Le glutathion, un puissant antioxydant parfois méconnu

glutathion antioxydant bienfaits radicaux libres
| Shutterstock

Le glutathion est un composé naturellement présent dans les cellules animales et végétales, mais aussi dans certaines bactéries. Il s’agit d’un puissant antioxydant, capable de prévenir les dommages cellulaires provoqués par les radicaux libres ou toute autre espèce réactive à l’oxygène ; il contribue ainsi à limiter l’apparition de nombreuses pathologies liées au stress oxydatif.

Les radicaux libres sont des sous-produits de réactions biochimiques qui se déroulent dans notre organisme, autrement dit, ils sont inévitables. Notre corps a besoin d’oxygène, mais certains mécanismes divisent parfois les molécules de dioxygène en deux atomes simples, dotés d’un électron non apparié. Ces électrons isolés tendent alors à rechercher un autre électron dans l’organisme, de manière à reformer une paire stable ; ils attaquent les cellules pour leur arracher cet électron.

Pour neutraliser ces radicaux libres, un apport suffisant en antioxydants — dont la plupart sont issus de notre alimentation — est donc indispensable. Les antioxydants englobent plusieurs types de substances, telles que les caroténoïdes, les polyphénols, le zinc, le sélénium, les vitamines (A, C, D et E). Les fruits et légumes « colorés », de même que le thé, le café, le cacao, ou encore certaines épices et herbes aromatiques, sont réputés pour leur fort pouvoir antioxydant. Moins connu, le glutathion est pourtant considéré comme un puissant piégeur de radicaux libres et d’espèces réactives de l’oxygène.

Une synthèse naturelle qui diminue avec l’âge

Le glutathion est un tripeptide synthétisé naturellement par notre organisme à partir de trois acides aminés : l’acide glutamique, la glycine et la cystéine. On le retrouve en concentration élevée dans pratiquement toutes les cellules de l’organisme. Cet antioxydant naturel se retrouve aussi chez les animaux, les plantes, les champignons et quelques bactéries. Il existe sous deux formes : une forme réduite (GSH) et une forme oxydée (GSSG).

À LIRE AUSSI :
Pourquoi oublions-nous certains rêves alors que d’autres restent bien ancrés dans notre esprit ?

La forme réduite du glutathion représente environ 98% du taux de glutathion total de l’organisme : c’est elle qui possède le potentiel d’empêcher les espèces réactives de l’oxygène de s’attaquer aux cellules en les neutralisant. Outre ses capacités à lutter contre le stress oxydatif, il contribue également à d’autres processus de défense : il participe notamment à la transformation de la forme oxydée de l’acide ascorbique en vitamine C et stimule son pouvoir antioxydant, tout comme il contribue à maintenir la vitamine E dans son état réduit (donc actif).

Le glutathion participe également à plusieurs processus métaboliques, tels que la biosynthèse des leucotriènes et des prostaglandines (impliqués dans certaines réactions inflammatoires et la vasodilatation). Il joue également un rôle essentiel dans le métabolisme des substances médicamenteuses. Enfin, il favorise l’élimination des déchets et composés toxiques via la bile et les urines. Une étude récente a même suggéré qu’une carence en glutathion était associée aux formes graves de COVID-19.

Mais avec l’âge, en particulier à partir de 50 ans, le taux sanguin de glutathion diminue fortement. En outre, la synthèse des radicaux libres peut être favorisée par certains facteurs externes (pollution, tabac, rayonnement UV, stress, etc.), qui épuisent encore plus rapidement nos réserves de cet antioxydant. À terme, l’excès de radicaux libres peut entraîner le vieillissement prématuré des cellules et contribuer à l’apparition de certaines pathologies (cancers, maladies cardiovasculaires et maladies dégénératives).

Contre les radicaux libres : un mode de vie plus sain

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
Les bienfaits du sport sur la santé physique et mentale

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Le glutathion fait partie des antioxydants que l’on ne trouve pas dans l’alimentation (ou alors en très faible quantité) — il est, en outre, très mal absorbé de cette manière. En revanche, certains aliments contiennent les trois acides aminés nécessaires à sa synthèse. On peut donc retrouver l’acide glutamique, la cystéine et la glycine dans les champignons, les asperges, les choux, les épinards, le pamplemousse, les oranges, les framboises, ou encore l’avocat.

Il est également possible de retrouver les bienfaits du glutathion sous forme de compléments alimentaires. Ceux-ci sont particulièrement recommandés aux personnes âgées, de même qu’à celles dont le mode de vie est propice à une production élevée de radicaux libres (stress chronique, pollution urbaine, etc.). À noter que la prise simultanée de vitamine C augmente son absorption et ses effets. Certains oligoéléments sont également connus pour renforcer son action : il s’agit de la glutamine, du zinc, du cuivre, du manganèse, du fer ou encore du sélénium.

De manière générale, pour limiter la production des radicaux libres, il est nécessaire d’adopter un mode de vie sain, qui consiste à s’exposer modérément au soleil, à éviter les environnements pollués et à proscrire le tabac. Parallèlement, un régime alimentaire varié et équilibré, riche en fruits et légumes, permettra de maintenir un taux satisfaisant d’antioxydants ; à l’inverse, sachez que les acides gras saturés et l’alcool sont des déclencheurs majeurs de radicaux libres.

Laisser un commentaire
electron particule elementaire L’électron est une particule élémentaire qui, avec les protons et les neutrons, constitue les atomes. C’est donc l’un des composants principaux de la matière baryonique. À ce titre, il revêt... [...]

Lire la suite

electron particule elementaire L’électron est une particule élémentaire qui, avec les protons et les neutrons, constitue les atomes. C’est donc l’un des composants principaux de la matière baryonique. À ce titre, il revêt... [...]

Lire la suite

Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.