Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [et supprimez la pub]
[-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

La Chine étend son programme de modification climatique sur un territoire plus grand que l’Inde

chine etend programme modification climatique territoire inde
| Shutterstock

Au cours de la dernière décennie, la géo-ingénierie, et plus particulièrement l’ingénierie climatique, s’est développée au point qu’aujourd’hui, plusieurs pays possèdent leur programme expérimental de modification du climat. C’est notamment le cas de la Chine, qui utilise déjà des méthodes comme l’ensemencement de nuages afin de provoquer des précipitations ou dégager le ciel. Et récemment, le gouvernement chinois a annoncé qu’il étendrait considérablement son programme d’ingénierie climatique, couvrant un territoire plus grand que l’Inde.

La Chine a révélé cette semaine son intention d’étendre considérablement un programme expérimental de modification du climat pour couvrir une superficie de plus de 5,5 millions de kilomètres carrés — plus de 1,5 fois la taille totale de l’Inde.

Selon un communiqué du Conseil des Affaires d’État, la Chine disposera d’un système de modification du climat développé et effectif d’ici 2025, grâce à des percées dans la recherche fondamentale et des technologies clés, ainsi qu’à des améliorations dans la prévention globale contre les risques pour la sécurité.

Au cours des cinq prochaines années, la superficie totale couverte par les pluies artificielles ou les chutes de neige atteindra 5.5 millions de kilomètres carrés, tandis que plus de 580’000 kilomètres carrés seront couverts par des technologies de suppression de la grêle. Le communiqué ajoute que le programme contribuera aux secours en cas de catastrophe, à la production agricole, aux réponses d’urgence aux incendies de forêt et de prairie et aidera à faire face à des températures ou des sécheresses inhabituellement élevées.

À LIRE AUSSI :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique ultrarapide

La longue expérience de la Chine dans l’ingénierie climatique

La Chine cherche depuis longtemps à contrôler le climat pour protéger les zones agricoles et à assurer un ciel dégagé pour les événements clés — elle a créé des nuages ​​avant les Jeux olympiques de Pékin de 2008 pour réduire le brouillard et éviter la pluie avant la compétition. Les principales réunions politiques tenues dans la capitale chinoise sont réputées pour profiter d’un beau ciel dégagé, grâce à la fois aux modifications météorologiques et à la fermeture des usines à proximité.

En tant que concept, la génération de nuages existe depuis des décennies. Elle fonctionne en injectant de petites quantités d’iodure d’argent dans les nuages ​​avec beaucoup d’humidité, qui se condense ensuite autour des nouvelles particules, devenant plus lourdes et finissant par tomber sous forme de précipitations.

schema explication ensemencement nuages
Schéma expliquant l’ensemencement de nuages : 1) Des particules d’iodure d’argent sont larguées par avion ou dispersées par des structures au sol ; 2) L’iodure d’argent atteint les nuages cibles ; 3) Les particules servent de noyaux à la formation de cristaux de glace ; 4) Les cristaux de glace grandissent au point de former neige et précipitations. Crédits : Annie Dickman

Une étude financée par l’US National Science Foundation, publiée plus tôt cette année, a révélé que « l’ensemencement des nuages ​​peut augmenter les chutes de neige sur une vaste zone si les conditions atmosphériques sont favorables ». L’étude a été l’une des premières à vérifier définitivement que l’ensemencement des nuages ​​fonctionnait, car auparavant il avait été difficile de distinguer les précipitations créées par les chutes de neige normales.

Cette incertitude n’avait pas empêché la Chine d’investir massivement dans la technologie : entre 2012 et 2017, le pays a dépensé plus de 1.34 milliard de dollars pour divers programmes de modification du temps. L’année dernière, selon l’agence de presse officielle Xinhua, la modification des conditions météorologiques a contribué à réduire de 70% les dommages causés par la grêle dans la région occidentale du Xinjiang, une région agricole clé.

À LIRE AUSSI :
Les viandes "bio" auraient un impact similaire sur l'effet de serre que les viandes ordinaires

Modification du climat : elle pourrait être une source d’importants conflits géopolitiques

Et alors que d’autres pays ont également investi dans l’ensemencement de nuages, y compris les États-Unis, l’enthousiasme de la Chine pour la technologie a créé une certaine alarme, en particulier dans l’Inde voisine, où l’agriculture est fortement dépendante de la mousson, qui a déjà été perturbée et est devenue moins prévisible à cause du changement climatique.

militaires chinois roquettes ensemencement nuages
Des militaires chinois tirant des roquettes pour ensemencer des nuages dans le but de faire tomber la pluie dans la province du Huangpi. Crédits : AFP

L’Inde et la Chine se sont récemment affrontées le long de leur frontière commune dans l’Himalaya, les deux parties s’étant livrées à leur affrontement le plus sanglant de ces décennies plus tôt cette année. Pendant des années, certains en Inde ont émis l’hypothèse que la modification du temps pourrait potentiellement donner à la Chine un avantage dans un conflit futur, étant donné l’importance des conditions pour tout mouvement de troupes dans la région montagneuse inhospitalière.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !

J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Bien que l’objectif principal chinois de la modification du climat semble être domestique, les experts ont averti qu’il y a un potentiel d’impact au-delà des frontières du pays. Dans un article de l’année dernière, des chercheurs de l’Université nationale de Taiwan ont déclaré que « le manque de coordination adéquate des activités de modification du temps pourrait conduire à des accusations de « vol de pluie » entre les régions voisines », à la fois en Chine et avec d’autres pays.

Vers des projets de géo-ingénierie chinois toujours plus ambitieux ?

Certains experts ont émis l’hypothèse que le succès de la modification du climat pourrait conduire la Chine à adopter des projets de géo-ingénierie plus ambitieux, d’autant plus que le pays souffre des effets du changement climatique. Des solutions radicales telles que l’ensemencement de l’atmosphère avec des particules réfléchissantes pourraient théoriquement aider à réduire les températures, mais pourraient également avoir des conséquences imprévues majeures, et de nombreux experts craignent ce qui pourrait arriver si un pays expérimentait de telles techniques.

À LIRE AUSSI :
Un froid extrême pourrait bientôt s'abattre sur l'Europe selon les experts

« Alors que la Chine n’a pas encore montré de signes de déploiement « unilatéral » de projets de géo-ingénierie sur le terrain, l’ampleur de ses modifications météorologiques et d’autres projets d’ingénierie de grande envergure, y compris des projets de mégabarrages (comme les Trois Gorges), suggère que la Chine est disposée à déployer des projets de géo-ingénierie à grande échelle pour lutter contre les impacts du changement climatique et atteindre ses objectifs de Paris », conclut Dhanasree Jayaram, un expert en climat à la Manipal Academy of Higher Education de Karnataka, en Inde.

Laisser un commentaire
Plus d'articles
os fossilises plus grand dinosaure jamais decouvert
Ces os fossilisés appartiennent peut-être au plus grand dinosaure jamais découvert