Le numérique fait aujourd’hui entièrement partie de notre quotidien, et l’on peut dire qu’il est carrément omniprésent dans nos vies. Avec des centaines de millions d’internautes actifs rien qu’en Europe, la communication digitale est un support en or pour les entreprises et leurs marques.

Depuis son arrivée, le marketing ne cesse d’évoluer. En effet, dans les années 70, nous avons assisté à la période caractérisée par l’accroissement des revenus des ménages. C’est à partir de ce moment là que le marketing segmenté a petit à petit fait son apparition. Cette stratégie avait entre autre comme but de prendre en compte les besoins des clients.

Puis, un peu plus tard, les années 90 ont vu l’apparition du marketing  « moderne », c’est à dire un marketing individualisé que l’on peut appelé simplement « marketing individualisé » ou marketing one-to-one.

Le marketing individualisé s’adapte afin de répondre aux besoins du marché. Les entreprises se rapprochent des clients pour répondre au mieux à leurs besoins, envies, et exigences, afin de les satisfaire et les fidéliser. Elles sont ouvertes à écouter le consommateur, à créer un vrai dialogue et à essayer de cerner leurs véritables besoins.

Il existe plusieurs stratégies marketing permettant aux entreprises de se développer, dont des méthodes plus classiques ayant déjà fait leurs preuves, telle que la téléprospection (bien que ça continue d’en agacer plus d’un), et des méthodes plus modernes, comme celles basées sur les technologies digitales, à savoir d’abord les ordinateurs, puis les smartphones et tablettes. Le marketing digital puise maintenant sa puissance notamment dans les réseaux sociaux, que vous connaissez tous (Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, etc.).

Concernant le marketing individualisé, il faut savoir qu’il n’en est encore qu’à ses balbutiements, mais comme un client n’est par définition jamais satisfait, dans certains cas il ne suffit déjà plus. Propulsé par les nouvelles technologies, le marketing devient maintenant interactif et permet d’aller encore plus loin. Mais…

Parfois, il n’y a rien de mieux que les « bonnes vieilles méthodes »

Et par les « bonnes vieilles méthodes » nous pensons notamment au rôle encore non négligeable, voire très efficace selon les secteurs, de la téléprospection. En effet, celle-ci fait aujourd’hui encore partie des opérations marketing les plus déployées.

Le télémarketing est un moyen employé par beaucoup d’entreprises dans le monde, dans le but de développer leurs activités, mais aussi pour établir des partenariats avec d’autres entreprises, ou tout simplement pour étudier le marcher en effectuant des sondages de qualité. Généralement, c’est une opération mise en œuvre par les grands noms du marketing, qui connaissent bien toutes les stratégies à adopter pour conduire cette opération au succès.

Pour que les opérations marketing soient bien mises en oeuvres et surtout pour qu’elles soient efficaces, il faut certes de l’expérience, mais aussi un certain nombre de méthodes et techniques spécifiques. Et c’est donc également pour cette raison que certaines firmes engagent des équipes sous-traitantes pour assurer ces opérations.

Et en parlant d’entreprises externes, il faut savoir qu’existe maintenant des solutions plus indépendantes et innovantes de le faire.

Depuis peu, des entreprises dans ce domaine proposent des services de télémarketing indépendants et détachés de l’entreprise, comme le fait par exemple JobPhoning. En effet, cette organisation offre des services marketing innovants, qui mettent en relation des entreprises qui souhaitent sous-traiter leur téléprospection avec des téléprospecteurs indépendants.

Le service aide donc à accroitre les ventes, à améliorer le taux de trafic qualifié et à faire connaître les produits à des nouveaux clients.

L’un des grands avantages de ce système est qu’en plus d’être entièrement automatisé, il permet aux entreprises de réécouter les appels effectués par les téléprospecteurs. Ainsi, elles payent uniquement les prestations qui correspondent intégralement au cahier des charges qu’elles ont défini. Un moyen d’assurer un bon retour sur investissement.

Mais revenons-en à notre marketing digital…

De l’interactif au webmarketing

Pour reprendre concernant le marketing digital ou interactif, il est évident que le marketing interactif va donc plus loin que le marketing individualisé « simple » (abordé en début d’article), car il se dirige vers une véritable relation d’échanges entre le client et l’entreprise. Il s’agit d’informer le client en temps réel, et d’être à l’écoute de ses attentes.

Le marketing interactif incite aussi l’entreprise à faire participer le consommateur. Le « client fidèle » devient ainsi la cible principale du marketing interactif, et la démarche permet de les identifier (ainsi que ceux qui sont les plus rentables).

Facilité par l’apparition des nouvelles technologies de l’information et de la communication, en particulier Internet et ses réseaux sociaux, le marketing interactif va permettre d’envoyer des messages indépendants et individualisés à chacun des interlocuteurs. C’est le webmarketing.

Le webmarketing ou le e-marketing consiste en un ensemble de techniques de marketing classiques, mais adaptées et utilisées sur les supports digitaux.

En plaçant le client au centre, le webmarketing permet à l’internaute de recevoir des messages personnalisés mais, de plus, il est devenu pour ce dernier très simple d’y répondre, et de façon instantanée. C’est notamment le cas sur une page Facebook, sur laquelle il est possible d’une part d’automatiser le début d’une conversation, et de la compléter par une intervention humaine (service client).

En plus des messages personnalisés, les deux « types » de marketing (classique et digital) se combinent, pour donner naissance à différentes techniques.

  • Le marketing viral qui consiste à relayer une information en le recommandant auprès de son entourage via, par exemple, les réseaux sociaux (par le biais de partages, de commentaires, ou de simple « likes ») ce qui permet, par effet « viral », d’atteindre énormément de monde
  • Le « marketing de buzz », qui consiste à générer un phénomène de buzz sur internet, par exemple en réalisant une vidéo virale qui sera fortement partagée de façon naturelle

Le digital, en constante évolution, représente une opportunité de marché non négligeable pour les entreprises, et beaucoup en sont conscientes.

Une véritable stratégie digitale, à mettre en place avec rigueur, est aujourd’hui presque indispensable au développement de la plupart des entreprises.

Mais il est crucial de faire en sorte que la stratégie mise en place soit en accord avec les différents objectifs, et surtout, encore une fois, de ne pas omettre les autres techniques marketing qui ont prouvé leur efficacité plus d’une fois (selon le secteur), telle que la téléprospection.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.