2.9K Partages

Tandis que le nombre de personnes infectées continue de se multiplier dans le cadre de la pandémie à coronavirus SARS-CoV-2, la plupart des gouvernements du monde ont imposé des mesures de confinement d’intensité variable afin de ralentir la propagation du virus. Aujourd’hui, ces mesures touchent environ 2.6 milliards d’habitants, soit un tiers de la population mondiale.

En une seule annonce mardi, le Premier ministre indien Narendra Modi a presque doublé le nombre de personnes placées en confinement sur la planète pour éviter la propagation du coronavirus. Son ordre strict aux 1.3 milliard d’habitants du pays de rester chez eux porte le nombre mondial de personnes sous une forme quelconque de confinement à environ 2.6 milliards — soit un tiers de la population humaine.

Le virus a déjà infecté environ 500’000 personnes et tué plus de 22’000 personnes, et beaucoup d’autres sont soupçonnées d’être infectées. La précision des infections signalées varie énormément d’un pays à l’autre en raison de complications politiques et de l’étendue de la politique de dépistage du pays, la pénurie de kits de test étant en cause. Mais en dehors de ces statistiques sinistres, au niveau de la vie quotidienne, il est devenu difficile de quantifier l’ampleur de l’impact du coronavirus sur la population humaine en quelques semaines seulement depuis l’apparition du premier cas vers la mi-novembre 2019.

Les gouvernements mondiaux ont réagi avec diverses formes de restrictions, qui affectent maintenant environ un tiers de la population humaine et qui impactent tout : les transports, le commerce, les rassemblements sociaux et, dans de nombreux cas, la possibilité de quitter son domicile.

Un phénomène mondial rivalisant avec les plus grands événements historiques en matière de populations impliquées

Le nombre de personnes touchées aujourd’hui éclipse même certains des plus grands événements historiques. Selon Encyclopaedia Britannica, les deux plus grands conflits mondiaux de l’histoire de l’humanité — les première et deuxième guerres mondiales — ont touché un total combiné d’environ 135 millions de personnes. En 1940, la population mondiale était de 2.3 milliards, selon le United States Census Bureau — toujours moins que le nombre de personnes actuellement en confinement.

nouvel an chinois

Nombre de personnes se déplaçant en avion pour le Nouvel An chinois depuis 2014. Crédits : Statista

D’autres événements à grande échelle, tels que les migrations humaines, fournissent également une certaine comparaison permettant de mesurer l’impact actuel du coronavirus. Le nombre estimé de personnes voyageant pour les plus grandes migrations humaines annuelles au monde — le Nouvel An chinois, Prayagraj Kumbh Mela en Inde, Thanksgiving aux États-Unis et les pèlerinages islamiques d’Arba’een et du Hajj — est de 690.5 millions, selon Statista.

Ces chiffres ont bien sûr été recueillis avant que le gouvernement chinois ne commence à annuler les festivités du Nouvel An en 2020 pour endiguer la propagation du virus.

L’un des seuls événements humains comparables à affecter les gens à cette échelle se trouve être la grippe espagnole de 1918-1919. Bien que la situation soit très différente sur le plan épidémiologique, un point commun est l’étendue de sa portée par rapport à la population mondiale. Le virus avait infecté presque un tiers de la population (500 millions de personnes), qui à l’époque était d’environ 1.8 milliard.

Sur le même sujet : COVID-19 : la pandémie a entraîné une réduction de la pollution atmosphérique dans plusieurs pays

Des mesures de confinement imposées dans de nombreux pays

Voici les pays qui imposent actuellement une certaine forme de confinement à domicile ou de mesure de fermeture d’entreprises et d’événements, et combien de personnes cela implique* :

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
  • Argentine, 45.5 millions d’habitants : les citoyens ne sont autorisés à quitter leur domicile que pour des services essentiels, imposés par la police, jusqu’au 31 mars
  • Australie, 24.9 millions d’habitants : fermeture d’entreprises non essentielles et possibilité pour les parents de ne pas scolariser les enfants
  • Belgique, 11.4 millions d’habitants : les citoyens ont demandé à rester à la maison, sauf pour les services essentiels, et le verrouillage devrait se poursuivre jusqu’à la mi-mai au moins
  • Chine (Wuhan), 11 millions d’habitants : les citoyens ont demandé à rester chez eux, sauf pour les services essentiels. La quarantaine devrait se lever le 8 avril, selon CNN. 16 autres villes de la même province du Hubei étaient également fermées jusqu’à mercredi
  • Colombie, population de 49.7 millions d’habitants : mise en quarantaine limitant les mouvements de population, à l’exception des services essentiels, jusqu’au 11 avril, les personnes de plus de 70 ans devant rester chez elles jusqu’à la fin du mois de mai
  • Danemark, 5.8 millions d’habitants : aucun groupement de plus de 10 personnes et écoles, bibliothèques, restaurants et autres commerces fermés
  • France, 66.9 millions d’habitants : les citoyens doivent rester chez eux, sauf pour les services essentiels, jusqu’à la fin mars au moins
  • Suisse, 8.57 millions d’habitants : les citoyens sont invités à rester chez eux, sauf pour les services essentiels, jusqu’au 19 avril au moins
  • Allemagne (Bavière), 12.9 millions d’habitants : 16 des États allemands ont restreint les entreprises et les rassemblements publics. Mais la Bavière est allée plus loin et a interdit aux citoyens de quitter leurs domiciles sans raison valable jusqu’au 4 avril au moins
  • Inde, 1.3 milliard d’habitants : une “interdiction totale de s’aventurer hors de chez vous”, a indiqué le Premier ministre Narendra Modi, jusqu’au 21 avril au moins
  • Irlande, 4.9 millions d’habitants : fermeture des établissements d’enseignement, culturels et de garde d’enfants, et limitation du nombre de personnes lors d’événements sociaux
  • Israël, 8.9 millions d’habitants : les citoyens ont demandé à rester chez eux, sauf pour la nourriture et les médicaments, avec le potentiel de renforcer la police
  • Italie, 60.4 millions d’habitants : confinement national affectant presque toutes les formes de vie publique
    Jordanie, 9.9 millions d’habitants : les citoyens ne peuvent pas du tout quitter leur domicile, passibles d’une peine d’emprisonnement à perpétuité en cas de non-respect
  • Kenya, 51.4 millions d’habitants : fermeture d’écoles, de pubs et de restaurants
  • Koweït, 4.1 millions d’habitants : interdiction aux citoyens de visiter les restaurants et les gymnases, pas de vols commerciaux et couvre-feu le soir
  • Malaisie, 31.5 millions d’habitants : les voyages à l’intérieur et à l’extérieur du pays sont interdits, les grands rassemblements annulés et les entreprises non essentielles fermées
  • Maroc, 36 millions d’habitants : pas de vols internationaux et fermeture de mosquées, écoles et restaurants
  • Nouvelle-Zélande, 4.9 millions d’habitants : les citoyens ont demandé à rester chez eux jusqu’à la fin avril au moins
  • Norvège, 5.3 millions d’habitants : ports, aéroports et écoles fermés, événements culturels annulés et visiteurs non nordiques en quarantaine automatique, jusqu’au 15 avril
  • Pologne, 37.9 millions d’habitants : bars et restaurants fermés, aucun étranger ne doit entrer dans le pays, et les personnes entrantes sont soumises à une quarantaine automatique, jusqu’au 11 avril
  • Afrique du Sud, 57.8 millions d’habitants : en confinement jusqu’au 15 avril au moins
  • Espagne, 46.7 millions d’habitants : en plein confinement jusqu’à vendredi, avec possibilité de prolongation
  • Royaume-Uni, 66.5 millions d’habitants : les citoyens ont demandé à rester chez eux, à l’exception des services essentiels
  • États-Unis, confinement partiel de 75 millions d’Américains : les États-Unis procèdent État par État, ville par ville pour leurs 327 millions de citoyens

confinement monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.9K Partages
2.9K Partages
Partager via
Copier le lien