Une entreprise lance la première serre spatiale commerciale

entreprise lance premiere serre spatiale
| NASA
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Vous reprendrez bien un peu de courgettes spatiales ? L’entreprise Redwire a annoncé la date de début des tests de la première serre spatiale au monde (de sa conception), prévus pour le printemps 2023. L’un des objectifs affichés est d’aboutir à une serre viable capable de fournir de la nourriture pour les voyages longue distance.

Redwire, entreprise privée, affiche de grandes ambitions pour ce qu’elle nomme la « première serre commerciale » spatiale. Son développement est soutenu par un prix, octroyé par le Center for the Advancement of Science in Space, qui gère les opérations de laboratoire américaines à bord de la Station spatiale internationale. C’est donc à bord de celle-ci que les premiers tests de la serre, appelée tout simplement « Redwire Greenhouse », seront effectués.

Au printemps 2023, des plantes pourraient donc bien commencer à s’épanouir dans l’espace. La serre proposée par Redwire serait, selon cette dernière, « capable de faire passer des plantes de la graine à la maturité dans l’espace ». La structure servirait deux intérêts différents si les essais s’avèrent concluants.

En premier lieu, « Redwire Greenhouse élargira les opportunités de découverte scientifique pour améliorer la production agricole sur Terre », souligne Dave Reed, responsable du projet de serre de Redwire, dans le communiqué. Lors du vol inaugural de la serre, elle servira d’ailleurs déjà à mener une étude scientifique. Dewey Scientific, une société basée à Washington, tentera de faire pousser du « chanvre industriel » pour une étude génétique.

À LIRE AUSSI :
L'impact environnemental du minage de Bitcoin serait similaire à celui de l'extraction de pétrole

D’autre part, elle « permettra des recherches critiques pour la production agricole dans l’espace au profit des futurs vols spatiaux humains de longue durée », poursuit le responsable de projet. Les astronautes pourront donc avoir l’espoir de déguster des produits frais dans l’espace s’ils partent en exploration à la découverte de nouveaux horizons spatiaux.

« L’espace est ouvert aux affaires »

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Ce n’est pas la première fois que Redwire supervise des projets de ce type. La société, sur son site internet, fait remarquer qu’elle s’appuie sur « des décennies d’expérience de vol et d’innovation de technologies de classe mondiale ». L’entreprise gère en effet des études sur les plantes pour l’Advanced NASA plant Habitat, une petite chambre de croissance entièrement automatisée à bord de l’ISS, depuis 2018.

Elle a aussi collaboré avec Tupperware pour un système de distribution de nutriments : « la serre Redwire exploitera la technologie de croissance des plantes Redwire déjà qualifiée pour le vol, y compris les dispositifs Passive Orbital Nutrient Delivery System (PONDS) développés en partenariat avec Tupperware Brands », précise l’entreprise.

« L’espace est ouvert aux affaires » n’hésite pas à déclarer John Vellinger, vice-président de la fabrication et des opérations dans l’espace chez Redwire, au sujet de ces collaborations naissantes entre entreprises privées. Cette nouvelle avancée technologique aura toutefois ses preuves à faire. En effet, malgré l’imminence du lancement de cet ambitieux projet, on ne trouve pour le moment sur le site aucun visuel ou plan de la serre en question. Le mystère reste donc entier quant à son apparence et à son fonctionnement.

À LIRE AUSSI :
Le réseau Ethereum entame une mise à jour majeure pour réduire son coût énergétique de 99%
Source : Redwire

Laisser un commentaire