Des chercheurs découvrent « l’Œil de Sauron » au milieu du « Mordor » océanique

chercheurs decouvrent oeil sauron mordor oceanique
| CSIRO

Si les structures maléfiques décrites par l’auteur J. R. R. Tolkien avaient depuis longtemps sombré dans l’océan, elles se trouveraient certainement aujourd’hui au fond de l’océan Indien. C’est ce qu’a révélé une équipe de géologues en découvrant les restes d’un volcan et deux autres monts sous-marins auxquels ils ont donné des noms tirés de l’œuvre de Tolkien en raison de leur ressemblance avec les descriptions littéraires de l’auteur.

Des chercheurs explorant l’océan Indien ont découvert les restes d’un volcan sous-marin effondré qui ressemble étrangement à « l’œil de Sauron » de la célèbre trilogie fantastique de J. R. R. Tolkien Le Seigneur des Anneaux, ainsi que deux autres structures du fond marin nommées d’après des lieux de la Terre du Milieu de Tolkien.

L’œil est en fait une dépression de forme ovale mesurant 6.2 kilomètres de long sur 4.8 km de large. Appelée caldeira, cette structure géante est le vestige de l’ancien effondrement d’un volcan sous-marin. La caldeira est entourée d’un rebord de 300 mètres de haut, donnant l’impression de paupières, et d’un sommet en forme de cône tout aussi haut au centre, qui ressemble à une pupille. La structure inhabituelle est située à 280 km au sud-est de l’île Christmas — un territoire extérieur australien au large de l’Australie continentale à une profondeur de 3100 m.

L’équipe de chercheurs a découvert la structure à bord du navire de recherche océanique Investigator, appartenant à l’Organisation australienne de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO), le 12e jour d’une expédition dans les territoires australiens de l’océan Indien. Les chercheurs ont utilisé un sonar multifaisceaux pour créer des cartes 3D de la caldeira et du fond marin environnant.

À LIRE AUSSI :
Îles Canaries : un volcan projette de la lave sur près de 2 kilomètres de haut et détruit des dizaines de maisons

Une caldeira et deux autres montagnes sous-marines

Comme d’autres caldeiras, celle-ci s’est formée lorsque le sommet du volcan d’origine s’est effondré. « Le magma en fusion à la base du volcan se déplace vers le haut, laissant des chambres vides en dessous. La croûte mince et solide à la surface du dôme s’effondre ensuite, créant une grande structure en forme de cratère », explique Tim O’Hara, conservateur principal aux Museums Victoria en Australie.

La zone entourant le cratère volcanique abrite également deux autres structures remarquables. « Notre œil volcanique n’était pas seul. Une cartographie plus poussée vers le sud a révélé une montagne marine plus petite couverte de nombreux cônes volcaniques, et plus loin encore au sud se trouvait un mont sous-marin plus grand et à sommet plat », ajoute O’Hara.

carte topologique ocean oeil sauron
Carte topologique indiquant les trois structures découvertes par les chercheurs. © CSIRO

Poursuivant le lien avec l’épopée fantastique de Tolkien, les chercheurs ont nommé la montagne couverte de cônes Barad-dûr, d’après le bastion principal de Sauron, et le mont sous-marin Ered Lithui, d’après les montagnes de cendres, qui se trouvent tous deux aux côtés de l’œil de Sauron dans le royaume du Mordor.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Le mont sous-marin Ered Lithui fait partie d’un groupe de monts sous-marins qui remontent à environ 100 millions d’années. Le mont sous-marin Ered Lithui était autrefois au-dessus de la surface de l’eau, ce qui lui a conféré son sommet plat, et il a progressivement sombré à environ 2.6 km sous le niveau de la mer.

À LIRE AUSSI :
Îles Canaries : un volcan projette de la lave sur près de 2 kilomètres de haut et détruit des dizaines de maisons

Mieux comprendre l’histoire géologique de la caldeira

Au cours de millions d’années, du sable et des déchets tombant au fond de l’eau — des particules, y compris du plancton, des excréments et d’autres matières organiques — ont recouvert le mont sous-marin d’une épaisse couche de sédiments à environ 100 m de profondeur. Cependant, la caldeira reste relativement découverte, ce qui suggère qu’elle pourrait être beaucoup plus jeune.

« Ce taux de sédimentation aurait dû étouffer et cacher partiellement la caldeira. Elle a également l’air étonnamment intacte pour une structure qui devrait avoir 100 millions d’années. Cette situation suggère que le volcan a été créé, puis s’est effondré, après que le mont sous-marin a commencé à s’enfoncer dans l’océan. Il est possible que les volcans aient continué à apparaître longtemps après la fondation d’origine. Notre Terre agitée n’est jamais immobile », conclut O’Hara.

Laisser un commentaire