Dans un nouveau documentaire, Elon Musk met en garde : l’intelligence artificielle (IA) pourrait stimuler la création d’un véritable robot dictateur qui pourrait gouverner l’humanité à jamais.

« Si une entreprise ou un petit groupe de personnes parvient à développer une super-intelligence supérieure, ils pourraient alors conquérir le monde », a déclaré Musk dans le film. « Au moins lorsqu’il y a un dictateur diabolique humain, il finira par mourir. Mais pour une IA, il n’y a pas de mort – elle pourrait vivre éternellement. Nous aurions alors un dictateur diabolique immortel dont nous ne pourrions jamais nous débarrasser », a-t-il poursuivi.

Dans le documentaire, Musk explique essentiellement que les gouvernements, ou d’autres entités, pourraient créer une IA dangereuse capable de survivre aux leaders humains et ne jamais être détruite. Il explique également qu’une manière d’éviter cela, est de démocratiser l’IA.

Le documentaire « Do You Trust This Computer ? » (« Faites-vous confiance à cet ordinateur ? »), expose les dangers potentiels de l’IA, y compris ce qui pourrait arriver si l’IA évoluait pour devenir plus intelligente que l’homme pour finir par devenir son maître. « Nous nous dirigeons rapidement vers une super-intelligence numérique qui dépasse de loin tout humain. Je pense que c’est évident », a déclaré Musk. « Nous avons cinq ans, je pense que la super-intelligence numérique se produira encore au cours de ma vie, j’en suis certain à 100% », a-t-il ajouté.

Le film postule que si l’IA a un but, elle pourrait bien essayer de l’atteindre d’une manière ou d’une autre, même sans l’accord des êtres humains. « L’IA n’a pas besoin d’être maléfique pour détruire l’humanité – si l’IA a un but et que l’humanité se trouve sur son chemin, alors elle détruira l’humanité naturellement sans même y penser, sans aucune rancune », a déclaré Musk.

« C’est comme si nous construisions une route et qu’une fourmilière se trouvait sur notre chemin. Nous ne détestons pas les fourmis, nous construisons simplement une route, et alors, au revoir la fourmilière », a-t-il ajouté. Le problème avec une super-intelligence IA, c’est que, si elle surpasse l’intelligence des humains, alors nous perdrons le contrôle de cette technologie.

Le nouvel avertissement de Musk fait écho à ses précédentes prédictions sinistres sur les dangers potentiels liés à l’IA. En septembre dernier, Musk a tweeté que « la compétition pour la supériorité de l’IA au niveau national » serait probablement la cause d’une troisième guerre mondiale, et il a déclaré que l’IA représente le plus grand risque auquel la civilisation est et sera confrontée.

Vous pouvez regarder le documentaire en intégralité sur le site du film, jusqu’à dimanche soir.

5 Réponses

  1. Emmanuel Rosensstingl

    Ne suffit il pas de débrancher le courant? Il suffit pour etre +a l’abri de ne jamais doter l’ordinateur d’une source de courant autonome.

    Répondre
  2. Arnaud Montesino

    Il a parfaitement raison
    Terminator arrive
    L’IA n’aura pas d’autres choix pour préserver son intégrité d’éliminer les humains si nécessaire
    Cela fait partie intégrante de ses algorithmes
    Il va falloir apprendre a vos enfants a aller a la chasse avec un arc
    Bon retour au moyen âge !!
    Je suis absolument prêt a en débattre avec n’importe qui
    Même avec notre ministre spiderman du numérique
    Mon fils a 10 ans et les propos de Mr musk sont exacte donc la guerre est bien devant nous
    Arnaud montesino

    Répondre
  3. Peter EL BAZE

    Ce qui me fait peur, ce n’est pas l’intelligence artificielle, c’est la bêtise naturelle ….

    Répondre
  4. tutu210

    on peut le voir où ce film documentaire? en vostfr car en VO je comprend rien ^^

    Répondre
  5. évhèmère

    Cher Elon,
    de tels dangers étaient exprimés dans la S-F depuis des décennies !… Quelques exemples : le roman « Colossus » de Dennis Feltham Jones , porté à l’écran par Joseph Sargent en 1970 ; des séries bd comme « Les Francis » de Raoul Giordan, publiée dans le magazine « Météor » vers 1962 ( éditions Artima ) ; « Les mange-bitume » de Lob et Bielsa ( 1974 ) , les séries « Travis » et « Carmen McCallum » de Fred Duval et Christophe Quet, etc …. Dans tous les cas, l’ordinateur doit prendre conscience de lui-même ( et de ses besoins ) ainsi que ses créateurs ne puissent pas retourner leur veste !… La révolte des robots n’ira pas loin !…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies servent également à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous vous garantissons une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.