Les médecins savent depuis longtemps que le stress ressenti par la mère durant la grossesse peut impacter le développement du fœtus et entraîner des complications. Cependant, leur étendue, notamment au niveau cérébral, n’a jamais été étudiée avec précision. Au cours d’une recherche récente, une équipe de médecins a étudié les effets du stress, de l’anxiété et de la dépression, ressentis par la mère et provoqués par l’annonce d’un diagnostic de cardiopathie congénitale du bébé, sur le développement de celui-ci. Les résultats ont montré des anomalies développementales importantes concernant plusieurs régions clés du cerveau.

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, les auteurs de l’étude, publiée dans la revue JAMA Pediatric, affirment que leurs résultats sans précédent soulignent la nécessité d’un dépistage universel de la détresse psychologique dans le cadre des soins prénatals et de prendre d’autres mesures pour soutenir les femmes enceintes stressées, afin de protéger le cerveau en développement de leurs nouveau-nés.

« Nous avons été alarmés par le pourcentage élevé de femmes enceintes ayant reçu un diagnostic de problème cardiaque fœtal majeur et dont le test de stress, d’anxiété et de dépression était positif » explique Catherine Limperopoulos, directrice du Center for the Developing Brain au Children’s National.

« Tout aussi préoccupante est la prévalence générale de la détresse psychologique chez les femmes enceintes. Nous rapportons pour la première fois que cet environnement prénatal difficile affecte les régions du cerveau fœtal qui jouent un rôle majeur dans l’apprentissage, la mémoire, la coordination et le développement social et comportemental, ce qui rend d’autant plus important pour nous d’identifier ces femmes au début de la grossesse ».

Annonce de cardiopathie congénitale et stress maternel

Les cardiopathies congénitales (CHD), des malformations du cœur survenant au cours de sa formation, son les anomalies congénitale les plus courantes. Pourtant, on ne sait toujours pas comment l’exposition au stress maternel affecte le développement du cerveau chez les fœtus atteints de CHD.

L’équipe multidisciplinaire de l’étude a recruté 48 femmes dont le fœtus à naître avait été diagnostiqué avec une CHD et 92 femmes en bonne santé avec des grossesses non compliquées. À l’aide d’outils de dépistage validés, ils ont découvert que :

  • 65% des femmes enceintes qui attendent un bébé atteint de cardiopathie ont été testées positives au stress
  • 27% des femmes avec des grossesses simples se sont révélées positives au stress
  • 44% des femmes enceintes qui attendent un bébé atteint de CHD ont été testées positives pour l’anxiété
  • 26% des femmes avec des grossesses non compliquées ont été testées positives pour l’anxiété
  • 29% des femmes enceintes qui attendent un bébé atteint de cardiopathie, ont été testées positives pour la dépression
  • 9% de femmes avec des grossesses simples se sont révélées positives pour la dépression

L’effet de la détresse psychologique maternelle sur le cerveau du fœtus

Au total, les chercheurs ont réalisé 223 séances d’imagerie par résonance magnétique fœtale pour les 140 fœtus (total des deux groupes) entre 21 et 40 semaines de gestation. Ils ont mesuré le volume cérébral total en centimètres cubes pour le cerveau et effectué des relevés volumétriques pour des régions clés, telles que le cervelet, le tronc cérébral et l’hippocampe gauche et droit.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
stress hippocampe

Différences structurelles de l’hippocampe du fœtus entre femmes stressées (bleu) et non stressées (sans couleur). Crédits : Yao Wu et al. 2020

Le stress et l’anxiété maternels au deuxième trimestre étaient associés à des hippocampes gauches plus petits et à des cervelets moins volumineux uniquement dans les grossesses affectées par une CHD fœtale. De plus, des régions spécifiques — la tête et le corps de l’hippocampe, ainsi que le lobe cérébelleux gauche — étaient plus susceptibles de ralentir la croissance. L’hippocampe est la clé de la mémoire et de l’apprentissage, tandis que le cervelet contrôle la coordination motrice et joue un rôle dans le développement social et comportemental.

stress cervelet

Différences structurelles du cervelet du fœtus entre femmes stressées (bleu) et non stressées (sans couleur). Crédits ; Yao Wu et al. 2020

Sur le même sujet : Comment les troubles psychiatriques chez l’enfant sont-ils liés aux infections durant la grossesse ?

L’hippocampe est une structure cérébrale connue pour être très sensible au stress. La CHD peut être apparue à un moment particulièrement vulnérable pour le cervelet fœtal en développement, qui croît plus rapidement que toute autre structure cérébrale au cours de la seconde moitié de la gestation, en particulier au troisième trimestre.

Le manque de suivi psychologique des femmes enceintes

« Aucune de ces femmes n’avait subi de dépistage de dépression prénatale ou d’anxiété. Aucune d’entre elles ne prenait de médicaments ou n’avait bénéficié d’un suivi psychologique. Dans le groupe de femmes aux prises avec une cardiopathie fœtale, 81% avaient fréquenté le collège et 75% avaient une formation professionnelle, donc cela ne semble pas être un problème de ressources insuffisantes » explique Limperopoulos.

« Il est essentiel que nous procédions régulièrement à ces dépistages et que nous donnions aux femmes enceintes un accès à des interventions pour réduire leur niveau de stress. En collaboration avec nos partenaires communautaires, Children’s National fait exactement cela, afin d’aider à réduire le stress prénatal toxique, tant pour la santé de la mère que pour les futurs nouveaux-nés. Nous espérons que cela deviendra une pratique courante ailleurs » conclut Limperopoulos.

Sources : JAMA Pediatrics

Une réponse

  1. Samuel FLAHAUT

    Corrélation n’est pas lien causal… et si le problème cérébral était lié au problème cardiaque sans passé par le stress de la mère ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.