Découverte d’une étoile géante clignotante près du centre de la Voie lactée

decouverte etoile geante clignotante pres centre voie lactee
| Amanda Smith

Située à 25 000 années-lumière de la Terre, une étoile particulière intrigue les astrophysiciens. Baptisée VVV-WIT-08, cette étoile 100 fois plus grande que le Soleil subit d’importantes variations de luminosité, montrant des atténuations allant jusqu’à 97%. Tout d’abord surpris par ces changements abrupts et inattendus, les chercheurs suggèrent que ces variations pourraient être dues à un énorme disque de poussière faisant cycliquement écran à nos observations.

Des astronomes ont repéré une étoile clignotante géante, faisant 100 fois la taille du Soleil, tapie près du cœur de la Voie lactée. Les observations du télescope ont révélé qu’en quelques centaines de jours, l’énorme étoile, qui se trouve à plus de 25 000 années-lumière, s’est atténuée de 97 %, puis est revenue lentement à son ancienne luminosité.

L’obscurcissement inattendu et abrupt a probablement été causé par une planète en orbite ou une étoile compagne entourée d’un disque de poussière opaque bloquant la lumière qui aurait autrement atteint la Terre. « Cela semblait sortir de nulle part », indique Leigh Smith de l’Institut d’astronomie de l’Université de Cambridge, à propos de l’obscurcissement soudain de l’étoile. Elle a commencé à s’estomper au début de 2012 et a presque disparu en avril de la même année avant de briller de nouveau au cours des 100 jours suivants.

L’effet écran d’un gigantesque disque de poussière ?

Les astronomes ont remarqué la mystérieuse étoile obscurcie dans les données recueillies par le télescope Vista, exploité par l’Observatoire européen austral au Chili. L’instrument observe un milliard d’étoiles depuis près d’une décennie à la recherche d’exemples dont la luminosité varie dans le domaine infrarouge du spectre électromagnétique. Lorsque les scientifiques trouvent des étoiles variables qui ne font pas partie des catégories établies, ils les appellent des « WIT » (what is this) objets. Leur dernière découverte porte le nom VVV-WIT-08.

À LIRE AUSSI :
Des astronomes parviennent à étudier la météo d'une exoplanète distante

Parce que l’énorme étoile se trouvait dans une région dense de la galaxie, les chercheurs se sont demandé si un objet sombre inconnu pouvait s’être égaré devant elle par hasard. Les simulations ont suggéré que cela était hautement improbable sans un nombre invraisemblable d’objets sombres flottant autour de la Voie lactée.

image telescope variation etoile
Images prises par le télescope montrant les variations de luminosité de l’étoile VVV-WIT-08. © ESO

Il est beaucoup plus probable que la vue du télescope pointé vers VVV-WIT-08 ait été obscurcie lorsqu’un disque poussiéreux autour d’une planète en orbite ou d’une deuxième étoile a fait écran. Les calculs des astronomes, rapportés dans la revue MNRAS, suggèrent que le disque était incliné, ressemblant à une ellipse depuis la Terre et devait être gigantesque, ayant un rayon d’au moins un quart de la distance de la Terre au soleil.

Mieux comprendre les « géantes clignotantes »

Ce n’est pas la première étoile clignotante découverte par les astronomes. Un énorme disque de poussière fait baisser la luminosité de l’étoile géante Epsilon Aurigae d’environ 50 % tous les 27 ans. Une autre étoile connue sous le nom de TYC 2505-672-1 fait partie d’un système binaire et est éclipsée par le disque autour de son étoile compagne tous les 69 ans. On ne sait pas quand VVV-WIT-08 diminuera à nouveau, mais les astronomes pensent que cela se produira dans les 20 à 200 prochaines années. Deux autres étoiles clignotantes ont été repérées aux côtés de VVV-WIT-08, mais les chercheurs ont moins de détails à ce sujet.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Cette vague de découvertes aidera les astronomes à comprendre ce qui semble être une nouvelle classe d’étoiles : les « géantes clignotantes ». « Une fois que vous commencez à constituer des collections de plusieurs de ces éléments, vous pouvez examiner leurs propriétés dans leur ensemble et percer les mystères de l’origine de ces disques. Cela nous permet d’apprendre comment ces systèmes évoluent et ce qu’ils font à la fin de leur vie », conclut Smith.

À LIRE AUSSI :
Hubble capture les détails de la fusion « imminente » de deux galaxies

Vidéo expliquant l’hypothèse du nuage de poussière écran proposée par les chercheurs :

Sources : MNRAS

Laisser un commentaire
annee lumiere distance astronomie L'année-lumière est une unité de longueur utilisée pour exprimer des distances astronomiques. Elle est définie par l'Union Astronomique Internationale (UAI) comme la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année julienne (365.25 jours). Elle vaut environ... [...]

Lire la suite

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite