241 Partages

Il y a environ deux semaines, un curieux objet évoluant dans le Système solaire a été repéré par un astronome amateur. Après quelques autres observations, les astrophysiciens en ont conclu qu’il s’agissait d’une comète interstellaire. Après ‘Oumuamua, C/2019 Q4 est le deuxième objet détecté à provenir d’au-delà de notre système solaire. Et récemment, les astrophysiciens ont pu utiliser le télescope Gemini pour en obtenir des images riches en informations.

Le 30 août, l’astronome amateur Gennady Borisov a repéré une comète d’origine extrasolaire traversant notre Système solaire. C’est la deuxième fois en autant d’années qu’un objet interstellaire est observé (le dernier étant ‘Oumuamua 2.0 en 2017). Grâce à l’observatoire Gemini, les astrophysiciens ont maintenant des images de cette comète, ce qui en fait le premier objet de ce type à avoir été imagé avec succès dans de multiples couleurs.

La comète, désignée C/2019 Q4 (Borisov), a été capturée par le spectrographe multi-objets Gemini du télescope Gemini North dans la nuit du 9 au 10 septembre. L’image montre une queue très prononcée, ce qui indique un dégazage et confirme que l’objet est une comète. C’est une autre première, où C/2019 Q4 est le premier objet interstellaire à clairement former une queue à la suite d’un dégazage.

oumuamua degazage

Vue d’artiste de l’objet interstellaire ‘Oumuamua en train de dégazer tandis qu’il quitte le Système solaire. L’observation d’une queue de dégazage à l’arrière de C/2019 Q4 a permis de la classer parmi les comètes. Crédits : ESA/M. Kornmesser

Des images riches en informations obtenues grâce à Gemini

Andrew Stephens, astronome à l’Observatoire Gemini, était responsable de la coordination des observations. Comme il l’explique : « cette image a été rendue possible grâce à la capacité de Gemini à ajuster rapidement les observations et à observer des objets comme celui-ci, dont la fenêtre de visibilité est très courte ».

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
image comete gemini

Cette image en couleurs de la comète interstellaire C/2019 Q4 a été obtenue en combinant les observations du télescope Gemini. Crédits : Gemini Observatory/NSF/AURA

L’image couleur a été produite en combinant les observations de Gemini, qui ont été prises en deux bandes de couleur. Celles-ci ont été obtenues dans le cadre d’un projet mené par Piotr Guzik et Michal Drahus à l’Université Jagiellonian de Cracovie (Pologne), qui vise à capturer des images de « cibles d’opportunité » astronomiques. À l’heure actuelle,  C/2019 Q4 est proche de la position apparente du Soleil et est donc difficile à observer.

Sur le même sujet : Un autre objet mystérieux de l’espace interstellaire pourrait avoir pénétré dans notre système solaire

Au cours des prochains mois, sa trajectoire hyperbolique l’amènera à des conditions d’observation plus favorables. C’est ce même chemin qui a conduit les astronomes à conclure que l’objet était probablement d’origine interstellaire, et les observations de suivi devraient en révéler davantage sur sa composition.

En apprendre plus sur la formation des systèmes extra-solaires

Étant donné que les astéroïdes et les comètes sont considérés comme des restes de la formation d’un système planétaire, savoir de quoi cette comète est composée permettra aux astronomes d’en apprendre beaucoup sur son origine. C’est l’un des plus grands avantages des objets interstellaires, en ce qu’ils nous permettent d’en apprendre davantage sur les systèmes stellaires distants sans avoir à y envoyer de sonde spatiale.

Dans le cas de C/2019 Q4, les astronomes ont également l’avantage de l’avoir détecté à l’avance. Lorsque ‘Oumuamua a été détecté pour la première fois, il avait déjà effectué son passage le plus proche du Soleil et avait volé près de la Terre pour sortir du Système solaire. En d’autres termes, le moment le plus opportun pour l’étudier était en grande partie écoulé au moment où il a été repéré.

Sources : Gemini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

241 Partages
241 Partages
Partager via
Copier le lien