Des parchemins vieux de 2000 ans carbonisés par le Vésuve vont être virtuellement déchiffrés

À LIRE AUSSI :
Pourquoi écouter de la musique nous donne parfois des frissons ?

Une découverte unique dans un contexte archéologique aussi ancien

Les chercheurs disent que cette découverte est « unique ». Elle semble être la première dans un contexte archéologique. Cependant, ils notent que des rapports similaires de cerveaux de verre ont été vus parmi les victimes du bombardement de Dresden de la Seconde Guerre mondiale. En seulement trois jours en février 1945, des avions britanniques et américains ont largué environ 3900 tonnes d’explosifs sur la ville allemande, créant une tempête de feu qui a tué environ 25’000 personnes.

Herculanum n’était pas la seule victime du mont Vésuve en 79 EC. L’éruption catastrophique a également détruit les villes romaines voisines de Pompéi, Oplontis, Stabiae et plusieurs autres petites colonies. Cela a entraîné des milliers et des milliers de morts brutales. Beaucoup ont été étouffés dans des cendres volcaniques, certains étouffés à mort par un gaz extrêmement brûlant, et d’autres ont été instantanément vaporisés par la chaleur.

Sources : New England Journal of Medicine

Plus d'articles
flyingv prototype
Flying V : le futur avion accueillant des passagers dans ses ailes a été testé (sous forme de modèle réduit)