Des scientifiques découvrent une vaste structure antique près de Stonehenge

stonehenge excavations
En rouge, les excavations découvertes autour du site de Durrington Walls. Stonehenge se situe en haut à gauche de l'image. | Université de St. Andrews

Des archéologues ont récemment découvert un monument préhistorique majeur sous terre, près de Stonehenge, qui pourrait apporter de nouvelles informations quant aux origines du cercle de pierre mystique, situé dans le sud-ouest de l’Angleterre. En effet, les scientifiques ont découvert une structure circulaire de plus de deux kilomètres de diamètre, près du célèbre site mégalithique.

Les experts d’un groupe d’universités britanniques dirigées par l’Université de Bradford, affirment que le site se compose d’au moins 20 puits énormes de plus de 10 mètres de diamètre pour 5 mètres de profondeur, formant un cercle de plus de 2 kilomètres de diamètre. « Un travail de terrain et des analyses récentes ont mis en évidence la présence de vingt excavations massives préhistoriques, voire plus, d’un diamètre de plus de dix mètres et de cinq mètres de profondeur », a indiqué l’Université de St. Andrews dans un communiqué.

Cette nouvelle découverte se situe à Durrington Walls, le site d’un village néolithique, à 3 kilomètres au nord-est de Stonehenge. Avec ses 500 mètres de diamètre au total, il s’agit de la plus grande structure néolithique de ce type au nord-ouest de l’Europe.

stonehenge excavations
Représentation du site découvert. En jaune, les excavations mises au jour. Crédits : Crown/EDINA Digimap Ordnance Survey Service

Les archéologues affirment que les puits semblent avoir été creusés il y a environ 4500 ans et qu’ils pourraient marquer la limite d’une zone, ou d’une enceinte sacrée à l’époque néolithique (associée à l’apparition des premiers agriculteurs en Grande-Bretagne), située autour d’un monument circulaire connu sous le nom de Durrington Walls henge.

stonehenge excavations
En rouge, les excavations découvertes autour du site de Durrington Walls. Crédits : Université de St. Andrews

Richard Bates, de l’école des sciences environnementales de St. Andrews, a déclaré que les résultats, réalisés grâce à la télédétection et à l’échantillonnage, ont fourni « un aperçu du passé qui montre une société encore plus complexe que nous ne pourrions jamais l’imaginer ».

L’archéologue de l’Université de Bradford, Vince Gaffney, a déclaré quant à lui qu’il était « remarquable » que Stonehenge, l’un des paysages archéologiques les plus étudiés au monde, puisse produire une nouvelle découverte aussi importante. « Lorsque ces fosses ont été notées pour la première fois, on pensait qu’elles pourraient être des caractéristiques naturelles », a-t-il déclaré. Mais les levés géophysiques ont permis aux scientifiques de « constater qu’il y avait un modèle à grande échelle ».

zone excavation
Les points jaunes situent les découvertes près de Durrington Walls (en rouge) et Stonehenge (en haut à gauche). Crédits : Université de St. Andrews

« Aucune structure préhistorique au Royaume-Uni n’entoure une zone aussi grande que le cercle d’excavations à Durrington, et cette structure est actuellement unique », souligne le communiqué de l’Université de St. Andrews.

À LIRE AUSSI :
Près de soixante sarcophages en parfait état découverts en Égypte

Vous aimerez également : Le plus ancien temple du monde a été construit selon un grand plan géométrique 

La Grande-Bretagne est parsemée de cercles de pierre construits il y a des milliers d’années, pour des raisons qui restent mystérieuses à ce jour. Le plus célèbre des cercles de pierre est Stonehenge, un immense monument construit entre 3000 AEC et 1600 AEC. Ce monument mégalithique est composé d’un ensemble de structures circulaires concentriques et se situe à 13 kilomètres de Salisbury. L’ensemble du site de Stonehenge et le cromlech d’Avebury, à une quarantaine de kilomètres au nord, sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco dans un ensemble intitulé « Stonehenge, Avebury et sites associés ». Le site attire environ un million de visiteurs par an : il s’agit de l’une des attractions touristiques les plus populaires de Grande-Bretagne aujourd’hui.

stonehenge angleterre
Dans cette photo d’archive du dimanche 21 juin 2015, le Soleil se lève tandis que des milliers de personnes se rassemblent vers l’ancien cercle de pierres, Stonehenge, pour célébrer le solstice d’été (le jour le plus long de l’année) près de Salisbury, en Angleterre. Le 22 juin 2020, des archéologues ont déclaré avoir découvert un nouveau monument préhistorique majeur sous la terre près de Stonehenge, qui pourrait apporter de nouvelles informations quant aux origines du cercle de pierre mystique, qui fait l’objet de recherches scientifiques continues et qui est un lieu de célébrations païennes modernes. Crédits : AP/Tim Ireland

Le site de Stonehenge est également un foyer spirituel pour des milliers de druides qui s’y rendent, notamment pour l’occasion des solstices d’été et d’hiver, bien que les célébrations du solstice d’été de ce week-end aient été sabordées par une interdiction des rassemblements de masse, en raison de la pandémie de coronavirus actuelle.

Source : Université de St. Andrews

Plus d'articles
mwa technosignatures
Des astrophysiciens ne détectent aucune trace de vie intelligente après avoir observé 10 millions d’étoiles