Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [et supprimez la pub]
[-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Des chercheurs trouvent un moyen de décomposer le plastique en produits chimiques utiles avec de la lumière

dechets plastiques pdk
| Mohamed Abdulraheem

Des chercheurs de l’université de technologie de Nanyang ont mis au point une méthode innovante et respectueuse de l’environnement, utilisant la lumière, pour transformer le plastique en produits chimiques générateurs d’énergie. Alors que les pays du monde entier se battent pour réduire leurs déchets plastiques, les innovations technologiques viables visant à convertir directement ou indirectement ces derniers en énergie sont attendues avec impatience.

Depuis l’avènement du plastique dans l’industrie et dans les commerces de détail (env. 1930-1940), des quantités astronomiques de déchets se sont accumulées sur notre planète. Ils ont fini leur parcours sur la terre forme mais aussi dans les océans. Aujourd’hui, de nombreux pays sont critiqués pour leur laxisme face à cette situation alarmante.

Cependant, les efforts de certains gouvernements, et notamment celui de la recherche dans le domaine, s’intensifient ces dernières années, avec des avancées majeures et prometteuses.

Cela semble être le cas d’une équipe de chercheurs de l’Université de technologie de Nanyang (NTU), à Singapour, qui déclare avoir réussi à convertir du plastique en acide méthanoïque (ou acide formique).

L’acide méthanoïque pouvant être utilisé dans les centrales électriques pour produire de l’électricité — en utilisant un catalyseur qui n’affecte pas l’environnement et coûte peu —, cela en fait une méthode prometteuse pour la transformation des déchets plastiques en énergie.

L’acide formique en tant que vecteur d’énergie

Dans le cadre d’expériences en laboratoire, les chercheurs ont mélangé du plastique avec des produits chimiques pour former une solution, qui pouvait ensuite être décomposée par une source lumineuse artificielle.

Le plastique a ainsi été décomposé en six jours, et l’équipe espère que le processus pourra être réalisé à l’avenir en exploitant la lumière du Soleil. « Nous sommes en mesure de transformer les plastiques, qui polluent naturellement les océans, en produits chimiques utiles », a déclaré Soo Han Sen, qui a dirigé le projet de recherche, de l’École des sciences physiques et mathématiques de la NTU. « Nous espérons transformer cela en un processus entièrement renouvelable et neutre en carbone » ajoute-t-il.

À LIRE AUSSI :
Boston Dynamics présente les talents de danseurs de ses robots

Sur le même sujet : Le dispositif de nettoyage du vortex de déchets plastiques du Pacifique nord fonctionne efficacement !

Un rendement encore faible, et une adaptation à grande échelle difficile

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !

J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

D’autres méthodes de recyclage du plastique nécessitent généralement qu’il soit fondu à l’aide de combustibles fossiles, qui produisent des gaz à effet de serre, nuisibles à l’environnement. Cela n’est pas le cas de ce procédé.

Cependant, jusqu’à présent, le prototype mis au point n’a permis de convertir que de très petites quantités de plastique en acide formique, et Soo a admis qu’il était pour le moment difficile de reproduire le processus à plus grande échelle. Sans compter que jusqu’à présent, les scientifiques l’avaient testé uniquement sur des morceaux de plastique pur, et non sur des déchets (le rendement en serait encore diminué).

Selon lui, davantage de personnel de recherche et de financement seraient nécessaires pour développer la technologie à plus grande échelle.

Source : Science Advances

Laisser un commentaire
Plus d'articles
exoplanète ancienne
Découverte d’une « super-Terre » presque aussi âgée que l’Univers