Dans le domaine de l’archéologie maritime, il est rare, pour les chercheurs, de retrouver des objets intacts ou correctement conservés, majoritairement du fait de l’oxydation, de l’usure et du pillage. Toutefois, il existe des exceptions à la règle, comme cette épave de 2400 ans extrêmement bien conservée découverte au fond de la mer Noire.

Une équipe d’archéologues a découvert ce qui semble être la plus ancienne épave de navire intacte jamais découverte, à quelques 2000 mètres sous les eaux de la mer Noire. L’épave, étonnamment préservée, aurait environ 2400 ans. D’une longueur de 23 mètres, le navire coulé semble être d’origine grecque et était probablement un navire marchand, bien que son contenu n’ait pas encore été complètement mis au jour.

Le navire est couché sur le côté, avec le mât, le gouvernail et les bancs d’aviron utilisés par l’équipage toujours en place, selon les chercheurs. Même des os de poissons mangés par les marins à bord ont été repérés. Un petit morceau de l’épave a été prélevé par des robots de plongée télécommandés pour la datation au carbone, permettant aux archéologues de déterminer son âge avec précision.

« Je n’aurais jamais cru possible qu’un navire du monde classique, reposant dans plus de deux kilomètres d’eau, puisse être trouvé intact » explique Jon Adams, archéologue et directeur du projet de recherche à l’université de Southampton, au Royaume-Uni. « Cela va changer notre compréhension de la construction navale et de la navigation dans le monde antique ».

Sur le même sujet :
Un mystérieux château de 3000 ans a été découvert dans les profondeurs d’un lac en Turquie

Le navire a été trouvé en si bon état pour deux raisons : premièrement, il a sombré dans des eaux anoxiques — avec des niveaux appauvris en oxygène qui auraient autrement causé la détérioration de l’épave au fil des ans. Deuxièmement, la profondeur à laquelle il a coulé le place hors de portée des plongeurs et des récupérateurs.

epave mer noire robot

L’épave de ce navire provenant de la Grèce antique est extrêmement bien conservée, de nombreuses pièces structurelles et appartenant à l’équipage ont été retrouvées intactes. Crédits : Black Sea Maritime Archaeology Project/EEF Expeditions

Si le design du navire semble familier, c’est que des vaisseaux similaires sont dépeints sur plusieurs poteries grecques antiques, comme le vase Siren du British Museum, qui montre une scène de l’odyssée d’Homère. La découverte fait partie d’une opération à plus grande échelle appelée Projet d’archéologie maritime de la mer Noire (MAP), qui a jusqu’à présent permis d’identifier plus de 60 navires coulés dans la mer Noire au cours des trois dernières années.

En plus des découvertes d’épaves, les chercheurs s’attellent également à étudier les changements plus anciens du niveau de la mer dans la région. Une partie des travaux a consisté à analyser les vestiges sous-marins d’une ancienne structure de l’âge du bronze près de Ropotamo en Bulgarie.

Des systèmes de caméra sous-marine perfectionnés, similaires à ceux utilisés pour les projets d’exploration pétrolière et gazière en mer, sont déployés pour scanner le fond marin et les épaves qui s’y trouvent. Aucune n’est aussi ancienne, aussi bien conservée, ni aussi intrigante que cette dernière découverte. L’équipe recherche maintenant des fonds supplémentaires pour pouvoir retourner sur le site du naufrage et examiner de près ce qui est caché dans la cale.

« Normalement, nous trouvons des amphores (vases à vin) et pouvons deviner d’où ça vient, mais avec cette épave, nous n’en savons encore que très peu » indique Helen Farr, archéologue au Southampton Marine and Maritime Institute. « En tant qu’archéologues, nous sommes intéressés par ce que cela peut nous révéler sur la technologie, le commerce et les mouvements dans la région ». Les chercheurs ont réalisé un documentaire sur leur travail et présentent actuellement leurs résultats à une conférence de la Wellcome Collection au Royaume-Uni.

Source : Black Sea Maritime Archeology Project

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.