Évolution de technologie : découvrez les imprimantes 3D métal

impression 3d metal
Pièce métallique fabriquée avec une imprimante 3D métal. | Kreos

Vous connaissez déjà les imprimantes 3D, mais saviez-vous qu’il existe également des imprimantes 3D métal ? Aujourd’hui, nous mettons en lumière cette technologie en constante progression et toujours plus demandée dans l’industrie.

Ces dernières années, la fabrication additive, aussi appelée impression 3D, est passée du stade de prototype à celui de l’industrialisation. L’impression 3D regroupe les procédés de fabrication de pièces en volume par ajout ou agglomération de matière, et par empilement de couches successives.

L’impression 3D permet de réaliser un objet réel : un concepteur dessine l’objet 3D à l’aide d’un outil de conception assistée par ordinateur (dit CAO), puis le fichier 3D obtenu est traité par un logiciel spécifique qui organise le découpage en tranches des différentes couches nécessaires à la réalisation de la pièce.

Le découpage est envoyé à l’imprimante 3D qui dépose ou solidifie la matière couche par couche, jusqu’à obtenir la pièce finale. Le principe reste proche de celui d’une imprimante 2D classique à cette grande différence près : c’est l’empilement des couches qui crée le volume.

À présent, l’impression 3D métallique est en pleine expansion. En effet, si dans un premier temps il n’était possible d’imprimer que des polymères, la technologie a bien évolué et permet aujourd’hui de reproduire des pièces métalliques bien plus complexes.

imprimante 3d metal
Un exemple de pièce métallique complexe imprimée en 3D. Crédits : Primante3D

Des machines pouvant imprimer des fibres de métal, de carbone et bien plus encore

Il existe aujourd’hui des imprimantes permettant d’usiner des métaux aussi variés que l’acier inoxydable, l’acier à outils, le titane, l’Inconel, ou encore le cuivre. Cette particularité est non négligeable, car elle permet de réaliser des pièces avec une très grande liberté de forme et de limiter au maximum la déperdition de matière.

À LIRE AUSSI :
Snowfeet : un nouveau moyen innovant pour dévaler les pistes

Le terme exact est technologie de fabrication additive par projection de liant métallique. L’utilisation de tels alliages dans des procédés d’impression 3D est particulièrement intéressante dans les secteurs de l’aérospatial et de l’automobile, car la fabrication additive permet des économies significatives en utilisant la juste quantité de matière nécessaire.

Vers une infinité d’applications ?

La technologie de fabrication additive par projection de liant métallique pourrait bien nous mener vers l’impression de l’infiniment petit. En effet, tandis que des imprimantes du domaine industriel produisent des pièces de plus en plus grandes, il existe aujourd’hui des entreprises qui font le contraire, avec par exemple le système d’impression CÉRÈS, qui permet d’imprimer des objets allant de 1 µm à 1000 µm.

Commander une impression 3d métal en ligne ? Aucun problème

L’impression 3D métal vous intéresse ? Vous souhaiteriez faire imprimer quelque chose par projection de liant métallique ? Des entreprises peuvent le faire pour vous, c’est notamment le cas de 3D Hubs. À noter que cette dernière met également à disposition un service d’usinage CNC en ligne. L’unisage CNC utilise les dernières techniques de commande numérique par calculateur (les fraiseuses utilisées sont automatisées et contrôlées par ordinateur) pour la réalisation de tout type de pièce.

Plus d'articles
fonte calottes glaciaires correspondent pires scenarios-modeles climatiques
La fonte des calottes glaciaires s’aligne sur les pires scénarios des modèles climatiques