Le Groenland a perdu une quantité record de glace au cours d’une année 2019 très chaude, soit 586 milliards de tonnes. Cette fonte est suffisamment importante pour couvrir la Californie sous plus de 1,25 mètre d’eau.

Après deux ans où la fonte des glaces en été avait été minime, l’été dernier a battu tous les records, avec quelque 586 milliards de tonnes (532 milliards de tonnes métriques) de glace selon des mesures satellitaires rapportées dans une étude ce jeudi. Cela représente plus de 532 trillions de litres d’eau.

Et c’est bien plus que la perte moyenne annuelle de 259 milliards de tonnes (235 milliards de tonnes métriques) depuis 2003, et surpasse l’ancien record de 511 milliards de tonnes (464 milliards de tonnes métriques) en 2012, selon une étude de Communications Earth & Environment.

fonte glaces

Sur cette photographie datant du 16 août 2019, une femme se tient à côté d’une antenne dans un camp de base de la NYU, sur le glacier Helheim au Groenland. Crédits : Photo AP/Felipe Dana

« Non seulement la calotte glaciaire du Groenland fond, mais elle fond à un rythme de plus en plus rapide », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Ingo Sasgen, géoscientifique à l’Institut Alfred Wegener en Allemagne.

La fonte des glaces du Groenland de l’année dernière a ajouté 1,5 millimètre à l’élévation mondiale du niveau de la mer.

Cela peut sembler être une quantité infime, mais « dans notre monde, c’est énorme », a déclaré le co-auteur de l’étude, Alex Gardner, un scientifique des glaces de la NASA. « Ajoutez plus d’eau provenant de la fonte d’autres calottes glaciaires et glaciers, ainsi qu’un océan qui se dilate à mesure qu’il se réchauffe, et cela se traduit par une montée lente du niveau de la mer, des inondations côtières et d’autres problèmes », a-t-il déclaré.

Tandis que les enregistrements généraux de la fonte des glaces au Groenland remontent à 1948, les scientifiques, depuis 2003, ont eu des enregistrements précis sur la quantité de glace fondue grâce aux satellites de la NASA qui mesurent la gravité des calottes glaciaires. En résumé, « c’est l’équivalent de mettre la glace sur une balance et de la peser au fur et à mesure que l’eau s’écoule », a déclaré Gardner.

Aussi massive que soit la fonte de l’an dernier, celles des deux années précédentes n’étaient en moyenne que d’environ 108 milliards de tonnes (98 milliards de tonnes métriques). Cela montre qu’il existe un deuxième facteur appelé blocage du Groenland, « qui, soit super-charge, soit atténue, la fonte liée au climat », a déclaré Gardner.

Sur le même thème : Fonte massive des glaces du Groenland : « un point de non-retour » selon les experts

En été, « il y a généralement deux facteurs dans le climat du Groenland », a déclaré Gardner. L’année dernière, le blocage du Groenland (une pression élevée sur le Canada qui modifie le courant-jet du nord) a provoqué la montée de l’air chaud du sud des États-Unis et du Canada vers le Groenland, ce qui a entraîné une fonte accrue. Par contre, « en 2017 et 2018, sans le blocage du Groenland, l’air plus frais de l’Arctique s’est écoulé de l’océan ouvert vers le Groenland, rendant l’été plus doux ».

Cette année, la fonte estivale du Groenland n’a pas été aussi grave. En effet, « elle a été plus proche de la ‘normale’ ces derniers temps », a déclaré Ruth Mottram, une scientifique des glaces à l’Institut météorologique danois, qui ne faisait pas partie des recherches de Sasgen.

Il faut savoir que Mottram et plusieurs autres scientifiques ont déclaré que les calculs de Sasgen avaient du sens : dans sa propre étude publiée ce mois-ci dans l’International Journal of Climatology, elle a par ailleurs trouvé des résultats similaires et a également calculé que les régions côtières du Groenland se sont réchauffées en moyenne de 1,7 degré Celsius en été, depuis 1991.

« Le fait que 2019 ait établi un record absolu est très préoccupant », a déclaré le scientifique des glaces de l’Université de New York, David Holland, qui ne faisait partie d’aucune des deux études.

Source : Communications Earth & Environment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager via
Copier le lien