Les sentiments font partie de nos vies, et ils peuvent être très variés. À présent, des scientifiques ont réussi à cartographier les différents endroits où nous ressentirions, dans le corps, les diverses émotions.

Par exemple, l’amour et le chagrin d’amour se produisent tous les deux dans la tête, tandis qu’ils sont ressentis dans des endroits très différents du corps. Quant à l’excitation et la peur (deux émotions très différentes), elles se ressentent de manière presque identique dans le corps. Bien entendu, pour rendre les choses encore plus compliquées, les sentiments sont subjectifs : il est difficile de savoir si certains individus ressentent les émotions de la même manière que d’autres individus.

C’est pour cette raison que cette nouvelle étude, réalisée par une équipe de chercheurs finlandais, est si fascinante : l’équipe de recherche a réussi à cartographier les émotions quant à la manière dont la plupart des gens les ressentent dans le corps. Il s’avère que la plupart d’entre nous ressentons nos émotions dans des endroits similaires.

La neuroscientifique Lauri Nummenmaa de l’Université de Turku (Finlande) ainsi qu’une équipe de trois autres chercheurs finlandais, travaillent sur cette question depuis 2014, année durant laquelle ils ont publié une carte corporelle (certes plus petite) montrant 14 émotions « basiques » et « non basiques » (le « bonheur » par rapport à la « fierté », par exemple) ressenties dans le corps.

En 2015, les chercheurs ont également créé une autre carte des endroits du corps que les individus se laissent toucher par d’autres personnes, en fonction de leur relation. Cependant, il s’est avéré que les résultats changeaient énormément d’une culture à l’autre.

corps emotions ressenti sensation

L’image en haute résolution, ICI. Crédits : Lauri Nummenmaa, Riitta Hari, Jari K. Hietanen, and Enrico Glerean/Nummenmaa Lab

Mais concernant cette nouvelle étude, les chercheurs ont tout mis en œuvre pour cartographier 100 sentiments différents. Ces sentiments se répartissaient en sept catégories : cognition (penser et raisonner), sensation et perception (voir et entendre), états homéostatiques (des fonctions corporelles comme la faim et la soif), processus physiologiques (dormir et respirer), sentiments associés aux maladies, ainsi que ceux associés aux troubles psychiatriques (dépression ou anxiété).

Vous aimerez également : Les émotions humaines peuvent être influencées par les bactéries intestinales

L’équipe a recruté plus de 1000 participants sur trois expériences. Dans le premier cas, ils ont demandé aux participants d’évaluer dans quelle mesure ils ressentent chaque sentiment dans leur corps par rapport à leur esprit. Ils ont également demandé aux individus à quel point ils se sentaient bien et à quel point ils pouvaient le contrôler.

Dans le deuxième cas, les participants devaient trier ces sentiments par similarité (d’ailleurs, c’est quelque chose que vous pouvez également essayer vous-même !). Par exemple, vous pourriez placer la culpabilité et le stress l’un à côté de l’autre, mais loin de l’amour et de la fierté.

Les résultats de cette expérience ont permis aux chercheurs de classer les émotions en cinq groupes : sentiments positifs, sentiments négatifs, processus cognitifs, états somatiques (ou corporels) et maladies, et états homéostatiques (fonctions corporelles).

Lors de l’expérience finale, les participants ont vécu une émotion à la fois, ainsi qu’un dessin de contour vierge du corps humain, et ont été invités à colorier l’endroit dans le corps où ils ressentaient cette sensation.

Les chercheurs ont ensuite rassemblé ces données pour créer 100 « cartes de sensations corporelles » afin de montrer où ces sentiments étaient ressentis dans le corps.

Bien entendu, certains endroits n’étaient pas surprenants : la faim se faisait ressentir dans l’estomac, la soif dans la gorge, le raisonnement et la mémoire dans la tête.

Mais d’autres endroits étaient plus surprenants : les émotions positives de reconnaissance et de solidarité et les émotions négatives de culpabilité et de désespoir, se ressemblaient clairement, se ressentant principalement dans le cœur, suivi de la tête et du ventre.

La manie et l’épuisement, deux autres émotions opposées, ont été ressentis sur tout le corps. « L’autorégulation », que vous ne penseriez peut-être pas associer à une sensation, a été ressentie dans la tête et les mains.

Pourtant, même lorsque certains sentiments semblaient similaires, chacun était unique en ce qui concerne l’endroit précis où il était ressenti et le moment où il se produisait.

« Nous avons obtenu des preuves solides démontrant que le corps est impliqué dans tous les types de fonctions cognitives et émotionnelles. En d’autres termes, l’esprit humain est fortement incarné », a déclaré la co-auteure de l’étude, Riitta Hari.

VIDÉO : Les émotions humaines cartographiées

Source : PNAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.